samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici




Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert ouvert à tous pour bavarder cordialement. Entrez et prenez vos aises : nous sommes entre amis.


Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens «Les plus anciens   ‹Précédent  ...   Suivant›  Les plus récents» au début et en fin de page ou les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011  |   8.8 au 29.8   |  29.8 au 3.10   |   3.10 au 10.10   |   10.10 au 6.11   |   6.11 au 26.11   |   26.11.2011 au 2.1.2012  |  2.1 au 11.1.2012   |  12.1 au 30.1  |  du 30.1 au 1.4   |  du 1.4 au 30.6  |  du 30.6 au 19.10  |  du 19.10.2012 au 11.2.2013   |   du 11.2 au 16.4   |   du 16.4 au 25.6    |   du 25.6 au 13.8   |   du 13.8 au 16.11   |   du 16.11.2013 au 15.4.2014   |   du 15.4.2014 au 11.2.2015   |   du 11.2 au 2.4.2015   |   du 2.4 au 25.6.2015   |   du  25.6 au 12.10.2015    |   du  12.10.2015 au 10.2.20106    |  du  10.2 au 7.6.2016  |   du 7.6 au 25.10.2016  |   du 25.10.2016 au 29.1. 2017   |  du 29.1.2017 au 12.6.2017  |   depuis le 12.6.2017 

3 876 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   2001 – 2200 sur 3876   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Merci Emile, et bravo pour la patience !

Un "Anonyme", ici, c'est un peu comme le type alcoolisé qui arrive par erreur dans une salle de réunion, regarde autour de lui, émet quelques borborygmes, avant d'être reconduit gentiment vers la sortie..

Il est clair qu'en d'autres lieux, on l'aurait copieusement insulté avant de tenter de répandre des calomnies sur sa vie privée, son état de santé, sa religion ou sa sexualité supposée...

Ici, par contre est intéressante la dichotomie établie entre "Académie Française" d'une part et monde associatif de l'autre..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Nous voici sur une nouvelle page.

Les précédents commentaires sont sur celle-ci.

Philippe Renève a dit…

Gazi,

Cet anonyme de service est un peu l'idiot du village, tu peux le dire !

Philippe Renève a dit…

Vu la saison et la clémence du ciel, je nous ai transportés dans un jardin plus champêtre.

emile red a dit…

J'ai stupidement oublié un lien montrant l'étendue universelle de la pensée substantifiquement colossale de l'ineffable mollusque hydrocéphale qu'on nous présente comme l’œuf de la subtile pyramide intellectuelle de tous les temps, d'hier, d'avant hier et de demain si les canards nous prêtent vie, étant entendu qu'aujourd'hui il y a piscine :

- Les pensées selon St Alain Priezpournous -

Philippe Renève a dit…

Du Café du Commerce à la buvette de l'Académie.

Philippe Renève a dit…

Je suis méchant. En fait, il était mûr pour l'Académie : mentalement, il sucre les fraises.

emile red a dit…

C'est bien ça, encore que je trouve l'allusion insultante pour le sucre et les fraises qui ont l'amabilité d'être sympathiques et gouteux...

Wald a dit…

Je vous trouve dur avec ce pauvre homme. Au contraire, il est désormais dans une cohérence entre son mode de pensée et le contenu de sa pensée, entre le fond et la forme. Il a toujours proposé une pensée de pauvre schnock cacochyme, de vieux ronchon pisse-vinaigre, tout était mieux avant, il fallait revenir sempiternellement au passé. Et depuis quelques années, cette "pensée", ce refus du monde et de l'avenir qui se montrait dans le recours au passé, est en accord avec son radotage permanent, de feuille de chou en obligation d'intellectuel des médias. On ressasse, on radote, on retourne en enfance, on offre le spectacle pathétique d'une sénilité se donnant en spectacle sur les plateaux TV.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Nous sommes ici tous d'accord pour fustiger ce Finkie récemment (et malheureusement) immortel.
C'est presque un peu trop : j'aimerais que quelqu'un prenne un peu sa défense, sans provocation mais avec sincérité. Un volontaire ?
Tout ne doit pas être négatif chez lui ; un petit effort !

Philippe Renève a dit…

Un mot sur l'annonce des mesures d'austérité dévoilées par M. Valls. Aussi stupides économiquement qu'injustes socialement, elles ne méritent qu'un qualificatif : politique de droite.

Anonyme a dit…

Bon, c'est acté, Finkielkraut est immortel mais.. qui sera le prochain?

Houellebecq ?

Je le verrais assez bien Quai Conti.. Il ferait trembler les fauteuils de l'institution. Pensez! Un rebelle qui n'hésite pas à écrire des paroles pour Jean-Louis Aubert..

Un peu jeune encore, me direz-vous?

Peut-être.. Mais il vieillit très vite ! Je l'ai "vu à la télé" récemment : il ressemble (physiquement) de plus en plus à Louis-Ferdinand Céline dans sa période rance..

Son lectorat aussi : encensé dans les cercles réactionnaires et aussi chez les "Bobos".. Quant au contenu de l'oeuvre, difficile de la comparer à celle de LFC, la loi Gayssot ayant limité quelque peu la créativité littéraire..

Paul Bismuth
.

Wald a dit…

Merde Paul, écrire ça justement au début du printemps, au moins il sera habillé pour l'hiver prochain.

J'ai également une idée du prochain candidat, Maurice G Dantec, de la SF de bazar (expression appropriée à ses obsessions pour l'islam) illisible, pseudo-prophétique et fumeuse qu'il se sent obligé de publier (et hélas certains bibliothécaires de l'acheter). Par contre, pas de nouvelles récentes de lui, j'espère qu'il n'a pas rejoint l'asile de manière un peu prématurée.
http://www.cafardcosmique.com/Attention-DANTEC
Quant à la proposition de Philippe, je décline, j'ai pas le courage d'une entreprise aussi désespérée.

Sinon, les ravages de la religion catholique en action : http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-le-calvaire-d-une-pharmacienne-ia24b58797n1747192

Anonyme a dit…

Oh oui ! Maurice G Dantec...

Le catho-futuriste-identitaire-villieriste-illuminé !

Dans un souci d'équilibre, on pourrait aussi lui faire partager le fauteuil avec Marc Edouard Nabe "Complotiste-Dieudonniste" tout aussi illuminé !

GéBé

Wald a dit…

http://www.slate.fr/monde/85267/nazie-rattrapee-passe-porn-star

Quand je me rappelle les leçons de morale sur le mariage homosexuel par les équivalents français, une apologie du caprice comme mode de vie, de l'individualisme consumériste. Ben quand on voit comment les donneurs de leçons mettent en pratique leurs austères recommandations...

emile red a dit…

Les stars de l'UMP toujours en mode borderline style...

Ce cher député Mariani dans la culotte du chef des zouaves qui constate, ahuri, qu'avant l'UMP, le monde existait et qu'il tournait aussi bien en bas qu'en haut.

Notre benêt séminariste découvre, à 55 ans, que l'esclavage n'est pas une spécialité made in Superduponterie, il serait temps. Il reste à se demander ce qu'il a bien pu apprendre chez les calotins ainsi qu'aux enfants de troupe et dans son parcours en droit international, René Cassin doit éructer dans sa tombe.

Toujours est-il que notre pitre du jour découvre que l'esclavage n'est pas une spécialité culinaire de notre paradis gastronomique mais de surcroit il lui semble judicieux d'affirmer que si les autres le cultivent, il n'y a aucune culpabilité à le cultiver nous même.
En clair le domestique de la sécurité maximum et de la punition sévère disculpe le meurtrier local au nom de l'existence du meurtrier exogène...

Mais c'est bien sûr, mon cher Bourrel, comment sommes nous assez stupides pour ne pas y avoir pensé plus tôt, allons de ce pas trouver Miss Taubira pour lui expliquer que Don Mariani a résolu le problème de surpopulation carcérale...

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

De retour après quelques jours italiens ; images à venir.

Wald, les moralistes sont souvent pétris d'hypocrisie. NB : cela n'est pas de la morale !

Emile, c'est si facile de diminuer ses propres turpitudes en montrant du doigt celles des autres, surtout de ceux qu'on veut diaboliser...

Philippe Renève a dit…

Incroyable mais vrai.

Villers-Cotterêts : le maire FN ne veut pas commémorer l'abolition de l'esclavage.

Le machine fasciste à redresser les cerveaux fonctionne à nouveau.

Philippe Renève a dit…

Victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision.

Je n'ai rien contre la prestation de cette aimable personne, mais il faudrait que quelqu'un lui dise qu'une femme rasée de près n'en est que plus piquante.

emile red a dit…

Mais est-ce une femme ? Un homme ? Ou l'image cultivée de l’ambiguïté ?

Les oukases contre cette personne sont aussi vaines que faux-culs, elles viennent souvent des descendants de ces mêmes classes qui vénéraient castras et travestis aux siècles et décennies passées...

Nonobstant la franchouillarderie de cette émission rarement profitable à notre pays, reconnaissons que la voix de cette personne est d'un qualité indéniable...

Philippe Renève a dit…

Personnellement, ça me rase plutôt.
Hé.

Anonyme a dit…

Cette histoire d'homme/femme à barbe vainqueur de l'Eurovision, je l'avoue, m'a bien amusé !
L'Autriche avait voulu casser une image conservatrice et c'est assez réussi !
Imaginez une tele créature représentant la France.. Le tollé! Soraliens, Manif pour tous, Droite Populaire, Bloc Identitaire.. Tous dans la rue !
Et le vainquer du concours entonnant ensuite une Marseillaise reprise en choeur par Taubira et Hamon ? La réacosphère aurait hurlé au complot islamiste : pensez, un barbu aux yeux ourlés de khôl !.
L'église orthiodoxe de Poutinie s'est, elle, fedue, d'un.."pas de plus vers le refus de l'identité chrétienne de l'Europe".. Excusez du peu !
Bon, tout ça ne résoud pas le problème de la croissance famélique de la zone euro, mais ça fait au moins sourire..
GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Cette histoire a sombré de tous les côtés dans un ridicule abyssal. Le concours de l'Eurovision n'avait pourtant pas besoin de ça pour rester à l'apogée de la ringardise.

Wald a dit…

"Soraliens, Manif pour tous, Droite Populaire, Bloc Identitaire.. Tous dans la rue !"

Salut Gazi. On a quand même eu un peu ça avec la manif Jour de colère qui mélangeait pêle-mêle quenelles, identitaires, cathos intégristes et populistes.

Sinon Gazi, j'avais évoqué Dantec pour l'Académie Française, mais il semble que le pauvre garçon a quelques menus problèmes. Notamment avec son ex agent littéraire, qui a d'ailleurs des liens étroits avec Obertone.
http://www.franceculture.fr/emission-revue-de-presse-culturelle-d-antoine-guillot-l-affaire-dantec-premiere-partie-2012-12-14

Bonne journée et bon week-end à tous, je vais prendre quelques vacances et serai loin du net.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Merci et bonnes vacances à toi.

Anonyme a dit…

Bonjour Philippe,
Je fais juste une brève remarque par rapport au scrutin d'hier. On dit que Marine Le Pen a construit son succès sur ses détracteurs. Je le conteste, le FN a fait au moins en partie son lit des nombreuses personnes qui se sont réclamées de ses idées, politiciens, anonymes dans la rue, blogueurs, commentateurs du web, groupes facebook, réacosphère, des éditorialistes du Point, de Valeurs actuelles et du Figaro. Non, le FN a eu des soutiens et nombreux, qui ont justifié et développé ses idées et en ont assuré la propagation.

Wald

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Bien d'accord. Entre la complaisance des médias, qui ont largement contribué à dédiaboliser le FN, et le soutien de certains aux idées d'extrême-droite à travers les propos ouvertement islamophobes et xénophobes qui sont devenus banals sur le net et ailleurs, cette poussée du FN s'explique aisément.

S'y sont ajoutés la déception des électeurs de Hollande qui a renié ses promesses, la décomposition de l'UMP et un sentiment d'impuissance des partis classiques devant les diktats de la finance et de l'UE.

Cela dit, les mêmes médias continuent leurs imbécillités au lendemain des élections en le présentant comme « le premier parti de France » alors qu'il n'a obtenu que 25% des voix de 43% des électeurs à une consultation qui n'intéresse guère les citoyens.

Wald a dit…

One of Haider's last acts was the establishment of what he called a sonderlager - a special camp for old, sick, and criminal asylum seekers, set on an isolated, 1,200-metre-high alpine pasture. He told his voters he planned to "concentrate" Chechens there, enabling the "final goal" of their extradition to be carried out more smoothly. In other countries politicians would be forced to resign over such issues. According to Florian Klenk, deputy editor of news magazine Falter, "In Austria the typical reaction was, "Well, that's just Haider. And actually he's right."

http://www.theguardian.com/world/2008/oct/18/haider-austria-fascism-far-right

Tu sais à quoi je pense Philippe ? Je vais pas prendre de gants ; les blogueurs et les sites de merde qui font le lit de ces idées et les acclament sont ceux qui auraient du peupler ces camps.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald
Les Brasillach et les Céline modernes sont bien plus efficaces dans leur propagande grâce à internet. S'ils continuent leurs expressions de haine, les pogroms de musulmans et de roms ne tarderont pas.

Anonyme a dit…

pour l'instant les seuls que l'on voie sont des massacres d'infidèles par des musulmans. Des camps pour eux alors ?

Philippe Renève a dit…

Décidément, les islamophobes ne manquent pas un commentaire stupide. Pour ne parler que des dernières années, entre les 500.000 enfants irakiens morts du fait de l'embargo, les Irakiens massacrés par centaines de milliers lors de l'attaque occidentale, les Afghans tués depuis l'invasion de leur pays, le bilan penche infiniment plus du côté des morts musulmans.

Anonyme a dit…

Et tous ces irakiens et afghans ont été tués parce que musulmans? Alors
ça ne vaut pas quand meme les 18 millions de morts chrétiens de la première guerre mondiale.

Philippe Renève a dit…

Conversation surréaliste ; si tous vos arguments sont de cet acabit, il vaut mieux cesser ici.

Dune de Fiel a dit…

Encore un rigolo qui entend chrétien dans guerre mondiale...

Bien sûr, seuls les chrétiens, instigateurs de la guerre 14-18, en furent les victimes, pauvres chrétiens qui ne sauraient faire du mal à personne.

C'est encore de la faute des Juifs.

Dune de Fiel a dit…

Et puis, les chrétiens ne massacrent jamais...

Guerre des boxers pour la dope ou celle des boers pour l'or et les diamants, les Incas, Aztèques pour l'or et la religion, les natives américains pour la terre et on va en passer des meilleurs, parce qu'il vaut mieux taire certaines lubies bien ancrées dans la tête ds papistes et autres réformistes de tout poil en passant par ces adorables orthodoxes.

Non, décidément, le chrétien aime les uns et les autres...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Dune de Fiel

Mais voyons, selon les (crypto)sympathisants de Jean-Marine, seuls les vilains musulmans massacrent, torturent et oppriment, alors que les gentils chrétiens sont pleins de compassion, d'empathie et de respect de la vie des autres. Ils ne se réfèrent à l'Histoire que quand elle leur est favorable ; un vieux truc qui n'abuse que les andouilles.

Anonyme a dit…

On ne peu pas reprocher au christianisme des massacres faits par des chrétiens en contradiction avec les enseignements de leur religion.
On peut et on doit critiquer une religion qui les justifie. Les religions ne sont pas égales.

Philippe Renève a dit…

Décidément, nous sommes gâtés en ce moment avec des commentaires bien navrants, qui ne font qu'énoncer des opinions sans arguments ni raison.

Parler d'égalité des religions n'a pas de sens, pas plus que d'égalité des cultures ; tenter de les classer n'est que porter des jugements de valeur.
Ce galimatias n'a que trop duré ; tout autre commentaire de cette farine sera supprimé.

Anonyme a dit…

Les arguments sont pourtant simples : le message essentiel du christianisme est l'amour du prochain. Celui de l'islam est la soumission à Dieu et à l'enseignement du Prophète par tous les moyens contre les infidèles.Quand un chrétien massacre c'est contraire à sa religion. Quand un musulman massacre un infidele il obéit à sa religion. Ca va,c'est pas trop compliqué pour vous ?

Wald a dit…

Salut Philippe,

Par rapport à notre contradicteur mystérieux, je signale déjà que dans notre pays, l'extrême droite a tenté d'assassiner le président de la République en exercice en 2002. Et c'est un fait.

N'importe lequel d'entre nous, à qui il prendrait la fantaisie d'endosser les propos d'un Luther sur les Juifs se retrouverait au tribunal. Les génocides fantasmés de l'Ancien Testament (le judaisme n'existait pas le moins du monde à leur époque supposée), les ignobles livres des Maccabées (à gerber de fanatisme et de violence), qui fait partie des écritures, l'anti-intellectualisme et la misogynie de saint Paul, et, au delà du cas de Paul, le fait que dans le Nouveau Testament, il n'y a aucun salut possible en dehors d'une foi aveugle et inconditionnelle dans le Christ. Cette religion est arrivée dans une zone du monde où il y avait des strates de cultures anciennes et brillantes imbriquées : Perses, Grecs, Egyptiens, Syriens. Or dès le début, elle a totalement nié la validité de tout ce que pouvaient être les cultures et les personnes humaines si elles se posaient en dehors de la religion chrétienne. Philosophies grecques et orientales, science, systèmes éthiques, autres religions, rien de tout ça ne pouvait avoir de légitimité propre, quel que soit le bien fait sur terre. Il y a bel et bien dans le Nouveau Testament une tendance au rejet de tout ce qui est extérieur, et pouvait facilement glisser à la non-reconnaissance absolue d'autrui, comme en Amérique (je parle des massacres avérés, pas des épidémies).

Mais je préfère un argument qui est plus du type de discussion en vogue sur le net. Les massacres, contraires au dogme chrétien ? Mais le dit dogme, qui est le mieux placé pour le créer, l'éditer, sinon les autorités ecclésiastiques ? Personne. Et les images le prouvent, l'Eglise a une position bien arrêtée sur certaines idéologies :
https://www.google.co.in/search?q=church+nazis&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=5JuLU4SuNoTK0AWw-oAQ&ved=0CAYQ_AUoAQ&biw=1455&bih=736#q=church+nazis&tbm=isch&tbs=ic:gray
C'est très graphique comme images, non ?

Wald a dit…

"le message essentiel du christianisme est l'amour du prochain"

Je connaissais l'amour avec les fouets, cravates et menottes, mais pas encore l'amour au zyklon B.
http://alamoministries.com/content/english/Antichrist/nazigallery/2freidrichcoch.jpg
http://holyfamilycathedralparish.com/parish/wp-content/uploads/2014/02/Pacelli-and-German-Soldiers.jpg

Bonne soirée Philippe, ce genre de "discussion" est drôle, mais seulement à faibles doses.

Anonyme a dit…

Le nazisme se réclamant du christianisme ? Ahahahahha...
Trop fort.
Pour mémoire :
http://www.atlantico.fr/decryptage/mais-quand-finira-on-prendre-conscience-origine-islamique-antisemitisme-actuel-gilles-william-goldnadel-411547.html

Maxime de la Brunerie, chrétien ? Ahahahhaha
Trop forts sur ce blog...

Philippe Renève a dit…

Merci, Wald, de ces commentaires détaillés : l'Eglise , de la plus petite paroisse au Vatican, à de rares exceptions près, a adhéré clairement au régime et à la doctrine nazis qui avaient le grand avantage pour elle de désigner les Juifs comme ennemi principal, à exterminer sans pitié.

Je laisse ces posts stupides (23h21 et 7h23) pour montrer le manichéisme de ces thèses : pour elles tout est simple, il y a les bons et les méchants. Tous les chrétiens sont bons, car leur religion n'est qu'amour et douceur, et tous les musulmans sont mauvais car leur religion n'est que violence et agression. Ce genre de vision binaire sent très fort le totalitarisme mais surtout la bêtise noire.

Philippe Renève a dit…

Cela dit, nous avons assez ri, je cesse là cette discussion puérile.

Dune de Fiel a dit…

La signification, la raison et le but des religions, j'adore.

Ce que j'adore encore plus, d'abord aller chercher un avocaillon reconnu pour ses positions clairement extrémistes : Goldnadel, et ce torchon financé par ce qui reste des subsides de l'UMP une fois Copé et Sarko servis : Atlantico. Tout ce que le journalisme et l'éditocratie peuvent offrir de plus discutable et de moins crédible.

En ce qui concerne les deux religions en cause, il faudrait remettre en perspective leurs réalités historiques et les formes de raisonnement qu'elles proposent.
Si l'islam promet le paradis à celui qui se comporte bien, et se comporter bien peut nécessiter certaines attitudes peu compréhensibles de nos jours, il a, au moins, l'honnêteté de ne poser personne en détenteur de la vérité au delà du livre.
En revanche, le christianisme joue de l'hypocrisie du début jusqu'à la fin en posant une hiérarchie cléricale qui décide du bien fondé du dogme, dogme fluctuant selon les intérêts des uns ou des autres, des capacités prosélytes ou violentes des ecclésiastiques ou de leurs affidés.
Plus, le paradis est offert à tous, bons ou mauvais, la crucifixion et la rédemption les sauveront dans tous les cas, passant sur toutes les largesses morales transgressées durant leur vie.

Bien sûr on nous parlera d'imams qui n'ont rien d'officiel selon le coran, mais on omettra sans vergogne les inquisiteurs, accrédités ceux-là ; on balaiera les raisons politiques de conquêtes de tous les grands peuples pour les réduire à des raisons religieuses quand ces peuples sont musulmans et pour encenser la fausse raison civilisationnelle lorsqu'il s'agit de chrétiens.

Au regard de la réalité musulmane, les Arabes, les Turcs ou les Perses n'ont jamais éliminé les populations de territoire conquis quand les chrétiens ont systématiquement décimé les peuples asservis au nom du christianisme.
Mieux, les croisades n'ont jamais étaient conçues pour protéger le tombeau du Christ ou les lieux saints, mais tout bonnement pour s'accaparer les routes commerciales et les ressources afférentes au nom de la papauté et des souverains chrétiens avec la plus grande sauvagerie quand les autochtones ont toujours essayé de privilégier la diplomatie.

Pour finir sur le nazisme, si les grands dirigeants musulmans, tel le roi du Maroc, ont méthodiquement protégé contre la barbarie les Juifs sur leur sol, on ne peut en dire autant des chefs d'état chrétiens de Vichy à Zagreb ou de Rome à Bucarest, et ne parlons bien sûr pas du clergé et des grandes familles chrétiennes allemandes, autrichiennes, polonaises et tant d'autres qui fermèrent les yeux avec la plus grande mansuétude envers le fanatisme hitlérien...

Anonyme a dit…

Je me fous de savoir qui est Goldanel ou Atlantico. Seule m’importe de savoir si lorsqu’il dit que tous les actes antisemites comis en France depuis tente ans au moins sont le fait de musulmans, il dit vrai ou c’est un mensonge ?
Repondre à vos pitoyables arguments soit disant historiques serait trop long. Je vis en France en 2014 et pas concerné par ce qui s’est passé au moyen age ou dans les années 30. Je voudrais juste que vous me disiez où actuellement dans le monde, sauf peut-être en centreAfrique, des chrétiens au nom du christianisme massacrent des juifs ou des musulmans ? Dans l’autre sens, par contre, vous voulez la liste ?…
Le FN, c’est vous qui le fabriquez et vous le méritez.

Philippe Renève a dit…

Courageux anonyme,

On voit bien ici votre manque d'argumentation : hier il fallait comparer les contenus des doctrines de l'islam et du christianisme, aujourd'hui vous nous parlez tout à coup des tueries actuelles. Vous n'avez d'arguments que ceux de votre haine, celle qui incite justement les pauvres gens à croire le FN. Je vous prie de cesser ce petit jeu navrant.

Anonyme a dit…

Baratin. Les actes antisémites d'aujourd'hui sont bel et bien inscrits dans la doctrine de l'islam,il suffit de lire le coran qui est à ma connaissance la source de l'islam la plus élevée. Vous êtes musulman ?

Philippe Renève a dit…

Inutile d'insister ; je ne répondrai plus à ces provocations.

NB Votre style vous identifie clairement.

emile red a dit…

J'arrive et je lis ce petit dialogue, j'ai manqué d'éclater de rire à voir les inepties et les contre vérités de notre anonyme courageux.

Je félicite Dune de Fiel qui ne manque ni de connaissance ni de mesure ce qui est loin des vomissures du petit caporal islamophobe.

Donc, pour mettre mon grain de sel dans ce fumier pestilentiel, je tiens à préciser à Nonyme que je suis Juif et qu'il n'est en rien habilité à parler pour qui que ce soit en dehors de ses camarades fossiles.
Si le monsieur grattait un peu les statistiques, il s'apercevrait que les actes antisémites sont dans une très grandes majorités commis par ses collègues de chambrée et non, comme son amie, la blondasse carnassière, s'échine à le claironner, par la population musulmane de France.

La population musulmane ne varie que très peu en nombre quand les groupuscules d'extrême droite ne cesse de grossir parallèlement à l’accroissement des actes antisémites (et pas que...). Il n'y a donc pas de secret, derrière la montée de l'antisémitisme et de tous les racismes se cache bien la radicalisation fasciste, phénomène confirmé par les diverses manifestations des derniers mois où l’extrémisme chrétien s'est affiché en tête de gondole avec en étendard des vociférations anti-juives que nos rues avaient oublié depuis près d'un siècle.

La campagne électorale des municipales n'a fait que confirmer cet anachronisme où on voyait tel prétendant devant un drapeau nazi, tel autre tenant des propos sans ambiguïté ou même, encore, la présence de néo-nazis avérés sur certaines listes, comme à Venissieux. De plus, on notera que la plupart des actes contre les synagogues utilisent des méthode strictement identiques à celles utilisées contre les mosquées.
Or, si, pour certains, ces voyous ne revendiquent pas leur christianisme, tous les groupes fascistes, sans exception, du FN au Bloc Identitaire, affirment leur appartenance à un monde chrétien et défilent main dans la main de processions en prières jusqu'à la statue de Ste Jehanne.

Pour anecdote on se souviendra du tollé contre les prières de rue que la Marine et sa cours stigmatisèrent avec force communiqués et actions (apéro-saucisson) sous couvert d'une laïcité revisitée, mais jamais on entendit un mot contre les prières, les rassemblements religieux, les processions, les rendez-vous prosélytes organisés par la mouvance intégriste jusqu'aux délires médiatiques des non moins intégristes Boutin, Barjot, Bourge ou de La Rochère.

Si l'islamisme n'est nié par personne, il est tout de même curieux de se montrer si aveugle, à moins d'en être, face à l'intégrisme chrétien. Dans cette histoire, ni la majorité des musulmans, ni les Juifs, ni les chrétiens modérés ne participent à ces surenchères qui ne concernent que des mouvances ultra minoritaires, toutes aussi tarées et dangereuses, qui n'ont comme seul but celui de déstabiliser et détruire une société ouverte et relativement harmonieuse où bon an, mal an, tout le monde vit en paix.

Monsieur l'anonyme, si les musulmans (ou les arabes, qui sait mieux que vous) vous emmerdent, vous avez toujours la ressource d'aller voir ailleurs ou les prés verts sont blancs, la France ne s'en portera que mieux. Poutine vous ouvre grand les bras.

Anonyme a dit…

« Si le monsieur grattait un peu les statistiques, il s'apercevrait que les actes antisémites sont dans une très grandes majorités commis par ses collègues de chambrée et non, comme son amie, la blondasse carnassière, s'échine à le claironner, par la population musulmane de France. »
Menteur, falsificateur. Montrez-les moi ces statistiques. Quant à mettre sur le même plan le fait de poser devant un drapeau nazi et tuer des mômes dans une école ou d’autres juifs devant une synagogue, je vous laisse la responsabilité de vos propos répugnants.
Et le fantasmatique « intégrisme chrétien » je n’ai pas entendu dire qu’il posait des bombes, lapidait des femmes, envoyait des avions sur des tours, torturait puis assassinait des jeunes juifs. Comparer Boutin, Barjot, à Merah Fofana ou Nemmouche il faut le faire. Vous êtes juif ? je constate que cela ne protège de rien.
Et que vient foutre Poutine là-dedans ?
Encore une fois vous méritez le FN.

Philippe Renève a dit…

L'Anonyme en vient aux insultes, comme d'habitude ; ce sont les arguments de ceux qui n'en ont pas.
Inutile de poursuivre : vos posts seront supprimés.

Merci à Emile pour son commentaire très juste : parler des islamistes fait oublier la montée des fascismes, comme parler de la réforme territoriale fait oublier le chômage.

emile red a dit…

Le fascisme et les intégristes ne tuent pas :

http://dofonefo.tumblr.com/

Le poisson rouge n'a qu'une mémoire instantanée...

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Affaires antisémites mettant en cause des Européens, et toutes ont été fortement médiatisées :

-l'affaire Halimi, une part importante de la bande est européenne d'origine. Voir wiki sur l'affaire.
-l'affaire "Phineas", http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Justice/AFFAIRE-PHINEAS-LE-PROCES-D-UN-NAZILLON
-la profanation de Carpentras.

Alors, ce chiffre de "100% d'actes antisémites par les musulmans" est n'importe quoi.

Et je rappelle encore la tentative d'assassinat contre Jacques Chirac en 2002.

Quand même, faut-il rappeler les règles de base quand on essaie de quantifier un phénomène ? Il faut faire un peu plus d'efforts que les JT de TF1 ou la Deux. La presse a toujours beaucoup moins couvert les agressions anti-arabes, d'ailleurs, notre Phineas cité plus haut, qui était pourtant pas une flèche, l'a tellement bien saisi qu'il s'est attaqué à des Juifs. C'est sûr que c'est plus compliqué d'aller éplucher les archives de la presse que de faire dans le cliché.

Prendre la presse pour représentative est malhonnête, tout le monde sait qu'elle couvre certains faits et pas d'autres. Quand elle parle de viols, c'est beaucoup plus de ceux par inconnus que par un membre du cercle de la victime, hors ceux ci représentent les trois quarts des cas. Idem pour la pédophilie, où ce sont toujours des types d'affaires statistiquement très minoritaires qui reviennent, les clichés du pauvre type qui fait la sortie des écoles et qui offre des bonbons aux enfants.

Wald

PS : merci Emile pour le lien.

Anonyme a dit…

Enfin, quand je parle des archives de presse, je parle pas des JT ou quotidiens nationaux, mais renvoie bien plus à un travail plus obscur, fait d'étude des archives de la police et de la justice, de statistiques détaillées, donc dans le cas de la presse, les canards locaux et toutes les affaires de pédophilie au tribunal, les viols, les incestes, les agressions qui ne feront jamais les gros titres. Ou dont on parlera, mais seulement un peu, jamais autant, et de loin, que l'affaire Halimi.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sa%C3%AFd_Bourarach
http://fr.wikipedia.org/wiki/Meurtre_de_Cha%C3%AFb_Zehaf

Alors, que ceux qui défendent la thèse du maghrébin criminel en puissance avancent un peu plus d'arguments que des sources d'Atlantico.

Wald

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Précisément, ces gens-là refusent les arguments objectifs pour nier une réalité que leurs thèses veulent démentir.
On voit bien ce genre de comportement chez les ténors du FN : si l'interlocuteur démontre par a+b la fausseté de leurs idées, il se trouve vilipendé, accusé de partialité et de mauvaise foi mais jamais un raisonnement cartésien ne lui est opposé. C'est ce terrorisme idéologique qui prévaut chez tous les totalitaires.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Je viens de tomber sur le fil édifiant un peu plus haut...

Toujours étonné qu'un "anonyme" énervé vienne se perdre sur ce blog plutôt confidentiel et qui n'a nul vocation, ni à concurrencer les grands forums, ni à se poser en "site de référence"..

J'en retiendrai, sur le profil de l'excité de passage :

- Que les années trente sont un temps à ignorer..
- Que, finalement, poser devant un drapeau nazi relève de l'anodin..
- Qu'il ne faut pas dire du mal de Poutine..

Sinon, dans l'actualité récente, m'a fortement choqué cette idée de convertir les sommes obtenues au Prud'hommes à titre de réparation pour un licenciement abusif en indemnités ASSEDIC, même avec un plafond de six mois..

Pour quand maintenant, la conversion des sommes obtenues dans des affaires de "coups et blessures" en allocations familiales ?

g2B2

emile red a dit…

Comme toujours, le fanatisme se nourrit des imbéciles et les imbéciles s'alimentent du fanatisme.

Définitivement, ils sont identiques du nord au sud et d'est en ouest, Merah ne vaut pas mieux que Breivik qui ne vaut pas mieux que Merah.

Philippe Renève a dit…

Squelettes d'enfants de Tuam : l'Eglise catholique accusée.
Avec cette effrayante histoire, on voit que toutes les religions, même soi-disant pacifiques, peuvent provoquer des horreurs.
Laisser mourir des enfants, est-ce mieux que tuer des adultes innocents ?

Anonyme a dit…

"Quand le FN gère la ville".
Robert Menard à Beziers s'occupe du "vrai peuple" ! Parmi toute une série de mesures, dont une bonne partie relève du symbolique, interdit l'étendage du linge aux fenêtres (Ah mais ! C'est pas la Méditerranée, ici !) et supprime l'accueil du matin en primaire pour les chômeurs (Pour les encourager à se lever tard ?).
Des choix aussi obscurs que les critères de sélection des journalistes soutenus par "Reporters Sans Frontières" du temps où il y officiait..

Anonyme a dit…

Rigolo, je croyais que selon le très docte et très sage enseignement dispensé en ces lieux.
Toutes les cultures fondées sur des religions étaient respectables.
Elles constitueraient un patrimoine inaliénable sur lequel il serait criminel de revenir.
À vous lire ce 5 juin il y aurait donc des nuances
.
_____ " Avec cette effrayante histoire, on voit que toutes les religions, même soi-disant pacifiques, peuvent provoquer des horreurs.
Laisser mourir des enfants, est-ce mieux que tuer des adultes innocents ?
5 juin 2014 08:26 "
.
Je ne me lasse pas de vous lire.
ARnaud Shawford

Philippe Renève a dit…

Signature usurpée, à l'évidence. On ne se donnera pas la peine de commenter.

Anonyme a dit…

Bonjour !
Cette sorte d'obsession maladive contre tout ce qui pourrait approcher de la notion de relativisme culturel est bel et bien signée.

Les poutino-lepeno-poujadistes s'ennuieraient-ils donc tellement à leur sinistre comptoir ?

Sinon :

Un oubli enfin comblé ! Un prêtre lyonnais invite ses paroissiens à faire bénir leurs téléphones portables !

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Ces croisés du classement des cultures (la leur étant bien sûr la plus haute et la meilleure) ont vraiment du temps à perdre et pratiquent, comme tous les fanatiques, l'agression systématique contre les idées qui n'entrent pas dans leur moule.

J'adore aussi cette bénédiction des portables, qui montre que l'Eglise vit avec son temps ! Tout simplement grotesque, mais on y bénit bien chiens, chevaux et motos... Il y a là-dessous une sorte d'animisme refoulé, qui sent très fort le soufre et même le fagot.

Anonyme a dit…

Après une rapide recherche : l'initiative n'est pas isolée mais les dates diffèrent : Pentecôte à Lyon et St Gabriel (Patron des Transmissions)à Nice.

Pour cette dernière cérémonie, Mr Estrosi était au premier rang (Logique : Le Père Florini bénit aussi ponctuellement des motos).

Celui-ci, plein d'inspiration, a déclaré :

« Les anges sont les portables de Dieu »

Amen.

g2b2

Philippe Renève a dit…

La formule est admirable mais un peu poétique : avec les smartphones modernes, on peut faire bien plus de choses qu'avec un ange, aussi volubile et volatile (ainsi) soit-il.

emile red a dit…

Mais où irions-nous si l'orthodoxie catholique se mettait à protester contre les anges de la téléréalité si dans le même temps une pasionaria en bure gagne The Voice avec son pater noster.

Ce monde est foutu, pendant que plus de 400 harpies du féminisme satanique revendiquent la procréation assistée, comme si la nature dans ses bienfaits et par la grâce du tout puissant de là-haut qui baille aux corneilles n'avait pas prévu cette hypothèse en dotant la gente masculine du complément direct à l'enfantement, pendant ce temps, dis-je, les grands de cette foutue planète, encore qu'il en manque quelques-uns qu'on ne peut taxer de nains, les grands ripaillent et débouteillent comme les derniers des poivrots sous le soleil de Normandie et les pétards du 14 juillet en avance sur l'horaire et trop prompts à fuser.

Présidents, ministres, rois, reines et prince qu'on sort pour l'occasion défilent ballerines, talons, mocassins sans gland dedans et Burlington à la main sur le sable rouge du sang des fêtés du jour.
Les vieilles carnes émues dans leurs habits de dimanche dernier sont au garde à vous main sur le front pour retenir lunettes et larmes qui ne manquent pas à l'appel de l'attraction terrestre.
Les souvenirs envahissent les esprits des vieux belligérants voûtés sur leur cane et les unes de la presse aux aguets avant qu'un dernier souffle n'emporte à jamais la mémoire des cadavres gisant sur les dunes parsemées de plomb et d'herbe aussi verte qu'un printanier jour de paix.

Nature berce les ils dorment...

Anonyme a dit…

Crise familiale dans la famille Bas-Du-Front.

Le papy redonne dans l'humour génocidaire dont il est coutumier et sa fifille et son état major se trouvent choqués de "l'inopportunité politique" de la saillie (Mais pas de son contenu, faut pas rêver !) et le prive de sa causerie au coin du feu virtuelle.

Rien ne change : Fifille surfe sur l'air du temps (féminisme, homophilie, laïcité, islamophobie) pour accroître son électorat tandis que le Papy continue de flatter les bas-instincts de la base historique du parti sur l'antisémitisme et la nostalgie de l'Empire perdu et les nobles défaites de la décolonisation..

Par contre, chez les néo-poujadistes, on se plaît à rêver : un FN débarrassé du Vieux serait plus fréquentable..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

En effet, elle ne dénonce qu'une « faute politique », ce qui ne critique nullement le fond. Tel père, telle fille.

emile red a dit…

Hello Messieurs,

Si on se réfère un peu au passé, on constate que ça a toujours été le jeu des fascistes. Tel le bon et le méchant flic, ils nous refont ad nauseam le coup de l'offuscation de bon aloi.
Ce fut une pratique commune aux nazis, aux mussoliniens, à Franco etc.

Maintenant, il ne faut pas non plus abuser, le blog du vieux sénile est toujours là, peut-être vont-ils déplacer les pages dans l'arborescence du site rendant plus autonome la visibilité des ignominies paternelles, mais ça ne semble pas urgent.

D'ailleurs, alors que Fifille prétend éjecter (pour la forme) tout prédicateur un peu trop radical, il faut remarquer que la blonde Marie d’Herbais, extrémiste s'il en est, figure toujours dans les vidéos du vieillard ainsi que dans l'organigramme du parti et n'est menacée d'aucune radiation de la sorte.

Philippe Renève a dit…

C'est ce qu'on appelle avoir deux fers au feu : la Marine rassure, ratisse à gauche, tandis que Papy flatte périodiquement les bas instincts des bons vieux fascistes racistes et antisémites.

Le miel et le vinaigre.

Anonyme a dit…

Bonjour !
D'accord avec Emile sur la stratégie attrape-tout de l'extrème droite. Une famille politique qui nous a habitué à ses revirements.
Va-t-en guerre jusqu'en 1925, les nationalistes français sont tout dun coup devenus pacifistes du jour oùD le contexte amenait le pays à prendre position contre les fascismes allemands et italiens.
Le gouvernement de Vichy fut rempli de ces "pacifistes" qui allaient appeler ensuite la jeunesse à aller servir de chair à canon dans la LVF.
Le discours en phase de conquète est toujours différent de celui qui suit l'installation au pouvoir..
G2B2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi.

C'est bien le signe premier de la démagogie que de tenir toujours un discours utilitaire, basé non pas sur des idées mais sur des considérations purement électoralistes, n'ayant pour but que de plaire au plus grand nombre.

emile red a dit…

J'ai lu il y a peu un blog où le propriétaire développait un raisonnement dune simplicité logique désarmante.

Depuis la mort de Clément Méric, on assiste à une offensive sans précédent de toutes les mouvances d'extrême droite pour décrédibiliser, vilipender, brocarder et même fabuler sur les mouvements antifascistes, les réduisant à de vulgaires bande de voyous responsables de tout ce qui pourrait leur arriver, du grave au pire.

Ce n'est que l'attitude provocatrice et les mensonges de ces mêmes antifascistes qui créerait les troubles urbains et la diffamation dont seraient victimes les tenant de ces factions se décrivant "à droite politiquement et socialement à gauche".

Pourtant la moindre réflexion rationnelle concernant cette mise au ban aborde directement la cohérence de cette ostracisation si ces mêmes factieux ne sont pas fascistes, quelles seraient les raisons de leurs attaques en règle pour défendre une situation qui ne serait pas leur.

Le seul fait de déterminer les antifascistes comme leurs opposants prééminents, n'a en toute logique pour unique résultat de faire d'eux ce contre quoi les antifascistes luttent : des fascistes...

Philippe Renève a dit…

Les ennemis de mes amis sont mes ennemis...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Finalement, j'en viens à me demander s'il ne serait pas judicieux d'interdire le football et, en compensation, légaliser le cannabis..

Le football a la particularité d'exciter et de rassembler les crétins de toutes origines tout en les opposant.

Autrefois sport populaire, il met aujourd'hui en scène des milliardaires, est commenté par des "intellectuels" qui y perdent toute leu intelligence (Si jamais ils en ont possédé une un jour).
Dernières tendances à la mode : le commentaire ethno-footballistique et (vu dans mon quartier), des patrouilles de néo-fachos (Fashion: "look Madelin jeune"- étudiants en Droit années 60) bras haut levé, jouant à cache-cache avec CRS et supporters basanés.

Et tout ce petit monde qui finalement fraternisera dans la bêtise le jour (improbable) où l'équipe de France rééditera son exploit de 1998.

Tant qu'à donner de l'opium au peuple, autant le laisser acheter librement son cannabis, c'est nettement moins bruyant..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

J'aurais tendance à être de ton avis mais... ouh là là malheureux, tu t'attaques à la Divinité du moment, Jésus, Yahvé et Allah en une seule personne qui se doit d'être universellement adorée.

Pense un peu, c'est d'un côté fédérateur, sympa, pardon cool, popu, et de l'autre ça génère un max de pognon pour médias, pubeux, voyagistes, qui fait pâlir d'envie les joueurs eux-mêmes.
Donc, conséquence inévitable, personne, je dis bien personne, ne te suivra dans ton combat d'arrière ou d'avant-garde : cet objet sociologique qu'est le foot arrange tant de monde que les politiques, à commencer par le menteur en chef, font mine de se passionner à qui mieux mieux.

Marx se trompait : l'opium du peuple du XXIe siècle, c'est bien le foot. Fume et tais-toi !

Anonyme a dit…

A noter que le Football est plus fort que Dieu !

Les instances religieuses des pays musulmans ayant une équipe en lice ont toutes promulgué des fatwas dispensant les joueurs concernés du jeûne du Ramadan durant la période de compétition.

De cette ferveur, qui transcende les religions plus anciennement établies, je cherche en vain les valeurs morales qu'elle pourrait véhiculer.

Adoration de milliardaires aux messages obscurs (La "routourne finira par tourner"), bitures devant le poste TV suivis de tapages nocturnes...

Et maintenant, prétexte à agit-prop des Identitaires en mal de "Manif pour Tous" et fantasmant sur des patrouilles de rues façon "Aube Dorée"..

Je me souviens d'une info sortie en 1998 sur les centres d'accueils pour femmes victimes de violences conjugales débordés quatre jours (la durée de redescente d'une joie factice ?) le triomphe des Bleus en 1998.

Je me suis laissé aller (je le confesse) à suivre les compétitions de volley féminin diffusées hier.. Sport nettement plus esthétique et aux sup^porters moins tapageurs..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bouh quel mauvais esprit, Gazi ; les supporters, c'est-à-dire la quasi-totalité des mâles plus quelques femmes audacieuses ou libérées, vont te tomber dessus à tacles raccourcis.

J'avoue moi aussi que le beach volley féminin est comment dirais-je un sport qui peut se regarder par pur intérêt artistique.

Anonyme a dit…

Salut à tous,
Superbe journée personnellement, ballade sur les bords de la Loire tout en pensant de temps à autres à l'autre crapule en garde à vue, l'homme qui a des affaires judiciaires qui volent en escadrilles autour de lui, comme un essaim de mouches autour d'un tas d'excréments.

Wald

Philippe Renève a dit…

Bonsoir Wald
C'est vrai que ce genre de pensée est assez réconfortant !

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

? Quel commentaire ?

emile red a dit…

L'anonymat n'est pas une porte ouverte à tous les fantasmes délirants ni à la pratique purulente de la vindicte incognito.

Aller sur un blog visiblement abandonné pour déverser une cascade de vomissures est ni un acte militant ni une preuve tolérable d'ouverture d'esprit.

En bref, les accusés deviennent des victimes quand ils n'ont pas les moyens de la défense et ça ne peut que confirmer le fond des propos qui peuvent leur être reprocher, là est toute la perversité du trollage haineux.

Le troll est soit un imbécile, soit un manipulateur...

Philippe Renève a dit…

Si le texte visé est le dernier sur le blog, il s'agit manifestement d'une provocation aussi stupide que grossière.

Philippe Renève a dit…

Je supprime donc le post qui donne ce lien.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Un échappé du bistrot poujadiste est venu se défouler ?

Rien que de très banal et prévisible en cette conjoncture.
La coupe du monde sans l'Algérie et ses hooligans et sans les Bleus éliminés en quart de finale..

Ajouté à cela un vent qui tourne pour Poutine en Ukraine..La recherche d'un exutoire virtuel prend tout son sens...

Et, pendant ce temps, des media se mettent à rêver (on ne prend jamais assez d'avance)d'un deuxième tour de présidentielle mettant en scène la fille Le Pen..

Vivement les vacances..

g2b2

Anonyme a dit…

Triste histoire que celle de l'institutrice d'Albi poignardée par une mère d'élève déséquilibrée.. et inhabituel effet collatéral ?

La famille béninoise sans papiers dont elle défendait la cause a été régularisée..

Philippe Renève a dit…

Gazi, il y a des gens qui osent tout quand ils viennent sur des blogs.
C'est même à ça qu'on les reconnaît !

emile red a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
emile red a dit…

Ce matin, sur France Inter, une entrevue avec Axel Kahn qui termine son second voyage à pied à travers la France.
Après une première diagonale des Ardennes vers le pays Basque, l'an passé, cette diagonale-ci le mène du Finistère aux Alpes Maritimes.

Notre homme, ce scientifique connu pour ces prises de positions très humanistes pour ne pas dire parfois libertaires, arpente le pays en prenant le pouls social et politique partout où ses pieds le posent.

Au delà de son admiration toute esthétique de notre pays et de ses déceptions plus axées sur les destructions sociales traduites par les ruines industrielles, il tire de ses rencontres des conclusions très amères sur la montée inexorable du FN dans les terroirs profonds.
Sans donner de réelles solutions, et on le comprend, il analyse parfaitement les causes qui, à travers le désespoir, le chômage et l'appauvrissement de la province, créent les champs propices à ce grand gâchis politique.

A réécouter ici : La France en diagonale

Anonyme a dit…

Triste histoire, encore..

D'importants soupçons sur l'agression d'une FEMEN à Paris : incohérence et rectifications des déclarations de l'agressée (sur l'heure, notamment), pas de dépôt de plainte (donc pas d'enquête), ceci dans un contexte particulier : la comparation de 9 de ses consoeurs pour dégradation d'une cloche de Notre-Dame de Paris, qui risuqes, en cas de réparations, de mettre à genoux financièrement les FEMEN.

Dommage !

La démarche, à la base, était a priori plutôt sympathique (Des activistes topless aux plastiques de mannequins, nettement plus joyeux que des skinheads saucissonnant dans la rue) avec des côtés moins gais (Les militantes qui n'ont pas cette plastique irréprochable sont priées de se rhabiller ?), des cibles peu contestables (j'ai particulièrement apprécié la décapitation du Poutine du Musée Grévin), des actions courageuses (face aux fachos de la manif pour Tous et en Tunisie).

En espérant que cette malheureuse (et plutôt jeune) Amina Sboui n'aie pas été manipulée pour modifier le climat qui entoure le procès et ne paye pas les pots cassés en cas de supercherie..

Cela montre finalement les limites de ce type "d'activisme pour l'activisme"..

Les déclarations d'Irina Chevtchenko n'ont jamais été des discours structurés politiquement, au contraire des Pussy Riots, bien plus intéressantes et moins narcissiques..

Bref : "Tout ce qui bouge n'est pas rouge".

g2b2

Anonyme a dit…

Très cher Philippe.
Pourrais-tu éclaircir un point qui à mes yeux n'est pas de détail.
Comment peux-tu applaudir la déclaration selon laquelle le viol ne serait que pure invention médiatique et par ailleurs soutenir qu'il est une pulsion quasi générale chez les hommes.
En as-tu rencontré beaucoup de la dernière espèce ou t'es-tu laissé emporter comme ce pauvre Wald.?
Cordialement encore
Chantal

Anonyme a dit…

Je répondrai à la première question, qui n'est que pure mauvaise foi, et ressassée à longuer de fils par un petit blog poujadiste et notamment une sorte de crétin qui l'éructait en caractères gras..

La déclaration à laquelle VOUS (au pluriel) vous référez était un commentaire à propos du battage médiatique autour des "tournantes" (et non pas du viol, comme vous l'affirmez avec mauvaise foi) et se référait aux travaux de Laurent Mucchielli qui avait analysé ce phénomène médiatique, depuis son "invention" (intéressez vous à l'étymologie, ça vous cultivera), sa diffusion et ensuite son instrumentalisation dans le contexte d'alors : une campagne politique basée sur la peur et l'insécurité et visant à faire apparaître comme "nouveau" ce qui malheureusement n'était que très ancien en matière de faits divers : les viols collectifs.

Voilà, vous pouvez retourner dans votre bistrot favori et commenter le foot, faire assaut de culture Telerama, et vous poser la question fondamentale du sexe de Marine Le Pen...

Gustave

Anonyme a dit…

C'est bien là tout le charme d'Internet : d'un côté une possibilité quasi infinie d'accéder à toutes sortes d'information et de communiquer rapidement et de l'autre, un media propice au défoulement de tous les tarés et une possibilité toute aussi quasi infinie ouverte à ces mêmes tarés de harcèlements divers sous couvert d'anonymat et de militantisme vaseux..

Si l'on ajoute à celà, pour ceux qui ont le malheur de rencontrer "in real life" (ce dont je me suis toujours gardé) des tarés comme ceux ci-dessus évoqués, c'est la porte ouverte à tous les déballages d'histoires purement personnelles.. en guise de débats d'idées.

La perfection n'est pas de ce monde, et tout système comportera toujours sa part d'effets pervers.

Qu'aboient donc les canidés, le monde continuera de tourner..

g2b2

emile red a dit…

Ça devient pathologique chez les allumés du bocal.

S'ennuient-ils tant qu'ils aient besoin de venir taquiner le gardon si d'aventure celui-ci mordait ?

La culture de la rumeur, du faux-disant, du on-dit et de la manipulation ne nourrit pas son homme (sa femme ?) puisqu'il semble qu'il (elle) ait besoin de venir quémander quelques réponses aux questions que seul un esprit pervers peut se poser.

Au final quelle gabegie de circonvolutions pour en venir au seul but d'étriller quelqu'un en deux mots, pire qu'un(e) pharmacien(ne) puritain(e) empaquetant sa morale dans un sac papier...

Vaut-il mieux être pauvre comme un Job érudit ou mendiant comme un Diogène sans soleil ?

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord !

D'autant que le Web est suffisamment étendu pour trouver d'autres terrains de jeux..

Mais hélas..

Demander à des esprits étroits de faire preuve d'imagination ?

Peine perdue !

Un petit côté secte dans ce type de fixettes..

Quand un malheureux a d'aventure partagé un bout de chemin, aussi court soit-il, avec un groupe d'allumés de cet acabit et s'en allé très vite voir ailleurs, il se trouve persécuté pendant longtemps.

D'autant plus qu'il y en a eu si l'on se rappelle la mégalomanie du projet à ses débuts : concurrencer Agoravox, rien que ça !

Tout ça me fait penser à ses groupuscules des années soixante-dix qui pensaient concurrencer le PCF et même pour certains "reconstruire la IVème Internationale" (rien que ça !) et qi, de défections en épurations, finissaient par se réunir dans une cabine téléphonique.

Ce type d'expérience a marqué certains allumés à jamais : ton de procureur hystérique, obsession de la pureté idéologique... Ils ne peuvent ensuite plus vivre hors de schéma et voguent ensuite d'extrémismes en extrémismes..

Laissons ces allumés à leurs mantras et profitons de la vie..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Ces pauvres gens sont semble-t-il si désoeuvrés qu'ils se défoulent sur le premier blog venu.
Pauvres êtres, ils inspirent plus la pitié que là colère.
Merci, les amis, de consacrer de votre temps à répondre à ces malheureux.

Anonyme a dit…

Un petit peu de surréalisme.

Un nouveau nominé à la commission des libertés civiles du Parlement européen :
Udo Voig, ancien président du Parti national-démocrate d'Allemagne (NPD) et premier élu néonazi allemand à faire son entrée au Parlement européen..

D'un sens de l'humour qui n'a rien à envier au papa de Marine, il s'était fait remarquer par une affiche de campagne le montrant chevauchant une moto accompagnée du slogan « plein gaz ! » et accrochée notamment devant le Musée juif d'Allemagne peu avant un scrutin local en 2011..

Son papa à lui était SA, mais ceci n'est que pure coïncidence..

Parfaitement qualifié donc, pour faire passer des messages tels que:

"La sécurité première des libertés"
"La véritable liberté réside dans la contrainte", etc, etc..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi, bonjour à tous.
Excuse cette réponse tardive pour cause de vacance !

Les anciens nazis, les néonazis, les fascistes racistes, tout ce joli monde se montre maintenant sans vergogne, aidés par la droite classique et ses idiots utiles.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

L'escroquerie politique de M. Hollande trouve une apothéose dans la nomination au ministère de l'économie du banquier Emmanuel Macron. Le patronat ne cache pas sa joie. Gouvernement Valls II : le Medef salue "une bonne décision".

La finance exulte ; la France va souffrir.

Philippe Renève a dit…

M. Estrosi lui-même déclare des choses intéressantes à ce propos : Nommer Macron, "une erreur qui se révélera très néfaste pour toute notre industrie" pour Estrosi. C'est assez dire que la situation est claire.

Philippe Renève a dit…

En quelque sorte, M. Macron est pour le Medef la cerise bancaire sur le gâteau libéral.

Anonyme a dit…

être de gauche est donc incompatible avec le fait d'avoir travailler dans la banque ?

Philippe Renève a dit…

Bien sûr que non, mais M. Macron n'a pas été un simple salarié d'une banque quelconque : il a fait fortune comme gérant de la Banque Rothschild en organisant une acquisition de 9 milliards d'euros pour Nestlé. Il est manifeste que ce cursus, joint à des prises de position clairement ultralibérales, n'a qu'un lointain rapport avec la gauche et une vision socialiste de l'économie.

M. Macron est en fait un excellent représentant de la finance, qui exige des réductions des déficits pour préserver les portefeuilles d'emprunts d'Etat des banques françaises et européennes. C'est la raison première qui explique cette hantise des déficits conduisant à la politique actuelle d'austérité qui est une catastrophe pour l'économie et particulièrement l'emploi.

Envisager de revenir sur les 35 heures en période de chômage élevé et croissant, ce qui ne ferait que l'aggraver, montre bien que sa pensée est formatée entreprises et non citoyens.

Maintenant, si mon honorable, bien qu'anonyme, interlocuteur estime que M. Macron est de gauche, il lui faut le dire sans hésitation. Je déteste manquer des occasions de rire.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Je n'aime pas supprimer des commentaires, mais je n'aime pas non plus les provocations aussi stériles que perverses.

Philippe Renève a dit…

Je préviens le lamentable troll sévissant ici que ses provocations sont et seront maintenant supprimées sans trace et sans commentaire.
La bêtise crasse et la volonté de nuire n'ont pas leur place sur ce blog.

emile red a dit…

Coucou !

Je vois que les tordus du bulbe continuent à sévir.

Il faudrait que nos laudateurs de l'ultra-libéralisme finissent par nous expliquer par quelles circonvolutions il peuvent à la fois s'élever de toutes leurs forces contre l'état et dans le même temps participer en tant que politicien à ce même état qu'ils abhorrent.

Du même tonneau, qu'ils nous expliquent l'utilité des banques si leurs seules fonctions sont de faire de l'argent facile et sans aucun risque en n'ayant plus que le rôle de prédateur des peuples qui les font exister.

Et sur l'ineptie et les contradictions délétères libérales, il y aurait des tas d'autres questions à poser auxquelles personne de cette religion nauséabonde ne veut réellement répondre, comme les soutiens indéfectibles à tous les régimes totalitaires et barbares du siècle passé et présent...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Emile

En fait si on cherche à qui profite tout cela, on voit que ce sont les banques qui gouvernent : elles seules craignent comme la peste l'inflation et les déficits, alors que le reste de l'économie – et les citoyens – s'en accommodent sans grande difficulté.

Dune de Fiel a dit…

Je suis stupéfait de voir de petits évènements concomitants et corrélés se déroulaient sous nos yeux sans que personne n'y prêtent attention.

D'abord, le petit facteur nous pond un opuscule sur les affinités entre marxistes et libertaires, reconnaissant entre les lignes les limites du marxisme. ("Affinités révolutionnaires : Nos étoiles rouges et noires" avec Michael Löwy)

Ensuite l'ineffable Robert Hue accouche d'un ouvrage corroborant ce que les libertaires n'ont jamais cessé de clamer selon quoi les pouvoirs, entre autres des partis pyramidaux et du système vertical présidentiel, sont une aberration démocratique. ("Les partis vont mourir... et ils ne le savent pas !")

Enfin, hic et nunc, la plus jolie des proses ne saurait décrire l'étonnement que provoque la visite subreptice qu'effectue ce jour auprès d'une SCOP notre ultra-libéral représentant gouvernemental de la banque Rothschild.

Trois personnes, trois mondes radicalement incompatibles et pourtant, une idée qui semble les rassembler.
Tous admettent qu'il ne reste plus beaucoup d'imagination idéologique, que les expériences tentées ont toutes été vouées à l'échec, que les oligarchies autoritaires sont déliquescentes, mais qu'étrangement survivent, envers et contre tout, quelques solutions, toutes issues du corpus idéologique anarchiste.

Que ce soient l'erreur fondamentale du marxisme et de la dictature du prolétariat, la représentativité parlementaire et ses dérives qui prennent le pas, ou encore le fonctionnement ploutocrate et suicidaire des entreprises classiques et leur parallèle financier, tous remettent en cause les méfaits des pouvoirs absolus et l'organisation archaïque de notre société à bout de souffle...

D Furtif a dit…

Commentaire de Dune de Fiel de 10h 04 du 2 sept 2014
.
Je viens de lire un commentaire tout à fait exceptionnel de compétence.
Il mériterait d'être exploité et développé dans véritable Nartic.
DF

Philippe Renève a dit…

Bonjour M. Furtif ; ce terme est inconnu ici.

Bonjour Dune de Fiel.
Je crois que le problème se pose en termes de pouvoir, en effet : la délégation démocratique est bafouée par nombre de gouvernants actuels, des travaillistes britanniques aux prétendus socialistes français, qui se sont fait élire sur un programme et agissent en sens inverse.
Pour ma part, je ne pense pas qu'il faille considérer que tout a échoué et qu'il ne reste que l'indifférence ou le regret pour tout potage d'électeur. Il faut réinventer une liaison réelle entre citoyens et politiques, ce qui passe par un contrôle véritable des seconds par les premiers. C'est seulement ainsi qu'on évitera ces gouvernements de Comité des Forges comme au XIXe, qui font complaisamment allégeance aux pouvoirs économiques et surtout financiers.

Anonyme a dit…

Bonjour !
De retour dans l'hexagone, je rattrape mon retard, sevré d'actualités franco-françaises pendant 3 semaines..
Et là, surprise !
On dirait que dans le microcosme de nos droites, certains se préparent à l'arrivée de Marine Le Pen..
Nadine Morano, qui se verrait bien ministre d'ouverture, part à la chasse aux burqas sur les quais de gare.
Eric Zemmour se rêve en Stephane Hessel identaire en explosant ses ventes en librairie.
Après le score réalisé par Valérie Trierweiler, on peut se demander si le succès commercial n'est pas inversement proportionnel à la qualité du contenu des best-sellers.
Je n'ai pas lu Mr Zemmour, j'attends qu'on me l'offre à Noël (Comme Hessel en son temps).
Bonne nouvelle pâr contre, mais qui vient de l'étranger : le Nobel de Patrick Modiano.
Personnage plus discret qu'un Houellebecq (et moins lu) mais d'une importance autre..
On lui doit (avec d'autres) le changement de regard sur les années d'occupation et ce, dès 1968 avec "La place de l'Etoile" et 6-7 ans plus tard avec le film "Lacombe Lucien", dont il écrivit le scenario.
Mais Modiano n'est pas réductible aux fantômes de la carlingue... Une universitaire américaine a comparé ses livres aux tableau de Hopper : ça a l'air vide mais pourtant, on ne peut s'empêcher de penser que "Quelque chose de terrible s'est passé là"..

Philippe Renève a dit…

Bonjour ! Mais qui donc écrit ce commentaire agréable ? !

Anonyme a dit…

Un agréable anonyme ?
Pour une fois, ça change !
En couverture de l'Obs et de Libé "Les réseaux et relais de Poutine en France.."
L'argent de Moscou, de rouge autrefois, devenu brunâtre aujourd'hui, exciterait-il les convoitises ?..
On comprend mieux le zèle , dans les milieux identitaires, à défendre le "Drang nach Westen" du dictateur russe..
g2b2

Anonyme a dit…

Pour compléter :

Entièrement d'accord avec "agréable anonyme" concernant l'attribution du Nobel à Patrick Modiano..

Notre ministre de la Culture a parlé de sa rencontre avec Modiano comme l'une de ses plus "merveilleuses" puis, interrogée ensuite sur le roman de l'auteur qu'elle préférait, a été incapable d'en citer aucun et a avoué ensuite qu'elle n'avait pas lu de livres depuis deux ans et "n'avait pas de problème avec ça !"

The right person in the right place ?

En période d'austérité budgétaire dans le domaine culturel.. On peut le penser..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
Et on voudrait que les Français aient bonne opinion et respect pour leurs dirigeants... !

Anonyme a dit…

Poutine (suite).

Finalement, ces Russes sont des gens comme les autres !

Le nouveau tsar s'était fait des amis chez nos "catho-tradis" en décrivant l'Europe et les Etats Unis comme des enfers de dépravations hantés de pédophiles et d'homosexuels dont il fallait préserver la Sainte Russie, bien loin de toutes ces horreurs..
Un fait-divers le dément : l'arrestation d'Anatoly Moskvin.

"Historien reconnu dans sa région, polyglotte, l’homme avait déterré les corps de plusieurs petites filles dans des cimetières. Il habillait ensuite les cadavres, les maquillait et avait, comble de l’horreur, placé des boites à musique dans les cages thoraciques. Chaque année, il fêtait les anniversaires de ses victimes."

Si l'on y ajoute la tradition des viols de jeunes appelés lors de bizutages quelque peu virils, relativisons donc ces leçons de morale sexuelle qui nous sont assénées...

La jeune Marion Marechal-Le Pen (L'avenir du Front National ?) ayant déclaré qu'elle souhaitait que "la France quitte l'Otan et s'allie militairement à Moscou".. On ne peut que se réjouir pour les futures classes que Jacques Chirac ait aboli chez nous la conscription !

Trêve de plaisanteries et d'exploitation de faits divers (je laisse ça à d'autres), il existe donc bel et bien ici un lobby poutinien fascisant...

g2b2

Anonyme a dit…

Ah, ah, ah !

L'ex Union Soviétique, terre de contrastes et inépuisable sujet de rigolade !

Le seul pays où on peut voir cohabiter un dictateur ubuesque ex-tueur du KGB, pourfendeur d'homosexuels sur lequel il lâche ses spetsnaz à maillots rayés (Non, ils ne s'habillent pas en JP Gaultier !) et amateur d'images de lui-même le torse nu, en une esthétique qui déparerait pas en couverture de "Têtu"avec une curiosité locale :
Un parti dénommé GANS (Gay Aryan National socialist), dont le sigle est d'un mauvais goût certain...

http://www.unidivers.fr/wp-content/uploads/2013/06/gay_aryan_national-socialists.jpg

.. et qui pourfend les relations interraciales..

A mettre en corrélation avec l'alcoolisme endémique en ces contrées ?

Philippe Renève a dit…

L'élection d'un Poutine ou de ses valets montre le caractère un peu particulier de l'âme russe...

Anonyme a dit…

He oui !
Les tenants de thèses essentialistes en déduieraient que, entres tsars autocrates, dictateurs staliniens, et mafia poutinienne, ces peuplades sont totalement rétives à l'idée de démocratie..
Si l'on ajoute à cela un antisémitisme endémique longtemps sport national avant d'être détrôné par la chasse aux "têtes noires" du Caucase.. Et la vision de la Femme, alors ? Les malheureuses Bosniaques des années 90 et leurs soeurs allemandes de 1945 en déduirait que l'orthodoxie a de sérieux problèmes de ce côté-là ! Mais laissons ce type d'analyses aux Bas-du-Front..
Sinon, ça va mal au niveau du show-bizz télévisuel : entre Nabila qui dézingue son boyfriend et un amant de Zemmour qui se répand sur leur liaison passée : que de fans meurtris déçus par leurs idoles..
- Oleksandr -

Philippe Renève a dit…

"Un amant de Zemmour qui se répand sur leur liaison passée" : pas sûr !

Philippe Renève a dit…

Ah, tiens, une bonne nouvelle : la zone euro pratique une politique économique catastrophique, et va continuer, mais au moins elle le sait !
Zone euro : on n’est pas sortis d’affaire. Les graphiques sont éloquents.

L'emprise de la finance et des grandes entreprises sur l'Europe est décidément totale.

Anonyme a dit…

Le déballage de la vie sentimentale de Zemmour est un fake. Qu'on juge du texte :

"“Eric est quelqu’un de très doux et une fois qu’on perce sa carapace, on découvre la plus belle personne qui m’ait été donné de rencontrer".

Qui cela peut-il tromper ?

Sinon, dernière tendance chez les bas-du-front, tendance russophile et snobinard, la consommation du Polugar, une sorte de vodka disparue et ressuscitée récemment.

Entendu l'éloge du breuvage dans un bar par un supporter de Marine Le Pen. Je me suis éclipsé avant que l'olibrius n'en subisse les effets secondaires et ne se répande en un pot-pourri de "Maréchal nous voilà!" et de chants cosaques façon Yvan Rebroff..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

C'est méchant pour Yvan Rebroff !
Zemmour et ses partisans sapent petit à petit les bases mêmes de la tolérance et de la solidarité. Celle-ci devient l'ennemi à abattre même chez les gouvernements soi-disant de gauche : ce qu'il faut, c'est réduire les déficits et les endettements, alpha et omega de toute politique économique et (plus) sociale.
Tout en arrosant de milliards d'euros les grandes entreprises, mais c'est une autre histoire.

Philippe Renève a dit…

Quant à la vodka, il faut ne plus rien avoir à se jeter derrière la cravate pour ingurgiter de la gnôle de patate insipide. La vodka est le dernier arrêt avant l'eau de Cologne.

Anonyme a dit…

Un connaisseur ?

Philippe Renève a dit…

Ni en vodka ni en eau de Cologne, non ! Je préfère les fermentations de malt, de vin ou de raisin, qui apportent des plaisirs autres que la seule ivresse apportée par les premières.

Anonyme a dit…

"L'argent de Moscou" (suite).

Cette histoire ne fait que commencer : un député PS s'active pour faire ouvrir une enquête sur le financement du Front National par la Russie poutinienne.

Se pose maintenant une question de la catégorie "L'Oeuf ou la Poule ?".. Marine Le Pen a-t-elle été récompensée pour son soutien au néo tsar impérialiste ou s'est elle d'un seul coup enthousiasmée pour la cause "Grandrusse" après réception des subsides ?

En tous les cas, l'agitation pour la question ukrainienne dans les milieux identitaires français commence à devenir plus claire.

Entre-temps, Mr Poutine réhabilite les accords Molotov-Ribbentropp (appellation locale de notre "Pacte Germano-Soviétique".

Se sentirait-il en appétit de dévorer la moitié de la Pologne ?

Philippe Renève a dit…

Ukraine, Pologne, Biélorussie, pays baltes... Poutine commence par le commencement ; les appétits plus aiguisés viendront plus tard. C'est étonnant comme l'Histoire bégaie.

Philippe Renève a dit…

Voici une chose merveilleuse : le prix de la mobilité durable.
Ce galimatias pseudo-écologique finit par atteindre des Everest d'absurdité : au pied de la lettre, cette formule grotesque implique qu'il ne faut jamais s'arrêter pour être digne de ce prix.

Anonyme a dit…

Russie (suite).

Tout va mal en Poutinie ! Le tsar et ses laquais de là-bas et d'ici se gaussaient encore il y a peu des dérisoires sanctions internationales et voici maintenant que, son économie s'écroulant, tous en appellent au complot international !
On se croirait revenu avant-guerre avec la rhétorique des états fascistes annexionistes qui victimisaient à qui mieux-mieux !
Poutine y survivra-t-il ?
Certains peuples ont la reconnaissance du ventre.. Tant que la stabilité économique était assurée, une partie des Russes s'accommodaient du pitre agressif.. maintenant que ce n'est plus le cas, des voix critiques commencent à s'élever.. et c'est tant mieux !

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi.

Il est permis de penser que les grands pays occidentaux ne sont pas complètement étrangers à la déroute du rouble, au moins dans sa vitesse et dans sa profondeur. La politique de Poutine devenait à la fois trop ambitieuse et trop gênante pour les affaires, notamment avec la Chine.

Le stupéfiant rapprochement USA-Cuba constitue aussi un signe pour Moscou : les anciens satellites sont maintenant libres de toute orbite russe.

Anonyme a dit…

Russie (suite).

Tout d'abord, pas d'amalgame ni de généralisation. Ceci ne reflète pas plus la culture de la Russie qu'un faits divers glâné sur F.De S. ne reflète les cultures d'au-delà de la Méditerranée.
N'empêche que cette galerie d'images pêchées sur les réseaux sociaux russes laisse perplexe:

http://legeekcestchic.eu/epic-galerie-31-photographies-trouvees-sur-les-reseaux-sociaux-russes/

Sinon : Poutine survivra-t-il à sa faillite économique ? Les experts s'interrogent.. Une chose est sûre : vu l'appétence du personnage pour la démocratie et la libre expression des opinions, l'opposition aura une rude lutte à mener..

g2b2

Philippe Renève a dit…

En effet, on peut se demander comment une alternance vraiment démocratique pourrait se produire. Cela dit, on a vu plus surprenant encore avec la chute de l'URSS.

Philippe Renève a dit…

Bonne année à tous.

Tous mes vœux de santé et de bonheur pour 2015.

Philippe Renève a dit…

Une intéressante nouvelle.

A7 : un corbillard intercepté à 159 km/h.

Bien sûr, voilà qui rappelle furieusement Brassens et les savoureuses Funérailles d'antan.

Une affaire que la gendarmerie se gardera bien d'enterrer : le conducteur peut faire son deuil de son permis.

Anonyme a dit…

Tous mes voeux pour cette nouvelle année !
Brillante rentrée littéraire : Houellebecq, sans doute déçu de n'avoir pas reçu le Nobel de Littérature, se fend d'un opuscule déclencheur de polémique..
Vision du monde un peu simpliste : celle d'une France où rien n'existerait d'autre que l'Islam (évidemment détestable) et un Front National (évidemment préférable)..
Pas idiot... Zemmour s'étant placé, au niveau vente, juste derrière Valérie Trierweiler (mais pas devant 50 nuances de... Comme quoi le sexe, même mal écrit, rapporte plus que la haine !), le créneau semble juteux.
On attend maintenant le bandeau rouge sur l'ouvrage : "Le livre que tout Français devrait avoir lu - Marine Le Pen ", boostant les ventes sur un marché porteur.
Houellebecq se célinise encore plus.. Il en avait déjà l'aspect du misanthrope cradingue et mal soigné, il se lance dans le pamphlet dans l'air du temps..
A comparer : un Modiano discret règlant ses comptes avec son paternel et en tirant une oeuvre d'exception qui se bonifie au fil des parutions et un narcissique traînant sur tous les plateaux TV n'en finissant plus de règler ses comptes avec sa mère et qui devient de plus en plus mauvais au cours des ans.
Sa vieillesse s'annonçant comme un naufrage, le pire est encore à venir.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi et tous mes vœux.

En effet, le look de Houellebecq se situe maintenant quelque part entre Céline, Bérurier et le SDF du coin.
Il semble avoir besoin de ce spectacle, et de provocation dans son dernier livre, pour satisfaire son ego – ou pour attirer le lecteur.
Le buzz, la pub, la provoc. En lieu et place de littérature ? !

Philippe Renève a dit…

Attentat de Charlie Hebdo : quel que soit ce fanatisme, il est ignoble et totalement injustifiable.

Philippe Renève a dit…

Cabu, Charb, Tignous, Wolinski : à travers ces dessinateurs, dont la verve était toujours un grand air frais que j'appréciais beaucoup, c'est bel et bien la liberté d'expression dans notre pays qui est visée. Il faudra se battre pour la préserver.

Une pensée aussi pour Bernard Maris, économiste lucide et humain et donc détesté des bien-pensants et des imbéciles, ce qui est une preuve de justesse des idées.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Dure semaine !

Après l'émotion de la disparition tragique des dessinateurs de Charlie, le bel élan de solidarité qui a touché l'hexagone, qu'adviendra-t-il maintenant ?

Soyons franc : Charlie Hebdo ne figurait plus depuis dix ans dans ma liste d'achat de journaux. M'avait choqué, à cette époque, la campagne menée par Philippe Val pour le "Oui" et, ensuite, les liens de celui-ci avec le sarkozisme.

Par contre, je suis encore abasourdi de la disparition violente d'un monument de l'après 68, de ce journal que l'on retrouvait disposé en pile dans les toilettes de ces appartements où l'on disposait alors directement les matelas par terre. Comme d'autres, j'aurai biberonné à ce journal, à Cabu et son "Adjudant Kronenbourg", à Reiser (mon préféré), à la poésie de Gébé...

Le journal, totalement en phase avec son époque à sa création, aura été ensuite, à mon sens, dépassé par un monde qui se recomposait dans l'après-guerre froide.

Après l'unanimisme des "Je suis Charlie", le débat qui s'annonce promet d'être complexe et ambigu..
La récupération tout d'abord :

- Une Marine Le Pen, dont la première réaction est de militer pour le rétablissement de la peine de mort et qui tente de s'inviter au cortège "d'Union Nationale", tandis que son père rappelle que le journal martyr avait été à l'origine d'"une pétition réclamant l'interdiction du Front National.

- Un François Hollande et un Manuel Valls qui sortent fortifiés de la fermeté symbolisée par la rapidité de l'enquète et la neutralisation définitive des auteurs des assassinats.

- Un Juppé, tout à sa place dans son rôle de "présidentiable rassembleur" et qui s'offusque du rejet des cérémonies d'un Front Nationale "qui représente 25% des Français".

- Un Nicolas Sarkozy, plus discret qu'à l'accoutumée, mais qui réapparait par l'intermédiaire d'une de ses anciennes secrétaire d'état et qui évoque une "situation de guerre", avant d'être rappelée à l'ordre par la famille de celui qui aurait été son ex-compagnon..

On peut s'attendre maintenant à :

- Des théories du complot en tous genres, qui vont fleurir maintenant grâce à la mort des terroristes..

- Un appel à un durcissement législatif (dont la liberté d'expression sur Internet, qui ne se cantonnera pas, on peut le prévoir, aux appels au Djihad).

- Une politisation de la génération émergente ? Peut-être..
Ce dernier point serait sans doute le plus bénéfique..

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Moi aussi, après bien des années de fidélité, j'avais cessé d'acheter Charlie Hebdo à l'époque Val quand celui-ci a viré Siné d'une façon ignoble ; il a montré ensuite qu'il n'était pas du tout dans l'esprit de Charlie.

Il est certain que les récupérations vont continuer à aller bon train : les politiques, le FN, les racistes s'en donnent à cœur joie.
L'élan solidaire de ces derniers jours manifeste l'attachement de la quasi-totalité des Français envers la liberté d'expression. Mais pour l'instant c'est une attitude passive, qui ne conduit à modifier les choses que si les politiques prennent le relais autrement qu'en se montrant à la tête des défilés. On voit bien que les mesures de sécurité ne peuvent suffire à prévenir des horreurs comme celles de la semaine écoulée : quelques dingues y échappent facilement. C'est au niveau de l'éducation qu'il faut combattre à la fois l'intégrisme et le racisme, qui s'alimentent mutuellement ; à l'école, dans les mosquées, dans les discours publics il faut expliquer les principes républicains et montrer que le terrorisme islamique n'est qu'un dévoiement d'une religion dont l'immense majorité des croyants haïssent cette violence. Le moment serait propice ; encore faut-il la volonté politique.

En effet, on peut penser qu'il y a une prise de conscience politique et humaniste chez les jeunes, qui en semblaient souvent dépourvus par rapport à nos générations. C'est un élément encourageant : c'est dans les têtes et pas dans la loi que les choses peuvent changer.

Anonyme a dit…

Pour la question de la sécurité, je m'interroge.

Ce n'est pas une question de cadre législatif inadapté mais plutôt de moyens ou de priorité : les trois branquignols (ils avaient fait preuve d'amateurisme) sanguinaires (ils ont toutefois été efficaces) étaient connus. Ils ont été identifiés très rapidement avec le résulta que l'on connait. Leur itinéraire a été fournis aux journalistes avant même la conclusion de la traque.

Au vu de l'état d'esprit prévalant dans la police, difficile de les taxer de laxisme ou d'angélisme vis-à-vis du terrorisme islamiste.
Alors, pourquoi une surveillance aussi lâche ?

Pour Mohamed Merah, c'était bien pire : il était régulièrement suivi par les RG.

Sinon, le fondamentalisme islamique a une histoire (récente) et la place qu'il a prise dans le Tiers Monde depuis la fin de la bipolarité, il ne l'a pas conquise par la seule grâce d'un texte "révélé" il y a plus de mille ans.

Des politiques occidentaux ont fait de mauvais choix et des calculs dangereux.

Sur le recrutement, différent de celui des terroristes des années soixante-dix (plutôt éduqué en contexte de plein emploi) et orienté vers une jeunesse plutôt sous-scolarisée de nos ghettos périphériques, il y aurait aussi des questions à se poser..

On se retrouve maintenant dans une situation relevant de la "stratégie de la tension", où chacune des extrèmes va renforcer l'autre et où nos politiques sont bien plus interressé par l'exploitation de la situation à leur profit propre qu'attaché à sa résolution.

Anonyme a dit…

Si la majorite dees croyants d'une religion haissent la violence de cette meme religion, la solution logique est d'en changer ou de devenir athée

Philippe Renève a dit…

Il ne faut pas oublier que sous Sarkozy, des milliers de postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés et les services de renseignements ont été restructurés d'une façon qui n'attirait que des critiques.

Et question exploitation, on a vu hier le dénommé Sarkozy se glisser au premier rang de la manif à côté des chefs d'Etat...

Philippe Renève a dit…

Je vois seulement le post de 12h59. Vision erronée : on ne choisit pas sa religion, en général elle s'impose dès l'enfance et il est ensuite très difficile de prendre du recul pour en juger "objectivement".

D'autre part, l'immense majorité des musulmans de France pratiquent une religion paisible et respectueuse des lois françaises. La violence n'est pas inscrite dans l'islam, n'en déplaise aux islamophobes. Ils n'ont donc pas à repousser leur religion.

Anonyme a dit…

Exact !

L'individu (hélas !) ne choisit en général pas "sa" religion dans un supermarché spirituel.

Il naît dans un environnement qui le conditionne et, plus tard, avec l'instruction, prend du recul et affirme son orientation première ou en change.

Plusieurs facteurs sont en cause : l'école, qui devrait permettre l'accès au choix éclairé, le repli identitaire, qui inciterait à ne pas changer sous peine de "renier" ou de se désolidariser de son groupe d'origine, surtout s'il le sent attaqué.

C'est ainsi que l'on a pu voir des individus professant d'un côté leur "laïcité" et applaudissant d'un autre le maire de Béziers installant une crêche en sa mairie, au nom des traditions et de l'identité.

Philippe Renève a dit…

Il ne faut pas confondre religion et idées. La première est du ressort de la croyance, souvent imposée à l'enfance (tout naturellement) et non choisie. Elle est hors du rationnel et ne peut se balayer d'un revers de main ; il faut un grand effort pour la remettre en cause, beaucoup plus que pour des idées qui sont choisies librement.

Anonyme a dit…

Oh ! Quel bel effort de pédagogie..

Poursuivons :

Si on prend pour exemple le cas d'un de ces terroristes (Coulibaly)qui ont récemment défrayé la chronique.

On le découvre il y a quelques années (2009), interviewé par Le Parisien alors qu'il va rencontrer Nicolas Sarkozy. On le voit sur la photo illustrant l'article comme une sorte de culturiste quelque peu narcissique mais sans aucune marque d'appartenance visible à une quelconque mouvance islamiste radicale.
Peut-être est-il musulman à l'instant de cet article.. mais rien ne le laisse à penser, ni dans son apparence, ni dans ses préoccupations qu'il livre au journaliste (grader son emploi à Coca Cola).

S'il est musulman, cela relèvera ainsi de la croyance.

Il y une semaine, la France découvre le même individu sous les traits du terroriste que l'on sait.

Cette radicalité (politique) relèvera du domaine des idées..et non plus de celui de la croyance..

J'ai été baptisé, ne me souviens pas avoir jamais cru en Dieu mais ne me suis jamais senti le besoin d'accomplir les formalités de débaptisation. Me comptera-t-on encore parmi les Catholiques ?

Sans doute.. mais je m'en contrefiche !

Philippe Renève a dit…

Merci de signer vos posts, Anonyme de 17h02, car la conversation entre anonymes devient un peu surréaliste.

En effet, la décision pour un musulman de faire le djihad au Moyen-Orient ou de massacrer des Européens est certainement plus du domaine des idées politiques que des croyances religieuses, puisque ce n'est le fait que de quelques milliers d'individus sur des centaines de millions de musulmans.
La doctrine et la pratique de l'islam n'obligent en rien à ces extrémités, alors que les anarchistes poseurs de bombes au XIXe étaient tout sauf religieux.

Anonyme a dit…

On comprend pas tout là : les anarchistes étaent violents et pas religieux, cqfd il n'y pas besoin de religion pour être violent, cqfd l'islam n'est pas violent. C'est la blague de Coluche : "quelle est la différence entre un oiseau ? Parce que ne vole t'il..."

Anonyme a dit…

Le type qui vient "venger le prophète", bien sur ne croit pas en la religion du prophete : il n'est donc pas plus musulman que le mec baptisé qui ne croit pas en dieu et qui ne s'est pas fait débaptiser n'est chrétien ? deni de realite quand tu nous tient...

Philippe Renève a dit…

Je ne crois pas utile de répondre à ces commentaires bien peu pertinents.

Cette déformation des propos de l'interlocuteur montre à la fois l'absence d'argument sérieux et la recherche de polémiques stériles.

Anonyme a dit…

Bonjour Philippe !
L'après Charlie devient complexe.
Entre les récupérations diverse, la tentation d'un "Patriot Act" et le rétablissement de la peine de mort, le temps des injonctions paradoxales à l'adresse des "minorités".
La laïcité, en toute logique, incite à taire son appartenance religieuse et donc, à rendre invisible celle-ci.

Soit.

Mais voici maintenant qu'est demandé expressément à certains de nos compatriotes de prendre position, en tant que membres d'une confession, sur les tragiques évènements que l'on sait.

Un peu tordu, tout ça, non ?

G2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Bien tordu, oui. Malgré le choc de solidarité après les attentats, l'heure est propice aux intolérances de tous bords, et les racistes, les islamophobes, les haineux s'en donnent à cœur joie. La bêtise satisfaite se pare de morale pour mieux séduire les imbéciles.

Anonyme a dit…

Les seuls vrais "haineux" qu'on a vu pour l'instant sont ceux qui ont assassiné 17 personnes. Il y a une certaine indécense à se tromper de cible.

Anonyme a dit…

"INDECENCE" (Merci de corriger).

Hélas ! Les trois branquignols sanguinaires (voir plus haut), n'ont pas le monopole de la haine..

L'Histoire ne se limite pas au fil d'info de la semaine dernière.

Philippe Renève a dit…

Il y a eu depuis les tueries de nombreuses manifestations de haine islamophobe. Bien sûr, elles ne sont pas de même nature que les attentats mais c'est bien de haine qu'il s'agit.
Je ne vois pas où est l'indécence à dénoncer ces faits, mais je vois bien celle qui consiste à les négliger : c'est en respectant les croyances pour ce qu'elles sont - et pas plus mais pas moins - qu'on remettra les choses à leur place.

Philippe Renève a dit…

Rappelons simplement l'article Premier de la Constitution.

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

Bien entendu, ce respect doit être aussi celui des croyants envers les autres religions et envers les non-croyants.

Anonyme a dit…

Naser Khader affirme qu'Obama et Hollande«n'aident pas» en répétant sans cesse que les terroristes n'ont rien à voir avec l'islam. «Je ne suis pas d'accord. C'est l'islam aussi. En refusant de le reconnaître, les Occidentaux ne nous rendent pas service, à nous les musulmans démocrates. Car comment se battre si on n'identifie pas clairement l'ennemi?»

Philippe Renève a dit…

Ah on les voit, ceux qui lisent le Figaro !
Cela dit, il a raison : ces crimes sont perpétrés "au nom d'Allah". Qui n'en peut mais. Pas plus que le Dieu des chrétiens pour les massacres commis en son nom.

Anonyme a dit…

Ca me rappelle une citation en forme de dialogue :

- " Où était Dieu, à Auschwitz ?"
- " Et où était l'Homme ?"

Philippe Renève a dit…

Ce dialogue sonne bien surtout parce qu'il est creux : Dieu est censé être parfait pour les croyants mais personne ne prétend que l'homme le serait.
D'ailleurs, je connais des hommes mais je ne connais pas « l'Homme ».

Anonyme a dit…

"C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu'on réalise qu'on ne peut pas règler tous les problèmes avec la violence"
(Proverbe chinois)

Anonyme a dit…

On lit surtout Naser Khader, ne vous en déplaise qu'il soit publié dans Hot Vidéo ou dans le Figaro.
On aimerait bien savoir où actuellment dans le monde il y a des gens qui commettent des massacres et des crimes au nom du dieu chrétien ?

Philippe Renève a dit…

Au commentaire de 17h54

Merveilleuse sagesse orientale.

Philippe Renève a dit…

Au commentaire de 19h50

Si, comme il est probable, vous êtes de ce groupe de ratés nauséeux qui manient l'insulte, le mensonge et la calomnie en guise d'arguments, passez votre chemin : vous n'avez rien à faire ici.

Anonyme a dit…

Si vous voulez pas qu'on commente faut pas laisser la possibilité de le faire.

Anonyme a dit…

Bonjour !
Des raisons de massacrer, on en trouve toujours... et on trouvera toujours un dieu au nom duquel les perpétrer.
Pour ceux qui ont la mémoire courte, une des plus meurtrière armée de notre continent si civilisé, si "chrétien" porta longtemps sur son ceinturon un "Gott mit uns" valant bien les "Bismillah er rahma er rahim" d'autres aujourd'hui..
Les militaires chiliens et argentins des années 70 torturaient leurs semblables au nom du catholicisme contre le communisme athée et venaient entre leurs orgies sanglantes demander l'absolution à des prêtres complaisants..
Il y a moins longtemps encore, les milices serbes qui sévirent en Croatie, en Bosnie et au Kosovo se réclamaient aussi d'un dieu orthodoxe..
En fait, toutes les religions, à un moment ou un autre, servent de justificatifs à des actions qu'en principe elles réprouvent par ailleurs. L'avantage de ces livres "révélés", c'est qu'on y trouve tout et son contraire. L'homme ensuite se sert de ce qui l'arrange sur le moment.
L'Histoire n'a pas débuté le 7 janvier 2015..

Philippe Renève a dit…

Au commentaire de 23h52
Certainement pas : je ne voudrais pas priver les lecteurs d'un style aussi flamboyant.

Au commentaire de 7h18
Bonjour Gazi
Chaque religion, philosophie et idéologie a ses fous prêts à tout pour l'imposer ; on ne peut en accuser les croyants et partisans pacifiques.
Comme l'écrit JK Rowling en réponse à ce vieux facho de Murdoch, ayant été baptisé, dois-je me sentir responsable de l'Inquisition ?

Anonyme a dit…

On ne voit pas bien en quoi les turpitudes des uns excusent les crimes des autres. La récupération des religions existera toujours, juste que certaines relegions sont plus facilement récupérables que d'autres. Il y a une différence entre le christianisme qui fait de l'amour du prochain son message essentiel et l'islam dont la moitié de ses textes fondateurs incite aux massacres des non-musulmans. Je vois que 17 morts ne vous ont décidément pas suffits.

Philippe Renève a dit…

Je ne commenterai pas, ni sur le fond ni sur la forme. Il est des sophismes dont l'évidence suffit.

Anonyme a dit…

"Ne VOUS ont décidément pas suffit"

Que signifie ce VOUS ? Ca sent l'accusation de "complices des assassins", non ?

Le message d'amour du chistianisme? A expliquer aux hérétiques, aux sorcières, aux Juifs parqués dans des ghettos entre deux pogromes, à Monseigneur Paccelli et Mayol de Luppe.

Les turpides de l'un n'excuse pas celles de l'autre et comprendre ceci l'un n'est pas excuser l'autre (et vice-versa)

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Je supprime un commentaire qui m'accusait d'être "complice de ces assassins". La plaisanterie a assez duré.

Anonyme a dit…

Bien fait !
Sur le site d'où il vient ne sont acceptés que les commentaires allant dans le sens du lieu.
Logique tout Houellebecquienne du "rien de possible entre Al Qaïda et Marine Le Pen"..
g2b2

Philippe Renève a dit…

Un bel exemple de déformation catastrophique des faits par les médias.
Un homme armé menace une école juive ? Pas tout à fait.

« Ils ont entendu un bruit suspect » est tout simplement devenu « ils ont été menacés par une arme. » Aucun correctif n'a jamais été publié. C'est très inquiétant pour la fiabilité des informations à grande diffusion.

Philippe Renève a dit…

Encore une « erreur » d'un journaliste, célèbre celui-là, qui contribue à entretenir la confusion dans l'esprit des citoyens.
Les excuses de Pujadas à un Français présenté comme un "musulman marié à une Française". Par parenthèse, Pujadas ne présente pas du tout d'excuse.

Ce sont ces présentations tendancieuses, volontairement ou non, qui dressent les Français les uns contre les autres.

Philippe Renève a dit…

Ce genre de formulation classe nolens volens les habitants de la France en deux catégories : les Français, catholiques principalement, et les musulmans, qui donc ne sont pas français. Manifestement, Pujadas ne voit même pas la gravité de son expression malheureuse et passe à autre chose...

Philippe Renève a dit…

Depuis un bon moment, je n'ai plus de nouvelles de Monique et d'Emile : que devenez-vous, les amis ?

Anonyme a dit…

Philippe, bonjour !

J'ai toujours eu une certaine affection pour Gamal Abdel Nasser, qui fut en son temps un diable pour l'Occident..

https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Il a symbolisé de grands espoirs chez les « non-alignés » : il ne pouvait que déplaire aux grands.
Délicieuse, cette vidéo : tout cela avec humour.

Anonyme a dit…

Gamal Abd El Nasser était tout de même un showman..
Retournement de l'Histoire, cette vidéo du nationalisateur du Canal de Suez et du protecteur du GPRA tourne maintenant sur des sites catalogués "Droite décomplexée".
Un peu comme Marine Le Pen citant Jaurès..
Ce qui est intéressant ici, ce sont les éclats de rire de l'auditoire à l'idée d'un voile imposé.
Preuve s'il en est que la vision essentialiste des "cultures" qu'affectionnent tant les identitaires de tous bords est totalement absurde. Les moeurs sont liés aux contextes, c'est ainsi !
Nous sommes actuellement dans une vague de conservatisme qui attire comme un aimant les frustrés vers des positions radicales.
Ce matin, en me levant, je trouve mon quartier constellé d'affiches surréalistes clamant "Dieu existe, qu'on le veuille ou non " signées d'un comité d'action de la jeunesse catholique. Sûrement collées par de jeunes gens bien glabres mais dont le psychisme n'a rien à envier à leurs homologues barbus.
Et pendant ce temps, ce pauvre Houellebecq tant persécuté, continue de vendre sa soupe, en bonne place sur le comptoir des marchands de journaux des gares..
Finalement, j'ai lu ce consternant ouvrage (un collègue a tenu absolument à me le prêter !). J'en reparlerai à l'occasion..
Bonne journée !
g2b2

Philippe Renève a dit…

Ce qui est un peu inquiétant là-dedans, c'est que des deux côtés – le fanatisme religieux et le fanatisme anti-religieux – les choses ne font qu'empirer après les attentats, et que les opinions modérées passent pour de la faiblesse voire de la stupidité : les extrémismes ont un bel avenir devant eux.

Anonyme a dit…

"MU-NI-CHOIS !"

Que cet épithète a connu de fortunes depuis les années 90 jusqu'à nos jours..
Comme chacun sait, il faisait référence à l'abdication de l'Europe devant la furie annexionniste d'un dictateur qui montait en puissance.

Rappelons les faits : s'appuyant sur une minorité germanophone vivant au bord de la frontière tchéchoslovaque, il avalait la portion des Sudètes avant de gober le pays tout entier, profitant de la passivité européenne et des résultats d'une conférence qui, pour "sauver la paix", récolta une guerre.

ce qui m'étonne, c'est qu'on ne l'entend que très peu, appliqué à un Poutine digérant la Crimée et tentant d'avaler l'Ukraine toute entière, en attendant d'avaler les pays baltes.

Mais oui, la Russie éternelle, celle qui embastillent ses punkettes blasphématrices dans des goulags staliniens... et qui finance nos partis fascisants, ne déclenche guère les grandes levées de boucliers que suscita l'annexion du Koweit par Saddam Hussein..

J'aimerais qu'on m'explique pourquoi..

Philippe Renève a dit…

Ne serait-ce pas parce que la Russie serait un peu plus difficile à investir que l'Irak de Saddam Hussein ? Armes nucléaires, territoires immenses...
Je me demande. ;-)

Anonyme a dit…

"Antireligieux"

Après Coppé et ses "petits pains au chocolat (La, la, la, la !), NKM nous sort les retards scolaires pour cause de prières matinales... avant rectifier confusément.

Le dérapage à caractère xénophobe serait-il un exercice obligé à l'UMP?

Surtout, ne pas oublier dans ce type de storytelling, le détail pédagogique qui fait "connaissance du terrain" : ainsi, l'électeur apprendra que les mahométans jeûnent à certaines saisons et qu'ils prient dès potron-minet..

On racole un peu dans la fange la plus à droite et on se recentre deux discours plus loin au nom des "valeurs de la République".

Concernant ces "antireligieux", on constate une laïcité à géométrie variable. Tous, loin de là "ne sont pas Charlie". On évoquera la "neutralité nécessaire" et "la sphère privée" et, dans le même temps, on évoquera à tout bout de champs les "racines chrétiennes" et on applaudira à l'installation d'une crèche dans un bâtiment public par un maire fascisant.

L'antireligioté ici est la diversion vers le bouc émissaire, recette éprouvée par la droite lors de la grande vague antisémite des années trente.

Il conviendra de lui donner un caractère multiforme et, comme l'antisémitisme d'autrefois, prendre à tous les râteliers : la critique de la religion (Ils ont tué le Christ), la critique raciale (Ils sont moins parfaits que nous), la critique économique (C'est un peuple d'agioteurs) et aussi politiques (Ce sont des Bolcheviks !).

"L'antireligieux" s'en prendra à la religion (C'est plus acceptable moralement) mais piochera aussi dans les faits divers (Le retour du "criminel-né" ?), l'actualité économique (Ils achètent tout, même nos équipes de foot !), etc, etc...

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, n'est-il pas ?

Anonyme a dit…

Bonjour !

Le malheureux "persécuté par la critique" (sauf les Inrockuptibles et le Figaro) Houellebecq se vend comme jamais !

Bientôt, à l'instar des Beatles, sera-t-il "aussi célèbre que le Christ".

A noter qu'il semble faire office de prophète et génère un culte et des interdits étranges.

Ainsi, n'est-il pas permis, certains jours, d'oser critiquer le Céline au petit pied..

Philippe Renève a dit…

L'extrême-droite, et la droite à sa remorque, ont toujours en France attiré les intérêts et les suffrages par le rejet démagogique de certaines classes et de certains groupes. Après les gueux (et la Gueuse), les Juifs, les immigrés italiens, polonais, portugais, les communistes, il fallait bien trouver de quoi renouveler un peu le discours : la Shoah empêche malencontreusement l'antisémitisme explicite, les immigrés de la proche Europe sont intégrés, les communistes sont une espèce en voie de disparition et le royalisme sent la naphtaline.

Heureusement vint l'Arabe. L'immigration croissant – à la satisfaction de secteurs entiers de l'économie comme BTP et industries lourdes – il est devenu la bête noire à fustiger, le pivot de tout discours du FN et la ressource ultime de la droite classique.
Comme le racisme est démodé et même ses manifestations publiques interdites, il fallait trouver un biais, un angle d'attaque qui parût ethniquement neutre et rationnellement critiquable. L'islam était parfait dans ce rôle en permettant aux bons Français-cathos-de souche de cracher de bon cœur sur l'Arabe dont les coutumes barbares n'étaient que le produit de cette religion de sac et de corde.
Par un surcroît de chance, l'immense majorité des électeurs ne connaissent de l'islam que quelques principes mis en avant par le discours de droite et ses séïdes médiatiques ; le terreau est ainsi fertile pour désigner ce pelé, ce galeux d'où venait tout leur mal.
C'est ainsi que de braves gens, qui côtoient tous les jours des Arabes qu'ils aiment bien (ah oui, mais lui c'est un bon gars) se retrouvent à confondre religion et terrorisme, Arabes, étrangers et musulmans (ah, Pujadas et son "un musulman marié à une française", cf le post du 23 janvier) et n'ont que cet exutoire à leurs rancœurs.

Un bon bouc émissaire doit d'abord être senti comme différent. Après les Juifs dont une image détestable a été soigneusement construite, les Arabes sont présentés comme uniformément intégristes, égorgeurs de moutons dans leurs baignoires et voileurs de femmes de pied en cap. L'entreprise de propagande est réussie lorsque le Français moyen ne pense plus qu'en termes de différences et exclut au lieu d'intégrer. C'est bien le but du FN et de certains à droite ; la démagogie séduit en méprisant.

Philippe Renève a dit…

Bonjour !

Ah, Houellebecq le Poète Maudit. Il cultive avec un succès insolent ce look magnifique : le poil délicieusement hirsute, l'œil adorablement égaré, le visage merveilleusement émacié et pâle à ravir, il semble toujours sortir de plusieurs nuits épuisantes de création géniale. Mais tout cela participe d'un calcul purement commercial : le plus mince de ses opuscules polémiques est lancé comme un Harry Potter, à grand renfort de journaux télévisés pernautiens et d'interviews distraites dont ce minutieux aspect de clodo montparnassogermanopratin est la pièce maîtresse ; il pourrait y réciter les fables de La Fontaine (salut, Jean), il n'aurait pas moins de succès.

Houellebecq n'est pas un homme, c'est une étude de cas de marketing. Il faut reconnaître que le résultat est là : on n'achète pas ses bouquins pour les lire, mais pour montrer qu'on est dans le coup – littéraire, mondain, internétique. On n'en parle pas pour leur contenu, pour son talent, aussi grand soit-il (ce dont personne ne s'aventure à douter), mais pour leur notoriété, qui croît à mesure des ventes aux cuistres tardifs qui suivent les cuistres précoces. On dissèque ses obscurités fécondes, on analyse ses savoureuses ambiguïtés, on met en lumière ses passionnantes zones d'ombre, et tout le monde est ravi.
Comme disait Cocteau, la mode, c'est ce qui se démode.

Philippe Renève a dit…

A propos d'étranger, le cas de Stéphane Tiki, encore hier président des « Jeunes Pop » (sic) – les jeunes UMP si, si, ça existe – est délicieux : un sans-papiers roitelet au royaume des papelards, c'est du miel pour l'esprit.

Anonyme a dit…

Et oui !

Le principal adversaire de Houellebecq, ce n'est pas le critique littéraire bobo-bienpensant-quantique-islamomaoïste c'est Erika Leonard James, qui le coiffe encore au poteau des meilleures ventes en gare !

g2b2

Anonyme a dit…

Mon beauf "gère la ville.

Edifiante, la nouvelle campagne d'affichage publique de Robert Ménard.

Une superbe photo d'un Beretta 92 (ou de sa version Taurus) sous titrée :

"La police municipale a un nouvel ami ! "

Ca en dit long sur le monde intérieur de l'élu..

Philippe Renève a dit…

Le culte de la force, voire de la violence, a toujours été un mythe de l'extrême-droite.

On a les amis qu'on peut.

Philippe Renève a dit…

Nous allons passer à une nouvelle page, puisque blogger limite chacune à 200 commentaires.

Philippe Renève a dit…

Pour la rejoindre, cliquer ci-dessous à droite sur « Les plus récents ».

«Les plus anciens ‹Précédent   2001 – 2200 sur 3876   Suivant› Les plus récents»