samedi 30 décembre 2017

Le module MACRON : un Macronyme



M A C R O N    
Module d'
Aide à la
Communication
Raisonnée
Oppressive et
Narrative

Les Français commencent à comprendre que Monsieur Macron n'est pas un président comme les autres, mais un dirigeant exclusivement consacré au bien-être des financiers, des chefs de grandes entreprises et en général du dernier centile (1) des plus hauts revenus en France.

Bien plus, selon les recherches les plus récentes de nos services de renseignement, il s'avère que sa présidence n'est pas du tout ordinaire, puisqu'elle réside en fait dans un système de gouvernement théorisé par un module d'organisation politique et médiatique nommé MACRON.

Lors d'un banal contrôle fiscal à la banque Rothschild – mené par erreur dans ces lieux feutrés habituellement à l'abri de telles insultes à la finance – des inspecteurs du fisc ont découvert, dans des archives bien protégées des regards plébéiens, une grande masse de documents décrivant des travaux menés à l'initiative du Medef construisant une méthode théorique et pratique pour instaurer un pouvoir politique au service de ses intérêts.

Ce système, décrivant par le menu les voies et moyens de parvenir au pouvoir, de s'y maintenir et d'y appliquer une politique ploutocratique, avait été nommé de l'acronyme MACRON, comme Module d'Aide à la Communication Raisonnée, Oppressive et Narrative. Le but en est clair : il s'agit, par une Communication médiatique soigneusement optimisée (Raisonnée), de raconter des histoires aux électeurs (Narrative) pour mieux les contraindre (Oppressive).

Nous voyons donc que, loin d'être un jeune homme sympathique et bavard, aimant les chiens et les pauvres, MACRON est une méthode qu'applique cette personne, sans doute un figurant un peu doué baptisé ainsi par simplification, destinée à enfumer les Français et à enrichir encore les plus chanceux d'entre eux.

Le roi est nu : nous savons maintenant que derrière cette façade de premier communiant grouillent les Medefiens les plus débauchants, les big bosses les plus licenciants et les financiers les plus dispendieux des deniers publics. Il est vrai que ce n'est qu'une confirmation.


Post-scriptum
Ce texte relève pour le moment de la pure fiction. Il ne prétend pas décrire une quelconque réalité même s'il reflète les effets bien réels de ses hypothèses.
Mais sait-on jamais.




samedi 11 novembre 2017

Un bel octobre en montagne

Hautes-Alpes, octobre 2017























Cliquer sur une image pour lancer un diaporama










































































































Photos Junior (première image) et Philippe Renève (les suivantes)

jeudi 1 juin 2017

Dans mes petits sabots

J'ai rendu visite hier aux sabots de Vénus non loin de chez moi. Ils sont en pleine floraison ; certaines fleurs sont fanées dans les zones les plus chaudes. Cependant, la floraison est limitée cette année car de nombreuses plantes ne sont pas sorties de terre. La plupart des fleurs sont de très petite taille, pratiquement réduites de moitié ; c'est la première fois en vingt-cinq ans de visite de ce site que j'en vois de si petites. C'est peut-être un effet de la sécheresse de l'hiver et du printemps.

Mais le plaisir est toujours grand !




Cliquer sur une image pour l'agrandir et  lancer un diaporama


Deux fleurs hypochromes (peu colorées)












Un joli bouquet























Photos Philippe Renève

Cet article a été publié, sous une forme un peu différente, sur le forum d'orchidophilie Ophrys  sous le titre Cypripediums de Côte d'Or : dans mes petits sabots.

jeudi 16 mars 2017

Martinique 2017






Sainte Luce

Cliquer sur une image pour l'agrandir et  lancer un diaporama





Jardin de Balata



















Le Diamant




                                                                 Jardin de Balata














Le Marin


Photos Philippe Renève

lundi 7 novembre 2016

Automne

Hautes-Alpes, octobre 2016
























Cliquer sur une image pour lancer un diaporama





























































































































































































































Photos Philippe Renève et Junior pour la cinquième