mercredi 5 juin 2013

Entre la mouche et le bourdon

Comme je l'ai raconté au salon du blog, j'ai eu lundi le plaisir d'accompagner Rémy Souche dans une balade orchidophile près de Dijon, dans un vallon aux pentes sèches qui rassemble un bon nombre d'orchidées intéressantes.

Chemin faisant, Rémy a repéré et photographié deux plantes portant des fleurs qui trahissent manifestement une hybridation de deux espèces présentes en ce lieu, l'Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora) et l'Ophrys mouche (Ophrys insectifera). Je n'avais jamais vu cet hybride et je suis retourné sur place aujourd'hui pour les photographier à mon tour ; en voici deux images.



 Cliquer sur une image pour l'agrandir et afficher un diaporama.



Voyons maintenant, prises dans le même site, des vues des espèces "parentes", dont les caractères se retrouvent dans les hybrides. Voici un exemple d'Ophrys bourdon : on remarque ses vives couleurs et la richesse des dessins de son labelle.



Et voici le second parent, l'Ophrys mouche. A noter l'étonnante imitation d'un insecte, avec des pétales en forme d'antenne entourant la tête de l'animal.



Les deux espèces sont courantes sur les terrains calcaires d'une grande moitié nord de la France, mais l'hybride, nommé Ophrys × devenensis,  est peu fréquent voire rare ; on voit bien que nos deux compères ont produit des descendants dont l'aspect est à mi-chemin de leurs géniteurs.

Une jolie trouvaille, qui montre que les pollinisations effectuées par les insectes pour ces plantes peuvent provoquer des hybridations entre espèces pourtant bien différentes.

Photos Philippe Renève. Côte d'Or, 5 juin 2013.


P.S. du 13 avril 2017

Voici la photo de Juju Juhan (voir les commentaires ci-dessous à partir du 11 avril 2017).




Il s'agit bien d'Ophrys litigiosa : remarquer la forme, la taille et la couleur des sépales et des pétales, la petite taille du labelle par rapport aux sépales, le caractère entier du labelle, ses taches en deux parties et sa large marge jaune.

Merci à Juju Juhan pour cette image qui nous permet une intéressante comparaison.

Pour préciser en images les deux espèces on peut se reporter aux sites suivants :
Ophrys.bbactif.com pour Ophrys litigiosa (aussi nommé Ophrys araneola)
Pharmanatur.com pour Ophrys × devenensis (remarquer la variabilité de cette espèce hybride, selon que domine l'un ou l'autre parent).



13 commentaires:

emile red a dit…

Voilà donc une jolie découverte.

Il faudrait lui donner un nom : Bourdouche ou Mourdon.

En tout cas la fleur imite à la perfection un gros insecte ailé en provenance directe des plus colorés fantasmes oniriques...

Philippe Renève a dit…

L'efficacité de l'évolution est remarquable dans le cas de l'Ophrys mouche lui-même, dont l'imitation est d'un réalisme surprenant.
Ses fleurs sont souvent dressées verticalement le long de la tige et de loin évoquent à s'y méprendre des insectes posés sur un brin d'herbe, comme on le voit sur cette photo.

Rocla a dit…

Incroyable nature donnant formes et couleurs d' une beauté sublime .

On aura jamais fini d' être ébloui .

Ce qui nous fait de beaux jours devant .

Up Ten iQ a dit…

La quatrième est très graphique ... (Up)

Philippe Renève a dit…

Bonjour Up. C'est vrai que les formes des Ophrys mouche sont photogéniques !

Philippe Renève a dit…

Je précise que mes articles sur les orchidées s'efforcent d'expliquer leurs caractères et leurs charmes à l'ensemble des lecteurs qui peuvent visiter le blog. Je n'en fais pas une affaire de spécialistes : j'emploie le minimum de termes botaniques et je ne développe jamais des idées qui nécessiteraient des connaissances en la matière.
Si un lecteur désire des précisions ou des explications complémentaires, je me ferai bien sûr un devoir et un plaisir de l'éclairer.
Pour ceux qui voudraient approfondir ces questions, je recommande le forum Ophrys, qui les traite de façon plus spécialisée.

juju JUHAN a dit…

Bonjour

Tout à fait la même que je viens de photographier dans une pelouse calcaire au-dessus de Monthelie. Puis-je poster la photo pour confirmation?

Philippe Renève a dit…

Très intéressant. Quand l'avez-vous vue ?

juju JUHAN a dit…

Elle st actuellement en fleur.

Philippe Renève a dit…

L'hybride du présent article, Ophrys x devenensis, fleurit début juin. La plante que vous avez vue est certainement un Ophrys litigiosa, qui est le seul fleuri dans notre région à cette époque. Vous pouvez en voir une photo sur mon article La première orchidée fleurie de l'année.

Vous pouvez m'envoyer une photo par mail et je me ferai un plaisir de la mettre en ligne.

juju JUHAN a dit…

nouveau utilisateur de blogger (et jeune retraité) comment vous envoyer un mail?
Mon adresse: juhan1@orange.fr

juju JUHAN a dit…

Superbe découverte que ce monde des orchidées sauvages qui pousse sous nos fenêtres. Pas besoin d'aller très loin pour retrouver l'enthousiasme de la (presque)jeunesse...

Philippe Renève a dit…

C'est un petit monde passionnant qu'on n'a jamais fini d'explorer, car les observations s'affinent au cours du temps et de nouvelles espèces apparaissent pour enrichir encore sa diversité : il y a plus de cent espèces différentes en France métropolitaine.

Si vous voulez approfondir ce domaine, je vous conseille le forum Ophrys (ophrys.bbactif.com).