samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici




Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert ouvert à tous pour bavarder cordialement. Entrez et prenez vos aises : nous sommes entre amis.


Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens «Les plus anciens   ‹Précédent  ...   Suivant›  Les plus récents» au début et en fin de page ou les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011  |   8.8 au 29.8   |  29.8 au 3.10   |   3.10 au 10.10   |   10.10 au 6.11   |   6.11 au 26.11   |   26.11.2011 au 2.1.2012  |  2.1 au 11.1.2012   |  12.1 au 30.1  |  du 30.1 au 1.4   |  du 1.4 au 30.6  |  du 30.6 au 19.10  |  du 19.10.2012 au 11.2.2013   |   du 11.2 au 16.4   |   du 16.4 au 25.6    |   du 25.6 au 13.8   |   du 13.8 au 16.11   |   du 16.11.2013 au 15.4.2014   |   du 15.4.2014 au 11.2.2015   |   du 11.2 au 2.4.2015   |   du 2.4 au 25.6.2015   |   du  25.6 au 12.10.2015    |   du  12.10.2015 au 10.2.20106    |  du  10.2 au 7.6.2016  |   du 7.6 au 25.10.2016  |   du 25.10.2016 au 29.1. 2017   |  du 29.1.2017 au 12.6.2017  |   depuis le 12.6.2017 

3 820 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   1801 – 2000 sur 3820   Suivant›   Les plus récents»
Philippe Renève a dit…

Voici la nouvelle page, qui succède à celle-ci.

wald a dit…

Salut Philippe, moi te demander explications, moi penser que seuls bronzés faire délinquance, moi lire ça et moi pas comprendre.

http://observers.france24.com/fr/content/20131023-etudiant-americain-sauvagement-agresse-londres

il est temps d'envoyer l'armée dans le 13eme à Paris

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Voilà qui montre un peu plus que la délinquance et la criminalité existent dans toutes les communautés et que les hommes, quels qu'ils soient, ne sont pas parfaits ! Ça ne surprendra que ceux qui se croient supérieurs.

Philippe Renève a dit…

Un blog à déguster : Alors voilà.

Un humour... carabiné et une singulière ironie qui masque, pour l'épargner, une belle sensibilité.

J'adore ce tragique qui fait des grimaces à la Camarde.

Anonyme a dit…

Un vieux fantôme qui ressurgit sous la forme du tireur de Libé : Abdelhakim Dekkar..
Le personnage le plus obscur de la cavale sanglante Florence Rey / Audry Maupin.
Dekkar à l'époque affirme être en mission pour la DRS (ex Sécurité Militaire algérienne), et travailler avec les services français sur des connexions anarchistes/banlieues pour la fourniture d'armes à usage terroriste, les banlieues fournissant aux extrémistes libertaires..

Le contexte : la "sale guerre" en Algérie et un climat curieux en France, de paranoïa policière "post-Action Directe".

Pour ceux qui l'ont lu à l'époque (dont moi) un journal à diffusion discrète mais avec cependant des moyens financiers et une certaine qualité dans la fabrication : "Mordicus", qui appelait à l'insurrection générale, avec plan de Paris et objectifs stratégiques.
Mon opinion à l'époque : une provocation policière.

Bref : l'affaire Audry Mupin semblait, tout autant que celle dit de Tarnac, de la barbouzerie.

Et, comme dans toute barbouzerie bien montée, un trouve le "dingo" de service, manipulable par qui veut bien, mythomane et incapable, en cas d'arrestation, de fournir la moindre information cohérente.
Si je dois faire un pronostic : on ne comprendra jamais réellement ce qui a motivé les actes d'Abdelhakim Dekkar..

Par contre, une matière excellente pour une future fiction cinématographique !

g2b2

emile red a dit…

Je me souviens parfaitement de l'affaire des amants de Nanterre pour avoir été au menu de ma dernière occupation universitaire.

Je me souviens des manipulations médiatiques, précurseures d'Outreau.
Je me souviens du débat fielleux sur le rétablissement de la peine de mort.
Je me souviens de la récupération par l'extrême droite.
Je me souviens de la sortie des cartons des lois Pasqua profitant du contexte explosif
Je me souviens des chapelets de haine, de la violence des réquisitoires.

Je me souviens qu'il n'y avait plus aucune place pour une gamine détruite, plus d'image humaine d'un amour meurtrier et meurtri, plus aucun sens au nihilisme romantique de nos adolescences éteintes...

Et je me souviens de ce fanfaron, cet homme sans âme, ce mythomane évaporé qui s'inventait une mémoire et usait de ce prestige pour salir l'histoire d'amour de deux enfants perdus...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi et Emile

En effet, curieuse histoire. Le Ministre de l'Intérieur parle d'un « présumé coupable »...

Anonyme a dit…

Et oui.. La société avait besoin d'être rassemblée face à un "ennemi" anarchiste qu'on aurait pu croire disparu avec Jules Bonnot.

Toute cette histoire me fit l'effet d'une manip' policière..
Les deux étudiants qui ne comprenaient pas ce qui se jouait autour d'eux, le personnage surgi de nulle part (Dekkar) et ensuite, après la peur, le grand Barnum juridico-médiatique..

"Force est restée à la Loi", dit-on dans ces cas-là..

g2b2

emile red a dit…

De mieux en mieux...

Le patron de PSA qui touchera 21 millions d'euros s'il décidait de partir à la retraite au mois de juin 2014.
Les salariés de Citroën Aulnay apprécieront, eux qui ne savent pas de quoi seront fait les lendemains de leurs familles.

On se souvient de tous les boniments avancés pour soutirer des efforts aux ouvriers, les nouveaux contrats cassant les conventions collectives et les licenciements déjà effectués à Rennes ou à Sochaux.

21 millions c'est à peu de chose près 21 000 SMIC nets, ça laisse songeur...

Philippe Renève a dit…

L'impudeur de ces nantis est sans limites : ils ne se donnnent même plus la peine de cacher leurs scandaleux enrichissements, qui appauvrissent d'autant les salariés qu'ils contraignent au chômage ou à la baisse de pouvoir d'achat.

emile red a dit…

Et bien le monsieur a renoncé à ses privilèges, enfin, à certains qu'on connait, peut-être pas à tous.

Mais, en écoutant les infos, la droite, Hollande et d'autres, ce monsieur est un héros pour avoir renoncé, un sage comme ils disent.

Alors demain, je menace de meurtre quiconque me gène puis dans la logique de ces énergumènes, je renoncerai à ces mésactions et du même coup je deviendrai Gandhi, Luther King et le prix Nobel de la paix en même temps.

Nous sommes en plein dans le monde du lapin à chapeau, de la reine carte à jouer et par delà le tain du miroir...

Nous marchons sur la tête !

Philippe Renève a dit…

Il n'est de meilleur saint que celui qui s'est repenti de ses péchés.
Le plus hallucinant est la déclaration satisfaite du Président de la République se félicitant d'un simple retour à la raison.

Je prends les paris : ce Monsieur aura bientôt, d'une manière plus discrète, un gentil pécule pour ses vieux jours payé par la maison Peugeot. Juste un peu moins confortable mais beaucoup moins voyant.

Philippe Renève a dit…

A force de suspendre tous les racistes (encore un ce jour), le F.N. va bientôt ressembler à une forêt de gibets.

Anonyme a dit…

Le Front National semble quelque peu déboussolé ces derniers temps.
D'un côté, il doit continuer son ravalement de façade pour ressembler à un parti politique "normal" et racoler au-delà de son noyau habituel de "Beaufs", néo paganistes, tradi-cathos et nostalgique de l'OAS, d'un autre, il doit gérer sa base, qui ne semble guère encline au changement..

Alors, il fait des exemples, lorsque les dérapages se produisent en place publique et qu'ils sont largement réprouvés..

En même temps, une série de nouveaux-venus s'en vont en claquant la porte, dénonçant publiquement le racisme qui sévit au sein du mouvement d’extrême droite..

Pas très bon, tout cela, à l'approche d'échéances électorales..

g2b2

Anonyme a dit…

Mais l'actualité vient à la rescousse :

Un "honnête commerçant" choisit de faire justice lui-même face à un malfrat.

Un petit débat sur "la légitime-défense de ceux qui en ont assez de se faire dépouiller par la Racaille" vient à point pour revigorer nos crypto-fascistes attrape-tout..

Le Front va bien y gagner 2/3 adhésions temporaires..

Philippe Renève a dit…

Problèmes à l'intérieur du F.N., occasions à l'extérieur, ça fait une moyenne...

En revanche, une initiative intéressante : Nouvelle Donne, un parti pour concurrencer le PS.
Un véritable progrès économique et social ne peut plus venir maintenant que de ce genre de raisonnement politique : la lutte contre le chômage et contre les inégalités avant l'obéissance aux diktats budgétaires de Bruxelles. Tout le reste n'est que fadaises ultralibérales ; la baisse de l'endettement peut et doit attendre.

emile red a dit…

La dette ?

Mais il n'y a aucune dette...

Hormis le maintien d'une rente injustifiée pour les banques où la classe politique et le patronat auraient un quelconque intérêt, la dette n'est qu'un jeu d'écriture qui peut disparaître en une seconde.
Le sauvetage du Crédit Lyonnais est symptomatique de ce mensonge, d'une part on emprunte aux banques pour faire vivre l'état, d'autre part l'état emprunte pour renflouer les banques, on finit par se demander si l'état n'emprunte pas au Crédit Lyonnais pour le sauver.
C'est un des côtés le plus absurde démontrant cette duperie totale.

En revenant sur le sujet du FN, on constate que ce ramassis hétéroclite de frustrés, de consanguins et de haineux ne communique jamais sur la dette ou tout problème économique lié à l'interaction entre états et banques. Sa seule posture économique se limite à son obsession pour sortir de l'euro éludant toute objection établissant l’imbécilité de cette position illusoire. Mais sur le libéralisme, le pouvoir de l'argent, la domination des banques, l'allégeance monétaire ou la finance boursière, rien, nada, que dalle, le FN garde sa ligne thatcherienne envers et contre toute fréquentabilité aux mains des groupuscules néo-nazis...

Philippe Renève a dit…

La finance en général, et les banques en particulier, ont pris le pouvoir depuis quelques lustres dans les grands pays.
Les luttes à tout-va contre l'inflation et l'endettement excessif ne sont des priorités (stupides) que parce que ce sont les deux cauchemars des banques ; le chômage et le pouvoir d'achat ne sont pas des sujets de préoccupation pour elles et pour les gouvernements, qui brassent plus d'air que d'euros dans ce domaine.

Philippe Renève a dit…

Ah, la merveilleuse sincérité, la belle intégrité, la moralité sans tache des amis de Marine... Le "recruteur" du FN pris en flagrant délit de mensonge.

Anonyme a dit…

Le général Paul Aussaresses, à 95 ans, vient de rejoindre Klaus Barbie.

Il s'était spécialisé dans l'usage, la justification et l'apologie de la torture.. avec un zèle relevant de la pathologie.

On ne le regrettera pas !

g2b2

Philippe Renève a dit…

Je dirai même que la disparition d'un tortionnaire est toujours une bonne nouvelle, et c'en est une.

Philippe Renève a dit…

Tout autre chose. Depuis quelques années, nous sommes envahis par une vague de puritanisme à l'américaine, qui parvient à donner mauvaise conscience au citoyen dans ses actes quotidiens, que ce soit envers les animaux, l'environnement, la Nature en général, les enfants, la Femme, les très pauvres, les handicapés et tout ce qui peut inspirer le sentiment de mal faire. C'est l'affaire de tous et de chacun, une responsabilité de chaque instant, une honte obligée du citoyen (trop) libre.

L'Histoire montre que plus une société est inégalitaire, plus elle est puritaine : c'est une manière efficace pour les puissants de retourner l'amertume du peuple contre lui-même.

Sous l'Ancien Régime la religion martelait « repens-toi pauvre pécheur », l'Angleterre victorienne exploitant les enfants cachait les pieds des pianos, de nos jours l'adorable Philippe Varin et ses semblables, joliment chapeautés de retraites millionnaires, chapitrent le Français moyen : « tu ne vas quand même pas aller aux putes, gros dégueulasse ? »

Philippe Renève a dit…

Saluons la mémoire d'un grand homme : Nelson Mandela est maintenant entré dans l'Histoire.

emile red a dit…

Un grand homme est parti...

Toutes les hypocrisies du monde vont se donner la main pour louer celui qui fut leur terroriste préféré...

Philippe Renève a dit…

Maître Eolas a trouvé un joli exemple d'islamophobes qui ne prêchent la laïcité que pour mieux défendre les fêtes chrétiennes : voir l'article de Rue89.

Il écrit très justement sur tweeter « l'extrême droite utilise le mot laïcité à la place d'islamophobie. Le politiquement correct touche les fachos. »

emile red a dit…

Quand on découvre que la novlangue orwellienne est bien une particularité de la droite, enfin des droites dans toutes leurs pseudo diversités...

Les michéistes, à l'instar de leur gourougourou doivent revoir les virus de leur logiciel à moins de n'avoir rien compris d'Orwell.

Bref, cette affiche est un condensé de ce qu'on nomme les "arguments rhétologiques fallacieux".
Elle est d'autant plus saugrenue que la laïcité a toujours était présentée comme l'antithèse de la tradition par ces mêmes, au choix, conservateurs, réactionnaires, intégristes qui en ont fait au fil du XXème siècle leur combat fondamental.
Cet appel à la laïcité n'est donc bien qu'un faux semblant pour mieux amadouer le chaland, une diversion vers un argument équivoque qu'ils sont seuls à prétendre.

Nous apprenons donc que Noël serait en danger, ce Noël chéri de tous nos enfants, chrétiens ou pas, religieux ou non, mais comme nos hurluberlus sont conscients que Noël n'est plus ou n'a peut-être jamais été une fête chrétienne, ils précisent que toutes les fêtes chrétiennes seraient en danger, nonobstant notre totale ignorance de cet évènement cataclysmique, demandons-nous ce qui peut lier la défense de la laïcité avec cette dernière affirmation ou alors devons nous nous interroger sur le message subliminal induit par tant de mystères.

La signature pourrait nous fournir un sens, une explication, mais elle ne fait qu'épaissir l'énigme. Des républicains au secours des valeurs chrétiennes n'est qu'un moindre paradoxe, mais des républicains résistants, diantre morbleu, serions nous occupés par les plus sombres heures de notre histoire, envahis par des hordes barbares venues des steppes, menacés par les plus invincibles armadas ?
Adonc que risquent nos terres et nos campagnes, nos enfants et nos compagnes, contre quoi, de ces républicains éclairés, l'étendard s'est-il levé pour qu'ils résistent avec force affiches et slogans.

Nous ne sommes qu'une bande de quantiques abrutis et, conséquemment, il nous paraît difficile d'émettre une hypothèse, à moins que, perspicacité oblige, nous ne décelions une pointe de fanatisme, un soupçon d'exaltation dans ces couleurs patriotiques, dans ces cris de ralliement d'un lyrisme guerrier expressément jetés sur le papier.

Drapée de son drapeau, notre Marianne à la cocarde ne nous en révèlera pas plus, le mystère reste entier mais nous continuerons à en rire ces prochains mois d'hiver au coin du feu quand sonneront les premières clochettes des rennes annonçant la bienvenue du Père Noël...

Philippe Renève a dit…

Je n'ose ajouter amen.

Anonyme a dit…

Mort de Peter O'Toole :

Marine Le Pen déclare qu'elle serait bien allée aux funérailles de ce Lawrence d'Arabie qui, malgré son nom, avait l'air d'un type bien..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Hmmm pourtant il s'habillait d'une façon un peu étrange...

emile red a dit…

Maintenant qu'on sait que certains dirigeants du FN ont des mœurs qu'ils qualifiaient autrefois de déviants, ça ne devrait plus leur poser aucun problème.
On se demande même comment se fait-il que ce parti nouvellement fréquentable ait pu tolérer de quelques uns de ses membres une participation active aux manifestations anti mariage pour tous.
Les voix des saigneurs sont vraiment impénétrables...

Philippe Renève a dit…

Quelle honte, à qui peut-on se fier ?

Philippe Renève a dit…

Je précise que c'est ironique !

Philippe Renève a dit…

Mais quand même, est-ce bien raisonnable de tonner contre le mariage pour tous en étant gay ? Il y aurait comme une contradiction que ça ne m'étonnerait qu'à moitié.

Quoique. Etre gay et contre le mariage des gays, ça peut se concevoir ; il y a bien des hétéros qui refusent de se marier.

Philippe Renève a dit…

Doux Jésus ! Billie Jean King, l'ancienne championne de tennis lesbienne et militante des droits des homosexuels qui ira à Sotchi, ressemble furieusement à... Christine Boutin. Dieu nous garde de toute comparaison hâtive ; vade retro, Satanas.

Anonyme a dit…

Depuis Jörg Hayder et Pym Fortuyn, les fascistes européens ont mis de l'eau dans leur schnaps concernant certaines questions de sociétés.

Bientôt une réhabilitation d'Ernst Roehm ?

Anonyme a dit…

Rien ne va plus !

"Le Conseil de Paris, à l'initiative du groupe UMP, votera lundi ou mardi pour le principe de dédier un lieu, place ou équipement public, à la mémoire du musicien Jim Morrison qui a vécu et est mort à Paris en 1971"

Et la prochaine initiative ? Un arrêt de bus Rosa Parks à Brignoles ?

g2b2

Philippe Renève a dit…

On a la culture qu'on peut : pour le groupe UMP, Jim Morrison est sans doute préférable à un écrivain, à un scientifique ou à un peintre. C'est ce qu'on pourrait nommer la culture TF1.

emile red a dit…

Je ne suis pas tout à fait d'accord.

Jim Morrison est un véritable artiste, largement aussi valeureux qu'un Bastiat pour la peinture ou un Johnny pour la variété...

Je préfèrerais de loin voir nos places et nos rues porter des noms comme celui-ci que voir fleurir des avenues Thiers, des rues Bigeard ou Nivelle, Pétain ayant été banni...

Philippe Renève a dit…

Basquiat, Johnny des artistes ? Sois sérieux, Emile ! On parle d'art, pas de succès.
En revanche, bien d'accord pour ces avenues Thiers et autres. Mais crois-tu que Bigeard ou Nivelle aient été ainsi honorés ?

emile red a dit…

Aussi étonnant que ça puisse paraître, il y a bien des rues Bigeard à Saint-Clément-de-Rivière ou à Trimbach et rue du général Nivelle à Verdun ainsi que rue Nivelle à Amilly...

Concernant Jim Morrison, nous avons trop tendance à voir le chanteur et sa vie de patachon en oubliant ses écrits d'une grande qualité poétique le classant dans ce domaine parmi les meilleurs des États Unis...

Philippe Renève a dit…

C'est vraiment navrant, ces rues mal nommées.

Jim Morrison était semble-t-il un véritable poète, ce que j'ignorais. Au temps pour moi !

Anonyme a dit…

Salut à tous,

Catastrophe, l'Espagne vient de voter une quasi-interdiction de l'avortement. Evidemment, quand on voit comment toutes les singularités les plus archaïques, rétrogrades, comment les rêves de retour en arrière se portent dans beaucoup d'endroits dans le monde (Inde, Russie, Afrique du nord, USA, Europe de l'Ouest et de l'Est, Japon entre autres), on ne peut pas être surpris, mais la vie fait qu'il y a toujours une part d'étonnement quand on voit des tendances que l'on craignait se concrétiser.

Wald

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

En arrière toute... Il faut dire que la légalisation de l'avortement en Espagne avait été stupéfiante quand on sait la force de l'Eglise catholique dans le pays ; elle aura finalement eu raison – pour l'instant – du progrès de la pensée laïque.

Philippe Renève a dit…

Joyeux Noël à tous.

Wald a dit…

Joyeux Noël Philippe,
Comme petit cadeau, un lien où l'on voit, fidèle à ses habitudes, l'extrême-droite prise la main dans le sac avec des faits divers bidons.

http://www.76actu.fr/a-rouen-polemique-sur-des-fausses-scenes-de-crime-politisees_63735/

Pathétique.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Ce sont là des techniques de propagande, de conditionnement psychologique typiques des totalitarismes ; après ça ils ne peuvent plus plaider l'innocence.

Bonne fin d'année !

Anonyme a dit…

Bonne année à tous !

Je soutiens Emile dans sa défense de Jim Morrison. Même si parfois, il pouvait céder à la facilité dans l'écriture, ses écrits sont d'une grande musicalité.. Une vie de Patachon, une personnalité impossible à gérer et, à côté, le flegmatique et génial Ray Manzarek pour équilibrer.

Mon avis perso : la musique des Doors vieillit mieux que celle des Rolling Stones !

Sinon, effectivement navrant ces retours en arrière en Espagne. Besoin de se rassurer en temps de crise en se rabattant vers une "Tradition" qu'on imaginerait protectrice ?

Si oui, le phénomène s'observe aussi ailleurs..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonne année Gazi.

Je crois aussi que la crise facilite le retour à des positions conservatrices. Elle est endémique depuis quarante ans et finit par engendrer, dans ses accès les plus graves, des craintes propices aux réformes rétrogrades et ultralibérales (cf les malheureux Grecs).
C'est une illustration supplémentaire de la stratégie du choc développée par Naomi Klein.

emile red a dit…

Meilleurs vœux à tous pour cette année qui commence fort.

Espérons que les haineux de tout bord, les cracheux et les fielleux se mordent la langue à chaque fois qu'une stupidité, une méchanceté ou une attaque ad-hominem tente de sortir de leur bouche...

Il suffit de tous ces tarés de la droite xénophobe, raciste, antisémite et réactionnaire pour empester l'atmosphère de leurs remugles pestilentielles...

Wald a dit…

Bonne année à tous,

Comme disait GB, il y a l'Espagne, et il y a aussi un retour massif d'un antisémitisme multiforme en Europe dans les pays à tradition antisémite.

http://www.defenddemocracy.org/media-hit/les-habits-neufs-de-lantisemitisme-en-europe/

Pays par pays :

http://www.delpla.org/article.php3?id_article=606 (Pologne, navrant).

http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/30/01003-20121130ARTFIG00681-derapages-antisemites-au-sein-de-l-extreme-droite-hongroise.php

http://memorial98.over-blog.com/article-grece-les-prelats-antisemites-et-negationnistes-63634785.html
Mais rien d'étonnant vue la place de l'église orthodoxe et les scores des néonazis.

Même la Suisse est touchée.
https://www.swissjews.ch/pdf/fr/praevention/Rap-10.pdf

L'Autriche, on n'en parle même pas. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/05/11/01011-20090511FILWWW00319-autriche-un-hotel-refuse-une-famille-juive.php

http://jsegalavienne.wordpress.com/2009/05/11/antisemitisme-autrichien/

La Russie, l'Ukraine, on n'en parle même pas.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Déconnecté de toute actualité pendant un mois, j’achète un quotidien ce matin..

Ouille ! Me voilà soudainement interpellé par le marchand qui me demande ce que je pense de Dieudonné.

Totalement pris de court, je lui répond qu’il ne me fait pas vraiment rire. Le marchand me renvoie que ce n’est pas une raison pour le persécuter. Je demande alors au marchand si Dieudonné lui a dit que je le persécutais.. Il se marre et passe au client suivant..

Ouf, un sursis !

Je me plonge alors dans la lecture du journal et découvre cette histoire de quenelle qui apparemment, remet Mr M’Bala M’Bala sous les projecteurs.

Du coup, je me prépare un argumentaire pour la prochaine fois qu’on me questionnera à ce sujet.

Résultat des réflexions :
Les comiques professionnels ne m’ont jamais fait rire : qu’il s’agisse de Bedos, Coluche, Desprosges, Bigard, Dieudonné, Gad El Maleh.. M’a toujours insupporté ce second degré que je ne peux m’empêcher de trouver suspect.

Quand Coluche, sous ce prétexte, joue avec l’expression raciste ou Desprosges avec l’antisémitisme, ça me dérange tout autant que le Beauf moyen qui appelle « pour rigoler » le seul Noir de son équipe « Blanche Neige ».
La popularité de Coluche, à ce niveau, est assez étonnante : il s’est forgé une sorte d’image « d’anti système » consensuelle jusqu’à générer des rumeurs d’assassinat et un public qui va de l’électeur de gauche à celui du Front National.

Un cran au-dessus : Desprosges, plus fin et intellectuel, cité comme référence tout autant par un éventail de sensibilités allant du plus progressistes au plus réactionnaire.

Le second degré, au nom du « Pourquoi ne peut-on pas rire de tout ? » me renvoie à cet humour qui faisait passer sous un rideau volé à une synagogue et portant l’inscription « Par cette porte passent les Justes » les colonnes poussées vers la chambre à gaz et, plus proche de nous, les gras calembours de Jean Marie Le Pen sur ce sujet.

Point Goldwin ?

C’est apparemment ce que cherche Dieudonné, invoquant les ratés de la Shoah à propos d’un journaliste à patronyme juif comme un élu UMP à propos des Roms, faisant baptiser son enfant par un abbé intégriste, choisissant Le Pen comme parrain, copinant avec Soral et Ahmadinedjad et faisant monter sur scène Faurisson sous les applaudissements d’ Alain de Benoist.
Dieudonné M'Bala M'Bala a choisi son camp. Et très clairement.

Les comiques professionnels, en leur ensemble m’emm.. Dès qu’ils ont peu de popularité, ils se prennent pour des gourous, voire des prophètes et virent au populisme.

La carrière de Coluche a été écourtée tragiquement.. Qui sait s’il n’aurait pas eu une trajectoire à la Beppe Grillo ?

Je renvoie donc Dieudonné à ceux qui le trouvent drôle et tire la chasse sur ces odeurs nauséabondes..

g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald, bonjour Gazi

Il y a bien un problème de racisme, surtout d'antisémitisme, en ce moment. Il est grand temps de le reconnaître et de tout faire pour éviter une propagation plus grande.

Wald a dit…

L'antisémitisme a tout pour durer en Europe, vraiment tout. Des pays à communauté musulmane, des pays à tradition antisémite (à des degrés divers), ou les deux à la fois, comme la France, les pays de l'est, l'Autriche, la Grèce. Et on voit que le vieil amalgame juif/argent est réactivé dans un contexte de scandales financiers à répétition, associés par les antisémites systématiquement aux juifs (Goldman Sachs, Madoff,...) ainsi que d'oligarchisation croissante, elle associée à Bildelberg et au sionisme.

En plus, nos sociétés ont de fortes tendances à la sous-rationalisation et au refus de la complexité, donc rien à attendre de ce côté.

L'antisémitisme baisse quand les tensions économiques et les inquiétudes sur l'avenir diminuent, sans cela il n'y a rien à attendre, l'histoire française le montre suffisamment. Alors l'antisémitisme va durer, comme le racisme anti-arabe, anti-noir et anti-pauvres.

Wald a dit…

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/assises-le-violeur-en-serie-sevissait-dans-le-94-et-le-77-07-01-2014-3470427.php

Sans doute une influence coranique sur le dénommé Eric H., tout comme Emile Louis et Francis Heaulme avaient des ascendances mahométanes.

Philippe Renève a dit…

Wald, en effet, les boucs émissaires sont multipliés en raison directe de la dégradation (ressentie) des conditions de vie des gens.
Mais tu ne persuaderas jamais les islamophobes que les criminels en série ne sont pas tous musulmans !

Philippe Renève a dit…

Du reste, en ce qui concerne l'antisémitisme, je m'attends d'un jour à l'autre à ce que les islamophobes découvrent qu'Hitler était musulman...

Anonyme a dit…

Hélas ! Ca a été fait il y a longtemps déjà.. C'était un grand classique des débats d'Agoravox : les "divisions" (en fait, des régiments de police un peu gonflés) bosniaques et albanais opérant contre les partisans yougoslaves et - last but not least - Hadj Amin El Husseini, a qui Hitler permit d'accéder aux feux de la rampes et de déverser sa haine.
Dans la logique bien sentie "Les ennemis de mes ennemis sont mes ennemis", les Nazis firent aussi les yeux doux aux Bretons, Irlandais, Indiens et Pakistanais et même aux Amérindiens..
Parmi ces multiples catégories, les révisionnistes ont l'embarras du choix pour reclasser Adolf H.

Anonyme a dit…

Sans oublier un autre questionnement: "Hitler était-il juif ?" assez en faveur chez les antisémites de Russie et d'Ukraine.

Dieudonné l'attrape-tout n'a pas encore exploré ce domaine..

Philippe Renève a dit…

Un avis sur l'islam qui remet les choses à leur place : Dounia Bouzar: « Il faut ouvrir ensemble un débat sur l'islam ».
Elle dit très justement que « l’amalgame profite aux radicaux ».

Anonyme a dit…

Et pendant ce temps, ça s'agite dans la fachosphère.. Un jour de colère en forme d'union sacrée : Dieudonnistes, Mariage pour tous, Printemps français, Riposte Laïque et skinheads en fin de cortège avec des mots d'ordre divers dont "Non à l'europédophilie"..
Au FN, ça démissionne encore pour cause de racisme décomplexé.. Et maintenant, fans de Soral, anti-mariage gay et en guest star Christine Boutin appelle au retrait des enfants pou'r cause d'enseignement de la "Théorie des Genres" dans les petites classes..
Sur fond de fantasmes délirants : "On" inciterait, dans les maternelles publiques, les innocentes têtes blondes à la masturbation..
Le Moyen Age semble très "tendance"..
g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
Cette montée des fascismes et des racismes n'est pas vraiment étonnante dans cette période de crise économique véritable ; l'après-1929 était déjà un bon exemple. Le problème cette fois est que la crise est entretenue par les Etats soumis au pouvoir de la finance, qui renforcent l'austérité au lieu de relancer la machine économique comme à cette époque. Il y a donc des risques importants que l'influence de ces idées d'extrême-droite soit encore plus forte que pendant les années trente ; on peut s'attendre maintenant à une remise en cause de la République et de la démocratie.

Anonyme a dit…

Hélas ! La réflexion sur les thèmes économiques n'est pas à l'ordre du jour ! Les deux principaux partis se sont alignés sur les mêmes choix, rien ne les distinguant plus si ce n'est le style de communication..

Quant aux croassements populistes qui se font entendre dans le marécage réactionnaire, ils relèvent de l'enfumage traditionnel pratiqué par les fascistes pour recueillir l'adhésion des masses populaires.
Il n'est qu'à regarder en arrière pour voir que jamais les travailleurs n'ont gagné à suivre ces illusionnistes.

Sinon, de curieux paradoxes : un président français "socialistes" rencontre un chef de gouvernement turc devenu au fil des ans de moins en moins fréquentable... et le débat habituel sur l'entrée des Turcs dans la Sainte Europe est plus discret qu'à l'accoutumée, aussi bien dans les médias que dans la fachosphère..

Le fantasme du Grand Turc est moins rentables que le Transsexuel enseignant la sexualité aux bambins des maternelles...

Dans un autre registre, Dieudonné m'étonne : Où donc a-t-il pu récupérer tant de pognon ? Ses sinistres vannes lui ont tant rapporté ? Il lui sera maintenant difficile d'être crédible en défenseur des exclus victimes du grand complot financier juif..

g2b2


Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
On dirait bien que Dieudonné est tout près de la chute. Aussi, quelle naïveté de garder ce magot chez lui ; quand on veut frauder à cette échelle il faut être un peu plus retors !

Philippe Renève a dit…

Qatar. Un lycée Voltaire version Charia !

Il est bien évident que devant les affaires, le business, les profits, bref le pognon, il n'y a plus de grands principes, de morale, de laïcité, bref de défense des libertés.

emile red a dit…

Bonne nouvelle, la curetaille, les babouins de droite extrême, les fourures de Neuilly et les pourvoyeurs de haine ne manifesteront plus, notre bon président a cédé aux exhortations du petit caporal en chef.

Ainsi, la réforme de la famille n'aura pas lieu, reportée qu'ils disent, comme si nous étions dupes des couleuvres qu'ils nous font avaler depuis bientôt deux ans.
Évidemment, en restreignant l'information sur cet ensemble de lois, mettant en avant la seule P.M.A, les médias ne parlent pas des autres propositions qui garnissaient ce changement social.
Plus d’accès aux origines pour les enfant adoptés, plus de statuts pour les beaux-parents, plus de facilitation de l'adoption simple, plus de révision de la redistribution des allocations familiales, plus de simplification du divorce et de remise à plat des médiations etc.

Le gouvernement vient d'offrir une victoire inespérée à la rue de l'extrémisme franchouillard et totalitaire en même temps qu'il a pris le risque totalement inique de s'ancrer un peu plus à droite tuant tous les espoirs de ceux qui avaient poussé un grand soupir d'aise aux dernières présidentielles.

Décidément, après l'annonce de la servitude du pouvoir aux démons libéraux, les valeurs sociales de la gauche viennent une fois de plus d'être bafouées au nom d'une idéologie de l'arbitraire et de la pression des nantis de la réaction...

Pauvre France !

Philippe Renève a dit…

S'ancrer un peu plus à droite, en effet : le bâtiment gîte fortement à tribord...

Anonyme a dit…

Je me souviens, un jour du temps où je fréquentais le forum "Agoravox", m'être fait agonir d'injures sur un fil traitant d'intégration. Le débat portait b(un grand classique) sur une sorte de hiérarchie des nationalités selon leur intégration dans la nation française. Les Nord-Africains, pour les contributeurs "bas du Front" étant jugés, "bien sûr", inassimilables..
J'avais dit alors que ceci n'était que question de temps et que l'on verrait un jour des Maghrébins au Front National détester d'autres "allogènes"... C'est maintenant chose faite ! Avec la mouvance "Soral-Dieudonné" qui cohabite sans problème aucun avec les plus traditionnels de nos réactionnaires.. Les Intégristes cathos se pressent aux meetings de Fatima Belghoul et tout ce petit monde s'unit dans la détestation du plus traditionnellement français des boucs émissaires : le Juif..
Comme quoi, les choses changent.. en restant semblables..
G2B2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
C'est une constante de l'intolérance que ce sont souvent les descendants proches d'immigrés qui sont les plus virulents dans le refus de nouveaux immigrants. La désignation et la détestation de boucs émissaires sont si réconfortantes que les boucs d'hier deviennent avec plaisir (et revanche) les pourfendeurs des boucs du jour. Chacun son bouc.

Anonyme a dit…

Et oui, c'est un phénomène - hélas ! - classique..
Des descendants d'immigrés hongrois qui tirent la droite classique vers la xénophobie, des descendants de Turcs qui s'imposent comme leader skinhead, un Camerounais qui fait baptiser son fils par l'Abbé Laguérie et une has-been de la Marche des Beurs qui copine avec Boutin et pire (cause affinités).
Le plus curieux, dans ce petit monde : Eric Zemmour, pris sur le fait, il y a peu, dans une émission TV, en train de pourfendre la "théorie des genres" en puisant son argumentaire sur.. le blog d'Alain Soral (!!!).

Philippe Renève a dit…

Ce qui montre bien que les Zemmour sont aussi nocifs que les Soral, même s'ils s'en cachent un peu mieux. Ce n'est qu'une question de présentation.

Anonyme a dit…

Sur Disons, ils appellent ça un "point momo". Attention si jamais Soral donne la météo...

Philippe Renève a dit…

On ne parle plus ici de ce genre de chose.

Anonyme a dit…

Je confirme. Situations vécues :

un oncle espagnol rescapé de la guerre d'Espagne qui détestaient tous les immigrés.

Un oncle italien qui appelait les siens "les babis".

les anciens immigrés, bien à l'abri et respectés par la France, terre d'asile, mettent un point d'honneur à vilipender les nouveaux arrivants. Peur d'être remis en cause?

La France a su, à l'époque, accepter, sans discrimination, tous ceux qui voulaient y vivre. Nous avons bien reçu des russes, pourquoi pas les autres?

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Bonjour Jeanne et merci de ce témoignage.

On pourrait parler en quelque sorte du syndrome du premier arrivé, qui fait tout pour bloquer les suivants... Heureusement, tous les premiers ne l'ont pas.

Mais finalement tout cela est plutôt rassurant, qui montre que les immigrés et leurs descendants ne se distinguent en rien des habitants de longue date : il y a des gens bien et il y a des imbéciles !

Anonyme a dit…

CQFD
Jeanne

Anonyme a dit…

Salut tout le monde,

Je passe faire un petit bonjour à tous, Philippe, Emile, Gazi, Jeanne et les autres.

Content de voir que dans cette atmosphère politico-médiatique (et internétique) sinistre, vous gardez la forme et le cap.

Une citation relativement connue d'Henri Béraud.
http://tradivox.wikidot.com/henri-beraud-citations

Comme quoi, ceux qui disent qu'à l'époque, tout se passait bien, tout le monde s'intégrait sans heurts et était accepté... Citations pas très différentes de ce qu'on pouvait trouver à des centaines d'exemplaires dans la presse de l'époque, et pas forcément d'extrême-droite.

Wald

Anonyme a dit…

Et, j'allais oublier, une news qui rappelle ce qu'est la vraie violence dans le monde.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/02/13/les-meurtres-de-journalistes-mexicains-se-poursuivent_4365796_3222.html?google_editors_picks=true

Il va falloir faire le procès du catholicisme, y a pas plus superstitieux qu'un truand latino.

Bonne journée à tous,

Wald

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald
L'étranger est un ennemi si facile qu'en période de doute, il est délicieusement bienvenu pour servir de cristalliseur de tous les maux qui accablent l'homme, réels ou supposés.
En effet, ce qui se passe au Mexique remet nos pauvres problèmes à une plus juste place : à côté, la France est un havre de paix. On a tendance à l'oublier.

Anonyme a dit…

Amusant, ce qui se passe à Sotchi : des conditions d'accueils dans les hôtels dont se gaussent les journalistes étrangers : électricité défectueuses, eau du robinet (quand elle n'est pas coupée) saumâtre.. Choix du lieu mis en cause pour des J.O. d'hiver (la neige fond)..

Moins drôle pour les habitants du lieu : expulsions sauvages, déchets enfouis à la va-vite n'importe comment..

A sa demander si la Poutinie violente et corrompue mais néanmoins capitaliste est incapable de faire mieux que l'ex-Union Soviétique dont il y avait pourtant fort à critiquer !

Poutine, la tsar (pardons STAR) des nationaux populistes d'ici ne semble gère atteint par les visions calamiteuses de son royaume ubuesque qui nous arrivent par les témoignages des envoyés spéciaux européens.

A noter que les nationaux populistes, si prompts à la caricature et à la réflexion essentialiste qu'ils appliquent à bien des peuples évitent le même traitement à ce malheureux peuple russe.

Nul ne les estime, au regard de leur histoire (Entre despotisme des Tsars, totalitarisme stalinien et dictature poutinienne) totalement imperméable à l'idée de démocratie, ni ne voit en eux que des maffieux sanguinaires incapables d'intégration dans nos sociétés policées, ni ne les dépeints comme inféodés à un clergé corrompu et rétrograde..

Peut-être cette bienveillance est-elle dûe au souvenir de l'immigration blanche en France, de sa collaboration zêlée avec l'occupant nazi et de sa présence active dans les différentes officines de répression hitlérienne ?

N'oublions pas non plus les Cosaques, dont on loue parfois dans nos cercles de la droite extrème (de Jean Mabire à Serge De Beketch) les charmantes coutumes et les seyants costumes et qui ne furent longtemps des massacreurs qui s'illustrèrent dans les pogroms tsaristes..

Heureusement, il y a les Pussy Riots !

G2B2

Philippe Renève a dit…

En effet, au regard du coût pharaonique des JO de Sotchi, les problèmes constatés font penser que la corruption et l'inefficacité sont au moins aussi répandues dans la Russie de Poutine que dans l'ex-URSS.
Il faut se rappeler que le niveau de vie y est d'environ la moitié du nôtre ; mise à part la caste des enrichis du système, ce n'est donc pas encore un pays riche.

Anonyme a dit…

Philippe, bonjour,

Tout à fait d'accord !

Le reste du contenu de mon post précédent, sur les "prédispositions" du peuple russe, étaient, bien sûr ironiques.. et non une lecture "ethnique" des faits historiques et sociaux...

g2b2

Philippe Renève a dit…

Ne t'inquiète pas, je l'avais bien pris comme ça !

Wald a dit…

Gazi, Philippe,

A propos des Russes émigrés en France, il ne faut pas oublier à quel point ils étaient peu représentatifs de la structure sociale du pays d'origine. On aurait eu une immigration massive de travail composée de moujiks, on aurait eu un tout autre tableau que le cliché du chauffeur de taxi débitant du Tolstoï, plus un poivrot sortant son couteau dans un bouge sordide.

Un bel exemple de comportement d'un Russe blanc pendant l'Occupation. Le champion du monde d'échecs, une sorte de Kasparov des années trente (par sa domination et son style de jeu) et un des 5 meilleurs joueurs de l'histoire, russe blanc ayant fui les Soviétiques, qui en 1941 se fend d'un magnifique article théorique sur le noble jeu, dans la "Pariser Zeitung" et au qui annonce la couleur "Echecs juifs et aryens".

http://www.chesshistory.com/winter/extra/alekhine.html

Une traduction ici en anglais ; on peut admirer la contribution des russes blancs à la théorie des échecs :

http://www.anusha.com/alekhine.htm

Juste un extrait : "What is Jewish Chess, the Jewish chess idea in its real essence? It is not hard to answer this question:

1. Material profit at all costs;

2. Opportunism (...) "

D'ailleurs, Gazi, on parle des arabes, mais actuellement, à Lyon, on voit bien une immigration d'Européens de l'Est (et pas des roms), qui parlent je sais pas quelle langue (ça ressemble rarement à du russe), ils pourraient être russes, bulgares, géorgiens ou arméniens, quoiqu'il en soit, dans le genre traine-savate avinés, ça se pose là. Pour expliquer le pourquoi du comment de ce qui n'est rien d'autre au fond que des demi-clochards, je pense qu'au lieu de chercher des explications sensées, il faudrait appliquer la grille d'interprétation de la réacosphère ; toute différence d'une minorité s'explique uniquement par sa religion. Donc si actuellement à Lyon on a quelques petits groupes (mais très visibles) venus de l'est, qui sont manifestement au chômage et avinés du matin au soir, il faut en chercher l'explication par la religion orthodoxe. Et en effet, le schisme de 1054 montre bien une volonté de faire bande à part et une inaptitude totale au compromis. Je me sens fort, j'ai fait du Eric Zemmour et de l'Elizabeth Levy, et je peux vous dire une chose, on se sent plus malin après, on a l'impression d'avoir tout compris.

Philippe Renève a dit…

Tu écris « la grille d'interprétation de la réacosphère ; toute différence d'une minorité s'explique uniquement par sa religion. » C'est, je crois, plus général que ça : toute minorité venant de l'étranger est suspecte puisque différente. La religion en effet est un critère privilégié de la différence mais la provenance géographique extérieure suffit à caractériser les responsables de beaucoup de maux frappant les nationaux, même s'ils y sont totalement étrangers. Il est plus facile de rendre responsable l'autre, l'intrus manifeste, que de chercher les véritables causes, qui de plus impliquent bien souvent les plus favorisés, ravis de détourner ainsi l'attention des peuples.
La religion est un marqueur fort des différences dans la mesure où elle conditionne souvent le comportement quotidien, qui est la partie la plus visible des coutumes. Mais il ne faut pas s'y tromper ; si les animismes, l'islam, les religions orientales sont décriés, ce n'est pas pour leurs préceptes moraux, qui sont souvent proches d'une religion à l'autre, mais bien parce qu'ils sont partie intégrante de ces peuples étrangers détestés pour leurs seules provenances et leur aspect physique. On en a une illustration frappante avec les Juifs, éternels étrangers haïs par l'extrême-droite raciste, même s'ils sont établis depuis des siècles, même s'ils ne pratiquent pas du tout et même s'ils ne sont pas croyants. D'un autre côté, un quidam au look un peu basané sera qualifié de musulman si son allure évoque les maghrébins.

Anonyme a dit…

Faut réviser :

http://www.emigrationrusse.com/index.php?limitstart=6&lang=fr

Anonyme a dit…

Extrait :
Numériquement peu importante (la présence russe en France à la veille de la Seconde Guerre mondiale est évaluée à une centaine de milliers de personnes, représentant 3 % de la population étrangère), cette émigration se caractérise par son extrême hétérogénéité (toutes les couches sociales de la Russie pré-révolutionnaire sont représentées) et son inégale répartition géographique.

Philippe Renève a dit…

Et qu'en concluez-vous, cher anonyme ? Cette discussion est un peu oiseuse.

emile red a dit…

On lit bien n'importe quoi.

Concernant l'immigration russe dans les années 20, tous les historiens s'accordent sur un total d'environ 400 000 personnes, issues pour la plupart de la petite bourgeoisie jusqu'aux classes très aisées. De 1919 à la fin de 1921, 150 000 russes entrent en France. Mais c'est en 1923 et 1924 que l'immigration est la plus importante, imputée au durcissement du régime soviétique et à la suite de conflits internes à l'Allemagne.

Si l'Allemagne accueillit le plus fort contingent, aux alentours de 600 000 individus de tous horizon sociaux, les classes supérieures ont préféré la France pour différentes raisons dont la stabilité politique et économique, la proximité culturelle et surtout la pratique de la langue française très commune dans l'aristocratie et chez les notables.

Environ un tiers de cette population demandera sa naturalisation jusqu'aux années 40 (98500 seront recensés en 1931), mais les contrecoups du krach de 1929 occasionnant un nouvel appauvrissement, puis la peur de la soviétisation à partir de 1934 et enfin l'approche de la guerre entraineront une seconde immigration ne laissant plus qu'une centaine de milliers de Russes naturalisés sur le sol français. Le chiffre des populations ayant gardé leur nationalité Russe ou apparentée est inconnue à la veille de la guerre, mais divers historiens, grâce, entre autre, aux listings du personnel de grosses entreprises, l'établissent supérieur à 80 000 personnes ; Ce dernier contingent a été fortement majoré, à partir de 1933, par la fuite d'un grand nombre de Juifs russes (souvent originaire de Pologne orientale) établis en Allemagne.

Si le mythe de l'aristocrate chauffeur de taxi est bien réel, il est cependant relativement marginal. La population russe exerce plus volontiers des professions libérales, artistiques ou artisanales (33%) et si le tout venant exerce dans l’hôtellerie, le commerce ou dans l'industrie (38%), une forte proportion vit de ses rentes ou d'expédients superflus (finance, investissement, mécénat) (26%). Enfin pour contredire l'immigration pauvre, il n'est recensé aucun travailleur agricole et quasiment aucun ouvrier du bâtiment...

En résumé, nous sommes bien loin des 100 000 personnes et encore plus éloigné de la clochardisation souvent avancée...

emile red a dit…

Voir Kiev à feu et à sang...
Voir Kiev sous le violence policière...
Voir Kiev bruler le père...
Voir les curés bénir les combattants...
Voir les prières de rue...
Voir les enfants hurleurs prier...
Voir les femmes cultivées à genou...

Entendre le souffle de la révolte passer d'une religion à l'autre, entendre et voir l’opportunisme d'un dieu aux maîtres enchapeautés, service compris à Moscou, service messianique à Kiev.

Et les morts s'obstinent à mourir sous les houras, les pleurs et les bénédictions...

Philippe Renève a dit…

La foi peut atténuer les douleurs ; mais elle peut inciter à les négliger, voire à les rechercher.

Anonyme a dit…

Rechercher la douleur ?

Pas faux !

Les "exercices spirituels" de l'Opus Dei, où l'on fustige son corps à l'aide d'instruments tenants des accessoires SM ( Disponibles pour commande sur le net. L'O.D. toujours à la pointe du progrès !), les crucifixions philippines de la Pâque, les flagellations de la Achoura iranienne.. ce ne sont pas les exemples qui manquent !

Sinon, j'apprends dans la presse qu'existait au Myanmar (Birmanie) des extrémistes bouddhistes massacreurs..

Aucune religion n'échappe à ce type de déviances..

g2b2

Anonyme a dit…

Pour en revenir à l'immigration russe dans la France de l'avant-guerre.. il conviendrait de "délimiter le périmètre" comme on dit dans les CA des grandes entreprises.

L'immigration russe "blanche", que j'évoquais, composée de notables fuyant le changement de société en cours (la nouvelle Union Soviétique), comparable à nos nobles émigrés de la Révolution, ne brillait par sa diversité sociale..

Y agréger les populations juives de Russie fuyant les pogromes tsaristes reviendrait à appliquer ce que font parfois les manuels scolaires allemands actuels en comptabilisant dans la catégorie "victimes civiles allemandes" de la 2° GM, à la fois les populations victimes de bombardements et celles exterminées dans les camps nazis et exclues alors de la communauté nationale.

Il y eût peut-être des membres de classes populaires arrivés en France à cette époque mais, soit cela relèverait de l'anecdotique, soit de l'immigration pour motifs économiques.

Il y eût parfois des militaires du rang ayant combattus dans les troupes "blanches" qui quittèrent l'URSS à l'issue de la guerre civile, mais dans les pays frontaliers.. (Des seigneurs de la guerre chinois s'offrirent parfois des régiments russes, mais, ici encore, celà tient de l'anecdotique)..

Anonyme a dit…

Abruti d'islamophile

Anonyme a dit…

Abruti d'hislamophobe.

Philippe Renève a dit…

Ce commentaire de 14h40 se suffit à lui-même pour montrer la stupidité de son auteur autant par sa forme que par son fond, à supposer qu'il en ait un.

Anonyme a dit…

Je cite le dénomé Eile Red: "à partir de 1934 et enfin l'approche de la guerre entraineront une seconde immigration ne laissant plus qu'une centaine de milliers de Russes naturalisés sur le sol français"

Philippe Renève a dit…

Anonyme de 16h39, veuillez préciser vos idées car votre remarque en soi n'est guère éclairante.

Anonyme a dit…

"En résumé, nous sommes bien loin des 100 000 personnes et encore plus éloigné de la clochardisation souvent avancée..."
Faudrait savoir

emile red a dit…

L'art de couper une phrase pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas.

Faut il avoir perdu toute dignité à jouer tel jeu, mais ne doutons pas de l'auteur, l'anonymat est parfois plus parlant qu'une identité.
Quand on confond honneur et amour propre, on se déshonore sans gagner une once d'amour et ça ne change rien des faits que mensonge, manipulation ou bassesse voudraient maquiller.

Philippe Renève a dit…

Je n'ai pas l'intention de transformer ce fil en une querelle à ce propos, ni à d'autres d'ailleurs. Je vous prie donc de cesser cette polémique oiseuse.

Philippe Renève a dit…

Mon commentaire s'adressait bien sûr à l'anonyme de 19h55.

emile red a dit…

Pour mémoire, cher anonyme, voilà ta phrase stupidement recopiée d'un site internet :
"la présence russe en France à la veille de la Seconde Guerre mondiale est évaluée à une centaine de milliers de personnes"

Et mon commentaire :
"... ne laissant plus qu'une centaine de milliers de Russes naturalisés sur le sol français. Le chiffre des populations ayant gardé leur nationalité Russe ou apparentée [...] l'établissent supérieur à 80 000 personnes"

Si je ne m'abuse, monsieur Duglandu, 100 000 plus 80 000 n'ont jamais fait 100 000, excepté, peut-être au pays des apparatchiks léonins...

emile red a dit…

Juste quelques précisions nécessaires, étant entendu que tous les étrangers ne se prêtent pas aux divers recensements :

Résultats statistiques du recensement général de la population en 1931, étrangers et naturalisés

- En 1921 les étrangers ne sont pas, à proprement parlé, recensés (ils le seront à partir de 1926) mais officiellement, on estime l'immigration Russe, Polonaise, Tchécoslovaque et Yougoslave à 75 000 personnes.
- En 1931, pour les mêmes populations étrangères, on recense 700 000 personnes dont près des deux tiers sont Russes (plus de 400 000, donc)
- En cette même année 1931, 10 900 Russes se font naturaliser
- En 1931 on dénombre 2 715 000 étrangers (6,6 % de la population totale) dont 361 000 sont déjà naturalisés

Anonyme a dit…

Et alors ?

Philippe Renève a dit…

Cette discussion tourne au surréalisme. Emile, je crois que tu as suffisamment précisé les choses ; M. l'anonyme, je vous prie ne pas insister.

Wald a dit…

Salut tout le monde,

Philippe, par rapport à ta réponse à mon dernier commentaire, tu parles à un convaincu. Ce que je disais était "leur" point de vue, et sûrement pas la réalité. Il faudrait être aveugle pour ne pas la voir.

Bonne soirée

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald
Je suis un peu perdu, là : quel était ton dernier commentaire ?

Anonyme a dit…

Sebastopol devient le Dantzig de Poutine tandis qu'au Xinjiang, des nationalistes rêvent de ressusciter le Turkestan..
Aux confins des empires, des conflits d'un autre âge !
g2b2

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi. Et voici un ultimatum... de la Russie aux troupes ukrainiennes en Ukraine.

Vu la passivité manifeste des grandes nations qui se contentent de faire les gros yeux, on ne va pas tarder à parler de Munich. L'Histoire ne se répète pas, elle bégaie...

Philippe Renève a dit…

La peste noire se lâche : Une tête de liste frontiste à Paris veut « concentrer » les Roms « dans des camps ».
On ne peut pas à notre époque employer ces mots sans référence à la période nazie : P.M. Coûteaux ne peut l'ignorer et les écrit donc en toute connaissance de cause.

Philippe Renève a dit…

Un bon moment de rire à la lecture de cette nouvelle : Jérôme Kerviel marche entre Rome et Paris pour relayer la parole du Pape.

Saint Jérôme Kerviel va-t-il bientôt trader des indulgences ?

Anonyme a dit…

Les ânes braient. Citent au gré du vent l'un ou l'autre. Faut-il manquer de grain à moudre pour se
rabattre sur les mêmes antiennes jusqu'à plus soif.

La chaisière

Philippe Renève a dit…

Chère chaisière (excellent exercice de diction !),

Laissons donc les ânes mâcher leur picotin insipide et savourons les choses passionnantes que la nature, et parfois les hommes, peuvent nous offrir.

emile red a dit…

Alors comme ça le minable petit trafiquant d'idées nauséabondes aurait enregistré ses conciliabules morveux avec le champion des loqueteux intellectuels...

Mais que voir d'étrange à ce qu'un Buisson puisse chercher à se tailler une part belle dans le maquis de la manigance, de l'entre soi et du faire valoir.

Ne sont-ce pas les mêmes fantoches qui se nourrissent de sécurité, d'espionnage, de surveillance qu'on retrouve au front de la discorde à hurler contre ces enregistrements qu'ils vénéraient hier et dont ils usaient abusivement contre tous ceux qui pouvaient mettre en cause leur façade d'intégrité et de probité ?

Décidément, notre droite n'est pas seulement la plus bête du monde, elle cultive la schizophrénie comme un Grassois le parfum, à la différence qu'elle renifle les derrières comme le dernier des clébards tant l'odeur excrémentielle l'attire...

Philippe Renève a dit…

Cette histoire est très amusante, car elle révèle – enfin – le vrai visage de ce proche conseiller choisi par Sarkozy lui-même, qui se retrouve floué par ce favori et qui porte plainte contre lui... Et toute l'UMP de crier au scandale, alors que c'était le chouchou intouchable du patron : la curée sur le demi-dieu déchu, que d'hypocrisie !

emile red a dit…

Et un, et deux, et trois...
On continue...

Racaillito 1er accumule les casseroles, maintenant on découvre qu'il aurait trempé dans une histoire de trafic d'influence avec un juge de la cours de cassation pour un pantouflage chez Grace de Monac'...

Comme quoi on n'en sort pas, ce type est un vrai code pénal à lui tout seul.

Philippe Renève a dit…

Je crois que tout cela n'est qu'un début ; ce type a toujours cru qu'il était intouchable et a certainement multiplié les actes répréhensibles. Par exemple, n'oublions pas qu'après la chute de Kadhafi, son frère a clamé qu'il avait financé la campagne de Sarkozy ; nous verrons ce que révèle l'enquête en cours.

Wald a dit…

Salut tout le monde.
Je vois que les déboires buissonniers vous intéressent. Au fond, rien que de très normal, ces fiches, ces écoutes, ces misérables petites archives, pour un gars dont les deux centres d'intérêt majeurs dans la vie sont l'histoire de l'OAS et la vie sexuelle des Français sous l'Occupation. Franchement, ce genre de comportement est surprenant pour un type pareil ?

Et après la subtile proposition de camps pour les roms, ça remet le couvert : une maladie de jeunesse d'un parti pas encore rodé, mais qui pourrait arriver à tout le monde :
http://www.sudouest.fr/2014/03/07/fn-candidat-in-extremis-1483239-1980.php

Sinon, plus savoureux :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-a-nevers-la-candidate-fn-le-drapeau-nazi-et-les-ss_1498172.html

On veut nous vendre à l'heure actuelle un FN qui serait un parti pas comme les autres ; en effet, on n'a aucun mal à s'en convaincre. Par contre, l'écran de la TV sur l'image, c'est moyen, ce croissant, ça fait un peu islamiste. Certes, le symbole est plus vieux et était déjà utilisé par les Sassanides, mais mon petit doigt me dit que la candidate n'avait pas à l'esprit ce genre de considérations.

Philippe Renève a dit…

Wald, certains découvrent tout à coup que l'extrême-droite n'est pas fréquentable. Et ça n'arrange pas leurs affaires électorales !

Anonyme a dit…

Finalement, ces écoutes, c'est à la fois drôle et pauvre, selon les morceaux choisis publiés ça et là..

On imagine Buisson, se sachant enregistré, contrôlant son discours et se donnant le beau rôle et laissant ses compagnons se lâcher en toute naïveté..

Bref, qu'est-ce qu'on y apprend ? Que les petites cuisines internes, les petites haines alimentaient plus les discussions au sein du clan Sarkozy que des réflexions sur le redressement de l'économie du pays ou un quelconque intérêt pour leurs concitoyens.

J'avoue, j'ai bien ri aux "connards de chiens" adressé aux petits compagnons de Carla Bruni..

C'était ma "leçon de morale" du jour, dédicacée à un couple de grabataires lepenistes dont je me suis aperçu hier qu'ils comptaient parmi mes fidèles lecteurs..

Gébé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi
Le clan Sarkozy était là non pas pour redresser la France (à supposer qu'elle en eût besoin) mais pour faire de l'argent, vite et beaucoup.

Anonyme a dit…

Sarkozy se sera dévoilé dès les premiers jours de son mandat.

Après quelques graves déclarations :
"Etre président, c'est une ascèse, un oubli de soi" et son intention, dès son élection de "faire une retraite, afin d'habiter la fonction, prendre la mesure de la gravité.."

Le masque tomba immédiatement : Nuit de bringue au Fouquet's et vacances sur le Paloma !

Le pourfendeur des "idées de soixante-huit" se vautrait dans la "jouissance sans entraves".

Et maintenant, une fin à la Berlusconi, avec des affaires qui s'empilent..

GéBé

emile red a dit…

Le plus lamentable avec cet assemblage de bras cassés est bien leur mémoire sélective.
Ils jouent le grand rôle du quatre mais omettent les écoutes des journalistes du Monde.
Jusqu'à preuve du contraire, les écoutes ne sont pas interdites quand elles participent d'une action judiciaire, ce qui n'était absolument pas le cas alors mais l'est bien aujourd'hui.

Nos comiques troupiers de l'UMP n'ont rien trouvé d'autre pour faire diversion que de s'offusquer d'un pet dans l'océan, prenant les citoyens pour les derniers des crétins en cherchant à dissimuler les injures à l'intelligence qui encombrent leur marigot.
Déjà passablement discrédité par ses magouilles électorales lors de la prise du parti, par ses liens piscinesques avec Takiedine, puis trempant dans un vaste trafic de favoritisme, Copé n'hésite pas à se ridiculiser dans la plus absurde théorie du complot.

Il faut reconnaître que ces guignols ont l'art de noyer le poisson en tentant de détourner les regards des multiples affaires qui entachent leur icône énervée, espérons que l’opiniâtreté des juges ne soit pas diluée dans les petits arrangements qui ne manqueront pas d'être négociés dans le velours des cabinets obscurs du pouvoir...

Philippe Renève a dit…

L'UMP, profitant de l'art consommé de Sarkozy dans ce domaine, est devenue experte dans l'écran de fumée, la diversion, le détournement d'attention, la manipulation médiatique. Si le chef historique est placé (sans doute de façon parfaitement légale) sous écoutes téléphoniques dans une affaire pénale, c'est une victime de l'acharnement politique du gouvernement, qui était au courant et s'est honteusement comporté. Après un moment de cet enfumage, qui occupe presse et politiques, le problème d'origine est oublié. C'est assez fort.

Wald a dit…

Sur Causeur, la troupe de bras cassés des commentateurs se déchaîne, en un touchant hommage à Patrick Buisson, qui devient chez eux un puissant penseur. Des maurassiens en 2014, il y en a qui ont tour compris au film.

Philippe Renève a dit…

Penseur, c'est à voir. Mais un homme très à l'écoute.

Anonyme a dit…

Le retour de Nicolas S. en campagne (s'il se produit) sera des plus comiques !
Ap^rès avoir occupé l'espace médiatique de façon quasi hégémonique le temps de son règne, il risque d'atterir, s'il se représente, dans les poubelles de l'histoire.
Il avait fait le vide de concurrents dans son camp politique mais bientôt, ce sera le trop-plein.
Déjà deux en lice.. mais d'autres y pensent déjà le matin devant le miroir de leur salle de bain..
"La première fois comme tragédie" (on l'a supporté 5 ans).. la deuxième fois comme farce (il sera éjecté au premier tour).." s'il arrive jusque-là !
GéBé

Philippe Renève a dit…

Puisses-tu voir juste, car un retour serait une catastrophe pour la France ; le premier quinquennat a causé assez de dégâts en injustice sociale et en déséquilibres économiques.

emile red a dit…

Médiapart a mis le chauffage en marche et notre imposteur national à le fondement qui brule.

Et comme une vertu ne va jamais seule, nous assistons peu à peu aux diverses tentatives pour entrer dans le Guiness de la justice par différentes personnalités des anciens gouvernements de notre vieille droite essoufflée.

De Lagarde à MAM en passant par Raoult, Guéant ou Hortefeux, il semble que nos ex-ministres balaient le registre de la délinquance avant de balayer le carrelage de leur future et souhaitable cellule respective.

Du trafic d'influence au harcèlement sexuel, on constate les capacités imaginatives de nos élus, il est regrettable que celles-ci n'aient pas été davantage mises en œuvres pour le bien-être du pays et de la population.

Philippe Renève a dit…

Très bien dit, Emile.

Espérons que les tintinnabulements assourdissants de ces pléthoriques batteries de casseroles feront ouvrir les yeux des Français qui croyaient encore que la bande à Sarko était un groupe de politiciens comme un autre et non une association de profiteurs de la République.

Anonyme a dit…

Et pendant ce temps.. Poutine s'installe en Crimée.
Reconnaissons qu'il s'est entouré de précautions : des troupes envoyées sans marques d'identifications nationales, la suppression des chaines de télévision ukrainiennes, leur remplacement par des chaînes russes, la chasse organisée dans les rues aux opposants , le montage dans la foulée d'un referendum "dont rien ne permet de douter qu'il ait été organisé dans le respect de la démocratie".
Le problème de ce coup de force, c'est qu'il porte un coup à la sécurité de bien des frontières.
Celui qui cherchera dans l'Histoire des traces du caractère "russe" de la Crimée, en trouvera, cela ne fait aucun doute.. Tout comme il pourra trouver des preuves du caractère "allemand" de Dantzig, de Breslau, des Sudètes, voire même de l'Alsace-Moselle.
Si, dans la foulée, il s'intéresse aussi au cas de la Savoie, du Comté de Nice, de la Corse, du Haut-Adige Sud-Tyrol.. que de matière à révision de cartes ne trouvera-t-il-pas !
Peu de réactions ici, bien peu de "Munich ! Munich !" proférés ça et là, alors qu'ils nous furent familiers en d'autre temps, pas si lointains..
Du côté de la droite nauséabonde (Le terme "extrème-droite" étant désormais considéré insultant dans ces milieux), des tombereaux d'éloges se déversent au pied du néo-tsar..
On ne s'en étonnera pas.
GéBé
GéBé

Anonyme a dit…

Amusant. Les éloges viennent aussi de Melenchon. Gébé appuie ici une opposition au courant prorusse ukrainien qui s’est emparée du pouvoir par un coup d’etat téléguidé et encadré par Svoboda, un parti neo-nazi, dont les memebres constituent le tiers de ce nouveau gouvernement ? Et on conteste les résultats en Crimée d’un referendum dont personne ne peut dire qu’il a été truquer ?
Oui, très amusant.

Anonyme a dit…

Les mansuétudes de GB sont très révélatrices, presqu'autant que ses animosités.

Philippe Renève a dit…

Anonyme, si vous n'avez pas le courage de signer vos posts, les suivants seront supprimés. On peut ici polémiquer, mais avec respect et politesse ; ce n'est pas le cas de ces deux commentaires.

Philippe Renève a dit…

Gazi, la droite extrême se nourrit de culte de la puissance et a une sympathie naturelle pour les dictateurs, pourvu qu'ils ne se revendiquent pas du socialisme. Avec Poutine (le « cher Vladimir » de Fillon), elle s'est trouvé un modèle qui approche la perfection. Encore quelques annexions et ses admirateurs le porteront aux nues.

Quant à parler de Munich, je le faisais ici le 3 mars mais on ne peut pas dire que le mot s'entende beaucoup ; les hommes n'apprennent décidément rien de l'Histoire.

Philippe Renève a dit…

Nous n'aurons pas l'inélégance de souligner la piètre grammaire de l'Anonyme de ce matin, n'est-ce pas ? Non.

Anonyme a dit…

L'anonyme du 21 mars 2014 09:50
.
Je me demande ce que peut bien avoir d'injurieux mon post de 9h50. Sauf à y voir une pertinence que vous seul pouvez savoir.
Faut-il se cantonner dans des niaiseries flatteuses pour obtenir votre imrimatur ?

.
L'anonyme du 21 mars 2014 09:50

Philippe Renève a dit…

En effet, il n'y règne guère de pertinence mais à coup sûr une impertinence bien déplaisante.

Passez donc votre chemin.

emile red a dit…

M. Ano Nyme, nous allons tranquillement remettre les choses en place.

Voici ce que dit la résolution que le parlement européen a adopté, sous l'impulsion du PPE pour lequel on ne peut accuser M. Mélenchon d'avoir des sympathies :

« Le Parlement s’inquiète de la montée du sentiment nationaliste en Ukraine, qui s’est traduit par le soutien apporté au Parti « Svoboda », lequel se trouve ainsi être l’un des deux nouveaux partis à faire son entrée à la Verkhovnaz Rada ; rappelle que les opinions racistes, antisémites et xénophobes sont contraires aux valeurs et principes fondamentaux de l’Union européenne et, par conséquent, invite les partis démocratiques siégeant à la Verkhovna Rada à ne pas s’associer avec ce parti, ni à approuver ou former de coalition avec ce dernier »

Une fois ces vérités établies, voilà ce que Mélenchon a dit après la nomination du nouveau gouvernement :

« La preuve ? Il y a bel et bien au gouvernement quatre ministres néo-nazis et non des moindres : le vice-Premier ministre, le ministre de la Défense et de la Sécurité nationale, celui des Ressources naturelles et de l’énergie et le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. A quoi l’on peut rajouter le nouveau Procureur général du pays et le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense, lui-même fondateur de Svoboda dont le discours antisémite reste un fondement non masqué de sa culture politique. Cette façon de nier la réalité de ce qui est en train d’avoir lieu en Ukraine crée des zones d’ombres dont les conséquences pourraient devenir terribles »

Loin de moi l'idée de défendre Mélenchon, clown politique comme les autres, mais on peut tirer deux leçons de ce dernier texte, d'une part, on peut avoir des convictions concernant les processus démocratiques sans perdre de vue que ceux-ci ne sont en rien parfaits et qu'ils peuvent générer le pire, d'autre part, se poser en contempteur du nouveau gouvernement ukrainien n'oblitère en aucun cas le totalitarisme en vigueur en Russie.

Une fois de plus, on s'aperçoit qu'il est malaisé pour certains de s'émanciper de ce manichéisme ambiant qui témoigne ou d'un manque patent de raisonnement et de réflexion ou d'une paresse intellectuelle coupable.

Alors bien sûr, avec un minimum de discernement, on persistera à chercher une réponse, mais la question restera indéfiniment posée tant la démocratie reste un concept instable et inabouti. Dans toutes les configurations que ce soit avec la dictature indéboulonnable de Poutine ou avec ce précaire gouvernement complaisant avec les nazis, la démocratie ne se trouve pas grandie et aucune tendance partisane ne saurait avoir raison...

Anonyme a dit…

Anonymous interprête, voire fantasme largement le post "Gébé" un peu plus haut..

Le referendum était démocratique ?

Mais bien sûr ! Sous la protection d'une force armée "non identifiée", avec chasse aux opposants (Ukrainiens et tatars) et muselage des medias ?

A ce compte-là : les votes organiséssous Staline l'étaient tout autant !


Critiquer Poutine, c'est soutenir Svoboda.. Un peu binaire comme vision, non ?

Paul BISMUTH

Philippe Renève a dit…

Le fait que les troupes russes étaient dépourvues d'insignes suffit à montrer l'illégalité de leur présence et de cette intervention.

Anonyme a dit…

"chasse aux opposants, Crimée", sur Google , c'est zero occurence.
Baratin.

Anonyme a dit…

Binaire vous avez dit ? Mais les critiques de Poutine ne le sont pas, nooooon....

Philippe Renève a dit…

Si ce sont là tous vos arguments, vos commentaires sont tout à fait inutiles.

Anonyme a dit…

"Le fait que les troupes russes étaient dépourvues d'insignes suffit à montrer l'illégalité de leur présence et de cette intervention."
MDR ! Les snipers qui tiraient sur la police, eux c'était légal et légitime ?
http://www.lesobservateurs.ch/2014/03/05/maidan-t-il-embauche-des-snipers-pour-tirer-sur-la-police/

Boufffons !....

Philippe Renève a dit…

Mon pauvre Ane Onyme,

La faiblesse de votre argumentation atteint des abîmes vertigineux. Si l'on suivait le principe de votre dernière remarque, on pourrait affirmer qu'Hitler était moins criminel parce que Staline l'était aussi – et inversement. Vous avez largement montré l'inintérêt de vos interventions ; merci de vous abstenir, d'autant que je crois reconnaître une hostilité hélas familière.

Anonyme a dit…

ha ha ha ha, c'est pas comme l'argument des soldats sans uniformes ça vole haut ici

emile red a dit…

J'adore les gens qui n'ont aucune capacité d'analyse...

Voilà donc la preuve que notre ami Ano va chercher pour en faire une vérité, un article tiré d'un site russe nommé rt.com (?) dont la neutralité ne peut être qu'incontestable et on comprend toute la valeur d'un tel article quand on lit "en tant que médecin, elle dit qu'elle peut reconnaître la même signature, le même type de balles"...

Bien évidemment tout médecin peut reconnaître la provenance d'une balle comme la signature d'un tireur. De quoi se gausser jusqu'à l'hiver prochain.

Mais là n'est pas le sujet, je ne vois pas en quoi discréditer les manifestants ukrainiens redonneraient une virginité à Poutine, il ne faut pas sortir de Westpoint pour savoir que des gens indignes peuvent s'opposer à d'autres gens indignes, la Syrie le démontre tous les jours. Donc oui, il y a des néonazis du côté de Maidan, ce qui ne remet pas en cause la forfaiture russe sur la Crimée et oui il y a surement des nazis en Crimée ce qui ne donne aucun droit d'annexion aux Russes.

Je noterai seulement cette constance dans les sphères complotistes et confusionnistes françaises à vouloir blanchir des Poutine et des Assad quitte à s'acoquiner à ceux qu'ils voudraient nous faire croire réprouver par ailleurs.
Ainsi on retrouvera ces mêmes conspirationnistes, dieudo-soraliens bon teint, au côtés des identitaires ou des néonazis, des intégristes cathos ou des antisémites musulmans, manifestant contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre, preuve s'il en est qu'une certaine extrême droite peut cracher sur une autre extrême droite mais sait faire fi de ses dissensions pour beugler dans la rue.

On en vient à voir ces gens, à l'instar de notre cher Ano, jouer les contorsionnistes pour éviter d'appeler un chat un chat et un Poutine un dictateur ou pour assimiler toute une population aux quelques éléments infréquentables qui la noyautent. Mais gageons que si Poutine avait soutenu ces mêmes résidus haineux, ceux-ci deviendraient du même coup pour nos Ano en goguette, des gens d'une probité indiscutable que notre conception paléolithique du monde géopolitique nous empêcherait d'apprécier...

Ano, tu es un âne...

Anonyme a dit…

Hah ha appeler "forfaiture" la tenue d'un referendum qui n'a pas été truqué ahaha ahah

Anonyme a dit…

Poutine est un dictateure, ahha ahha ahah, Sans blague ? il a trouvé ça tout seul le monsieur ?

Philippe Renève a dit…

Je laisse ces deux commentaires – le mot est excessif – pour que chacun puisse juger de leur lamentable niveau. Ce seront les derniers avant suppression : je n'ai pas l'intention de laisser ce fil tourner au Café du Commerce.

Philippe Renève a dit…

Merci, Emile, pour ta réponse de 12h53 : tout est dit.

Philippe Renève a dit…

L'accord sur l'indemnisation du chômage ne pénalise que les salariés et les chômeurs, le patronat ne mettant pas un centime de son côté.

Le gouvernement socialiste se félicite de l'accord. O tempora, o mores...

Anonyme a dit…

Bonjour !
Il doit quelque part y avoir une cellule de veille pour qu'un excité pro-"Grand Russie" vienne distiller sa prose indigente jusqu'ici.
Les Russes devaient sans doute commencer à être las de Poutine, pour qu'il se sente obligé de tenter de rassembler en jouant sur la fibre nationaliste et la nostalgie des frontières d'avant 1991.
Prochaine étape du grignotage ? On peut parier sur la "Transnistrie", qui, de république sans statut clair, devrait être intégrée par referendum..
Paul Bismuth

Philippe Renève a dit…

Bonjour Paul

Les objectifs potentiels ne manquent pas, des régions de Finlande à celles de l'Ukraine en passant par les pays baltes et la Biélorussie.
Grande Russie, nostalgie de l'Union Soviétique : Poutine est dans le sens de l'Histoire. La sale Histoire.

P.S. Faites attention à vos affaires : les téléphones s'égarent en ce moment.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Commentaire stupide et grossier : poubelle.

Anonyme a dit…

Ô Maître Renève, merci du sage conseil. Je couverai mon téléphone portatif d'un regard vigilant.

Poubelle pour les grossiers commentaires ? Mais : sont-ils au moins recyclables ?

Un peu de mauvais esprit : en observant les affiches des candidats Front National de ma ville, j'ai remarqué une retouche systématique des yeux (par Photoshop, sans doute), les dotant de regard d'un bleu électrique quelque peu exagéré..

Quelle conclusion en tirer ?

Par contre, la tendance générale, tous partis confondus, est de tirer et distribuer des tracts qui tiennent, d'année en année, beaucoup plus du dépliant publicitaire que du manifeste politique.

Paul Bismuth.

Philippe Renève a dit…

Oh, de nos jours ce sont les mêmes tâcherons du marketing qui élaborent la pub pour les lessives et pour les hommes politiques, non ?

Anonyme a dit…

Ces tâcherons du marketing sont-ils aussi mis à contribution au bord de la Mer Noire ?

Le Vichinsky poutinien arrivé en Crimée dans les fourgons de l'armée russe est une très décorative jeune femme qui a déclaré "La beauté sauvera le monde".

Nul doute que le choix de ce haut magistrat l'a été sur la base des compétences juridiques de l'intéressée. La Russie poutinienne n'est pas l'Italie de Berlusconi !

Paul Bismuth

Philippe Renève a dit…

C'est sans doute un nouveau concept de marketing : la magistrature décorative.

Anonyme a dit…

Ouf !

Ce n'est pas en France que l'on verrait ça !

Vous imaginez ?

Une garde des Sceaux, fidèle porte-voix d'un président en exercice (et même après) posant dans tous les magazines en toilettes haute couture?

Non !

Impossible dans notre nation civilisée..
Une telle créature aurait été choisie uniquement pour son CV et non son caractère décoratif..

Paul Bismuth.

emile red a dit…

N'oubliez pas que le nom de la principale agence de mannequins est Élite.

De là à penser qu'une version des vases communicants sévit entre nos joufflus et rougeauds harceleurs téléphoniques et les donzelles de la presse poubelle, il n'y a pas loin.

Anonyme a dit…

Hello !
Une élection dont ne sont pas satisfaits les deux grands partis et, ça et là, des commentaires sur le score du Front National qui me laissent une impression étrange.
On peut lire ainsi que "le Front National a changé", ".. qu'il faut le voir à l'oeuvre avant de juger", "qu'il n'est plus le même..", etc, etc..
Signe de modernité : des très réactionnaires mettent en avant l'homosexualité de Biois comme preuve de modernité..
Depuis des lustres pourtant, une orientation sexuelle hors des normes traditionnelles n'a jamais été une garantie d'idéaux progressistes : Pim Fortuyn, Jörg Haider et bien d'autres, en fournirent la preuve.. Sans oublier, plus près de chez nous, un adjoint au maire de Toulon, ancien légionnaire et travesti à ses heures perdues..
Pasolini écrivit un jour sur les homosexuels italiens versant dans le fascisme, il y voyait une sorte de compensation à une identité mal vécue.. Thèse qui traverse un film de Bertolucci (Le Conformiste).

Bref, homo ou hétéro, un facho reste un facho..

Ce qui m'inquiète, c'est cette propension à les trouver "Korrekt" les fachos dès qu'ils prennent un peu de grade.

Anonyme a dit…

@ Emile

A propos des pin-up en politique et de la Russie en particulier..

L'état fantoche appelé Приднестровьe (République Moldave du Dniestr, en VF), qui vit sous perfusion économique et sous la protection militaire de la Russie poutinienne.. a, lui aussi, un très décoratif Premier ministre à sa tête : Nina Shtanski

GéBé

Philippe Renève a dit…

Paul Bismuth, que de mauvais esprit !

Très juste remarque sur la respectabilité nouvelle du FN : au-delà d'une certain pourcentage, les fachos deviennent nettement moins repoussants pour certains. Une question de gravitation, sans doute : plus la masse est élevée, plus l'attraction est forte.

Gazi, c'est le printemps, les potiches fleurissent !

Anonyme a dit…

"Bon sang.. Mais c'est.. Bien sûr !"

L'attraction des masses ! C'était pourtant si simple !

Je comprend maintenant le mécanisme qui anime nombre de "néo-réacs".

Gauchistes, spontanéistes, MLFistes, Lambertistes, Libérationsexuellistes.. dans les années soixante-dix, quand la France était sociologiquement de gauche et aujourd'hui réacs racistes homophobes maintenant que c'est dans l'air du temps..

Finalement, point de posture plus confortables.. Se laisser aller systématiquement vers le courant majoritaire en se disant rebelle "pourfendeur-des idées-reçues-et-du-conformisme-bourgeois".

PS : dans la dernière citation, remplacer aujourd'hui "Bobo" par "Bourgeois" et décrocher du mur le poster d'Angela Davis par celui de Marine Le Pen.

GéBé

Philippe Renève a dit…

C'est bien ça : le conformisme de ceux qui se veulent contestataires par principe, refuzniks par vocation. Hier le drapeau noir ou rouge, maintenant l'indulgence envers le bleu-blanc-rouge précédant un franc ralliement.

Finalement, il n'y a pas pires idiots utiles que ces révolutionnaires d'amphis qui invoquent Marx entre deux œillades à la Marine.

Anonyme a dit…

Pour compléter :

Dans ces deux attitudes, à deux moments différents, un même prétexte invoqué : le bien du "Peuple", concept par contre fantasmé différemment dans les deux cas.

1/ On se trouve à l'aube de son ascension sociale, on voudrait se faire une place dans une France gaulliste où les places d'en haut sont verrouillées ? On est alors un baby boomer qui vibre au son des Rolling Stones ?On conteste au nom du Peuple, dont on se prétend avant-garde éclairée. "Peuple" étant ici à comprendre comme "prolétariat industriel".

2/ On est maintenant un "papy boomer" excité par Bashung ? (Assez curieusement, ce malheureux strasbourgeois est régulièrement honoré dans les blogs d'extrème-droite.. Fred Chichin aussi.. Je n'ai toujours pas compris pourquoi
On s'est fait son petit parcours professionnel tranquille en période de plein-emploi (dans l'Education Nationale ou ailleurs.. sauf en usine)? On jouit d'une retraite confortable (par rapport à celles qui suivront? On rancit dans son "Sam'suffit" (Entouré de ghettos basanés)?..
On devient méchants envers les Pôvres et on invoque le "Peuple", maintenant constitué fantasmatiquement de membres de la classe moyenne bien blancs. Bref : on a adoré le Beauf caricaturé par Cabu.. jusqu'à lui ressembler aujourd'hui..

Triste parcours.. Finalement assez logique !

GéBé

Philippe Renève a dit…

Le pavé – symbolique – en 68, la préférence nationale – pas symbolique – en 2014.

Anonyme a dit…

Opinion toute personnelle :

Valls à Matignon.. Quelle dégringolade !

Un homme dont la pensée politique se résume à l'ambition personnelle et à une capacité à "faire la gueule" chaque fois qu'il croise un objectif.

A-t-il dit un jour quelque chose d'intelligent ? A-t-il exprimé un projet, une vague vision du monde qui le guide ?

Pas dans mes souvenirs..

Une pâle imitation d'un Nicolas Sarkozy qui se serait encarté au PS, le bling-bling et la vulgarité en moins..

Après l'ère des beaux parleurs, voici venue celle des acteurs : on prend la pose, et puis c'est tout !

Par contre, au niveau économique, on n'est pas prêts de sortir du marasme néo-libéral..

GéBé


Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Hollande en nommant Valls ne gagnera pas une voix à droite et perdra le peu qui lui restent à gauche.

Mais peut-être veut-il ainsi le discréditer pour avoir les mains libres en 2017... Deux ans de Valls, qui le grilleront, et ensuite un virage à gauche ? Ce serait assez adroit.

Anonyme a dit…

Alleluia ! Le Messie est parmi nous !

Un article du Figaro intitulé "Manuel Valls, le plus libéral des Socialistes"... conclu par un :

"Au vu de toutes ces propositions, l'UMP Dominique Paillé s'interrogeait alors «pour savoir ce que [Valls] fait encore au Parti socialiste».

GéBé

Philippe Renève a dit…

Normal : la saint Manuel se fête... le 25 décembre !

Anonyme a dit…

Et voilà, nous sommes le 02 avril.. et François n'a pas appelé Manuel en lui disant :

"Ne le prends pas mal, c'était une blague. J'ai pris Christine comme Premier Ministre. Mais tu restes à l'Intérieur !"..

François Hollande vient de perdre une occasion de surprendre les Français..

GéBé

Anonyme a dit…

Trêve de plaisanteries :

Finalement, le cas Valls est révélateur d'une tendance : la capacité de notre nation à intégrer ses vagues d'immigration.

Récemment, un président d'origine hongroise qui lance un débat sur l'identité nationale et qui excite le fond xénophobe qui sommeille en les pires d'entre nous..

Maintenant son imitateur, d'origine catalane, qui use, avec un vocabulaire différent, des mêmes ficelles..

J'avais déclenché un tollé en annonçant qu'un jour, on trouverait des Maghrébins montant en tête du Front National, opposant aux Asiatiques (le prochain bouc émissaire) leur "identité méditerranéenne"..

Tour arrive finalement.. Qui aurait cru il y a 20 ans, que les Américains pourrait élire, voire réélire, un président noir ?

Mais, comme l'a dit un jour Angela Davis interrogée sur Condoleeza Rice :

"Je préfèrerai toujours un homme blanc progressiste à une femme noire et réactionnaire"

GéBé

emile red a dit…

Si le mot "dépitance" n'existe pas, il faudrait l'inventer...

Non seulement on nous installe une ombre catalane comme chef du cabinet, mais on nous y met le papier toilette et la chasse.
Tout ça rappelle la blague de potache sur les Portugais se nommant tous Manuel, ici on voit que ça ne se limite pas aux Ibères de l'ouest mais que cette fâcheuse immigration a envahi nos banlieues, nos femmes et nos campagnes, on se demande bien ce que la Sainte Piscine Vide attend pour s'élever contre cette invasion barbare qui n'a pour religion que la haute finance policière et comme bon dieu la main invisible sur nos gueules.

Et il serait osé de croire que notre cacochyme de la bourse soit capable d'endiguer la fuite organisée des liquidités et de leurs alcooliques bénéficiaires Belgo-Russes, il n'y a qu'au milieu des matraques que ne traque pas notre lapin-crétin, spécialiste du violon au point d'en avoir élu un à demeure, conjointement avec sa moitié. Dans ce doux foyer doux et parmi les mâles, il n'y a bien que l'instrument qui ait une âme.

Toujours est-il que notre libéral socialiste ou inversement, ne fait rire personne qui aurait le ton de lui dire qu'il apparaît comme le seul oxymore sur pattes à castagnettes intégrées et que le seul surnom qui lui conviendrait serait issu lui aussi de la langue de Cervantes : Vals las tapas... Bon appétit... Merci

Philippe Renève a dit…

Gazi,
Quand même. Sans vouloir se vanter, il me semble que la France compte assez de m'as-tu-vu, de démagogues et de dents acérées pour se dispenser d'en importer de tels spécimens, qui font une dure concurrence à nos productions locales.

Emile,
Je lis ici : « Reconnue depuis 1602, sa minéralisation riche en bicarbonates lui confère des vertus digestives. Vals peut être bue à tout moment de la journée. »
Il ne faudra pas gober tout ce qu'il va vouloir nous faire avaler.

Philippe Renève a dit…

Pascal Lamy, socialiste déclaré : « Un petit boulot (payé en-dessous du SMIC, NDLR), c'est mieux que pas de boulot du tout. »
Avec de tels socialistes, le patronat et les politiques de droite n'ont rien à craindre.

Anonyme a dit…

"Un clou chasse l'autre", comme dit ma tante.

L'engouement médiatique pour la "vague" Bleu Marine s'est tari au profit du messie Manuel..

On peut alors constater qu'en fait de vague, il s'agit d'une performance égale à celle de 1995 et que nos bons vieux fachos, même relookés, ont eu le plus grand mal à constituer leurs listes..

Hors de son vivier de militants traditionnels, le vote Front National est avant tout un vote "contre".

Il y a maintenant une catégorie d'électeurs qui ne votent pas blanc, mais qui expriment leurs mécontentements au gré de sortes de "modes" : les écologistes en ont bénéficié un temps, Arlette Laguiller aussi.. et pour cette fois-ci, le Front National a fait son tour de piste et a raflé les suffrages de cet électorat.

Et maintenant ? Lu dans "Le Monde": la gestion des mairies conquises et va constituer pour le FN un véritable boulet..

Paul Bismuth.

Philippe Renève a dit…

C'est au pied du mur qu'on voit le maçon, c'est au pied de la mairie qu'on va voir les errements des édiles FN !

Anonyme a dit…

Lu dans la presse :

Le Jour de colère ne fait plus recette. Maigre mobilisation ce week-end.

Sinon, rubrique intégration :

Farida Belghoul va s'exprimer cette semaine devant... l'Action Française! Notre plus ancien groupement à ce jour de réactionnaires excités..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Une sorte d'assimilation extrémiste...

Anonyme a dit…

Le Front National gère ses villes.. en commençant par une polémique foireuse sur les menus des cantines.

La fille Le Pen claironne qu'elle va réintroduire le jambon et le rôti de porc dans des lieux où il n'a jamais disparu, tonne contre "l'obligation légale faite aux municipalités de fournir des plats de substitution" - obligation qui n'existe que dans son imagination..

Bref, le Front National n'ayant rien à proposer de lumineux en termes de gestion légale, brasse du vent et remplit le vide..

Rien de très nouveau..

Paul Bismuth

Philippe Renève a dit…

En effet, Paul, le FN se base sur de l'imaginaire pour créer du virtuel, mais en le claironnant bien fort.

Un peu plus réel, il chasse la Ligue des Droits de l'Homme : il n'aime ni l'expression ni son contenu.

emile red a dit…

Aujourd'hui, ils vont plus loin et pense faire rendre gorge à la seule association qui peut se prévaloir de la république et de ses origines.

http://www.lavoixdunord.fr/region/conseil-municipal-a-henin-beaumont-la-ville-entend-ia34b0n2057560

Et ces tristes bouffons affirment être républicains, ils vont devoir prendre quelques leçons d'instruction civique et de morale républicaine...les pauvres.

Anonyme a dit…

A défaut de révolutionner la gestion municipale, les édiles FN agissent sur le symbolique : c'est gratuit, ça excite la polémique et ça permet de faire parler de soi.

L'étape suivante ?

La victimisation.

Pensez ! Des maires élus par le "Peeeeuple" diabolisés par de vilains "bobos-droits-de-l'hommistes-écolos-quantiques-sans-papiéristes-bien-pensants-angélistes" - et j'en passe..

Par contre, ce qui est curieux c'est aujourd'hui le statut symbolique de Jaurès :

antinationaliste, il se voit pourtant revendiqué par les excités de "l'identité nationale", aussi bien de la droite "classique" (Nicolas Sarkozy) que de son extrème (Steeve Briois).

Et pendant ce temps, d'inquiétants faits-divers échappant à toute analyse ethnico-religieuse se produisent dans notre doux pays.

GéBé

Philippe Renève a dit…

L'extrême-droite adore les symboles : c'est médiatique, assez simple pour parler aux moins avertis comme aux plus excités et chargé d'un sens émotionnel qui dispense d'approfondir et même d'expliquer. Que du bonheur.

Philippe Renève a dit…

Finkielkraut immortel ? Dans la déformation des faits pour les plier à ses idées, c'est certain !

Anonyme a dit…

Finkie à l'Académie ?
Tout à fait à sa place dans cette institution moisie..
Jean d'Ormesson avait tenté de profiter de l'occasion pour resquiller aux séances de dictionnaire. Il avait été clair :
"Si Alain Finkielkraut n'est pas élu, je ne remets plus les pieds Quai Conti"..

Raté pour lui !

Sinon, la consécration d'une carrière pour un homme toujours dans le vent : maoïste, nouveau philosophe, néo réac.. Toujours dans la bonne catégorie au bon moment pour se voir inviter aux émissions "culturelles" du PAF.

Un joli morceau de bravoure aussi :
Philosophe revendiqué fan de football, il s'était vu demander son avis d'intellectuel sur ce sport et s'était fendu d'une réflexion de pilier de comptoir sur l'équipe de France "Black-black-black"..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Ce genre de prétendu philosophe n'existe que par les médias qui en parlent quand ils n'ont plus de chiens écrasés à se mettre sous la plume.
Il me rappelle les petits abbés de cour de l'Ancien Régime, qui ne vivaient que par la grâce des puissants ; les médias sont maintenant les bras armés des puissants.

Anonyme a dit…

Je parie qu'ici on n'a jamais lu une ligne de Finkielkraut

Philippe Renève a dit…

Nous ne parlons pas des écrits de Finkielkraut mais du personnage, Monsieur l'Anonyme courageux. Gardez donc vos crétineries pour vous, en toute lâcheté.

Anonyme a dit…

parce que à l'académie ils font entrer des pesronnages pas des écrivains c'est connu !

Philippe Renève a dit…

En effet.

Anonyme a dit…

Hélas ! J'ai lu plus qu'une ligne de Finkielkraut et l'ai subi aussi en direct le samedi matin, dans mon atelier, tandis qu'il pontifiait sur France Culture..

Sinon, je vous invite à consulter la liste des 40 immortels actuels.. que de grandes plumes ! Je vous recommande particulièrement celle de Valéry Giscard d'Estaing..

Quelques réels écrivains égarés.. mais surtout des gens du même monde, de la même classe (avec une surreprésentation de la noblesse) et aux mêmes idées..

VGE, Simone Veil, d'Ormesson, de Broglie, Carrère d'Encausse, Beaussant etc..

Combien ça coûte, au contribuable, d'entretenir un pareil club ?

GéBé

Anonyme a dit…

Ca coute sans doute moins que SOS racisme, LICRA et LDH reunis...

emile red a dit…

Aux imbéciles qui pensent que coucher trois mille mots dans un carnet fait un philosophe ou un littérateur , Mallarmé disait : "Un grand écrivain se remarque au nombre de pages qu'il ne publie pas."...

Concernant notre cher Finkie, on ne peut reprocher son avarice scripturale, et avoir lu l'entière ponte du sieur relève plus du masochisme que de la curiosité littéraire ou de l'intérêt philosophique.

Soyons magnanime, l'homme est un passionné de football, ce qui semble une nouvelle attraction chez nos penseurs de la nouvelle droite, à l'instar d'un Michéa, notre laborieux gueulard émet ses poncifs sur le ballon rond comme d'autres sur la forme des cuillères ou l'odeur de l'humus et il mène sa pensée comme un arbitre court le sifflet.

Sinon, notre nodocéphale du quai Conti est à la réflexion ce que la vitre est au miroir, il tirlipote les grands penseurs pour ériger un ersatz philosophique digne d'un Jean-Baptiste Botul. Au carrefour de Kant et de Sim, entre Hegel et Bigard, il déroule les vieilles antiennes réactionnaires du très conservateur et néanmoins néo Strauss sur la tradition, le relativisme et l'élitisme, mêlant allègrement les études politiques d'Hannah Arendt contre les totalitarismes et l'adhésion d'un Carl Schmitt à l'étatisme autoritaire dans une sauce ultra-libérale qui ne convaincrait aucun des deux précédents mais ferait se pâmer le plus cancre étudiant de l'école de Chicago.

Finkie en défenseur de la tradition ethnicisée, c'est Poucet protecteur de l'ogre, la coutume, l'héritage, le droit naturel à l’assaut de la culture faisant fi de tout échange didactique et millénaire inter ethnique, l'évolution intellectuelle, la diversification de la pensée remisées au congélateur du conformisme rétrograde.

Tout compte fait, cette cooptation des académiciens n'a rien de surprenant, ils ont plébiscité un des leurs, cadavre ambulant dans la survivance d'un passé légitimiste aux peu glorieux accents du symbolisme en costume hors d'âge, rapière au côté.
Et n'en déplaise aux zélateurs de tous bords, le côté droitier des Quarante est dans leurs gènes, dans leur dénomination même, ne se disent-ils pas immortels qu'ils ne pourraient pas mieux définir leur refus impératif de passer l'arme à gauche...

emile red a dit…

Notre anonyme, toujours dans le calembour moisi qui s'en prend à SOS racisme, LICRA et LDH, on en attendait pas moins...
Coco, tu as oublié le MRAP, Amnesty et Greenpeace, tous ces joyeux lurons béats de la boboïtude incarnée.

Il est vrai que du côté de la droite respectable on préfère couvrir de rente Bygmalion, F. desouche, la Manif pour Tous, Jour de Colère, les Bonnets Rouges, les Pro-Vie ou les Pigeons dont les comptes sont aussi obscures que les idées obscurantistes qu'ils défendent, sans parler des coûts inavoués des Khadafi, Dassault, Takiédine et de tous les comités machin qui plaisent tant à notre classe bananière de l'élite dextrogyre...

Philippe Renève a dit…

Emile,

Fort bien dit.

J'adore le nodocéphale ! Très approprié au personnage, qui se noue les méninges pour mieux penser par la tripe franchouillarde.

«Les plus anciens ‹Précédent   1801 – 2000 sur 3820   Suivant› Les plus récents»