samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici




Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert ouvert à tous pour bavarder cordialement. Entrez et prenez vos aises : nous sommes entre amis.


Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens «Les plus anciens   ‹Précédent  ...   Suivant›  Les plus récents» au début et en fin de page ou les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011  |   8.8 au 29.8   |  29.8 au 3.10   |   3.10 au 10.10   |   10.10 au 6.11   |   6.11 au 26.11   |   26.11.2011 au 2.1.2012  |  2.1 au 11.1.2012   |  12.1 au 30.1  |  du 30.1 au 1.4   |  du 1.4 au 30.6  |  du 30.6 au 19.10  |  du 19.10.2012 au 11.2.2013   |   du 11.2 au 16.4   |   du 16.4 au 25.6    |   du 25.6 au 13.8   |   du 13.8 au 16.11   |   du 16.11.2013 au 15.4.2014   |   du 15.4.2014 au 11.2.2015   |   du 11.2 au 2.4.2015   |   du 2.4 au 25.6.2015   |   du  25.6 au 12.10.2015    |   du  12.10.2015 au 10.2.20106    |  du  10.2 au 7.6.2016  |   du 7.6 au 25.10.2016  |   du 25.10.2016 au 29.1. 2017   |  du 29.1.2017 au 12.6.2017  |   depuis le 12.6.2017 

3 973 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   801 – 1000 sur 3973   Suivant›   Les plus récents»
Philippe Renève a dit…

Incroyable.
Une des sociétés de Patrick Buisson a déposé la marque "La Cause du Peuple" dans les secteurs de l'édition et de l'audiovisuel.

Un signe des temps : une récupération d'une légende de l'extrême-gauche par l'extrême-droite la plus dure.
Au cimetière du Montparnasse, les voisins de la tombe de Sartre doivent sentir le sol bouger.

Anonyme a dit…

En 1958, le FLN décide d’ouvrir un second front en France, tout particulièrement à Paris. Il entame alors une série d’assassinats aveugles de policiers ( 140 blessés et 47 tués entre 58 et 61 ) qui atteignent leur paroxysme entre septembre et octobre 1961. C’est ce fait qui est à l’origine du désir de vengeance des policiers et des exactions qui ont eu lieu le 17 octobre, avec une hiérarchie qui n’a rien fait pour les empêcher, (quand elle ne les a pas encouragées).
Gébé est un menteur, un affabulateur et un révisionniste de cette histoire.

Philippe Renève a dit…

Quelles sont les sources de ces informations et qui êtes-vous pour insulter ainsi en toute lâcheté de l'anonymat ?

On ne polémique ici que dans le respect de l'interlocuteur; tout autre commentaire de ce style sera supprimé.

Philippe Renève a dit…

Gazi, ne te crois pas obligé de répondre: on n'a aucune obligation envers ce genre de commentateur.

Philippe Renève a dit…

Mort d'un bébé sur l'autoroute dans le Lot : un drame de la désertification médicale ?
« Dans le Lot, un département de 170.000 habitants, il n'y a plus qu'une maternité, celle de Cahors. Celle de Gourdon puis celle de Figeac ont été fermées. Lors de la fermeture de cette dernière, des élus, des médecins et des agents hospitaliers avaient alerté contre les risques liés à la désertification médicale. »

Les gouvernements du quinquennat Sarkozy sont directement responsables de cette tragédie.

Philippe Renève a dit…

La mère habitait Figeac, où la maternité a été fermée en 2009.

Rappelons que Mme Bachelot, actuellement chroniqueuse dorée sur une chaîne privée (20000 € par mois), a été Ministre de la Santé de mai 2007 à novembre 2010.

On attend son commentaire. Ni responsable, ni coupable, sans doute.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Philippe Renève a dit…

Vu son ton, un commentaire du courageux anonyme d'hier à 20h51 (du moins peut-on le supposer) a été supprimé.
Il indiquait ces sources que je répète par honnêteté.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/massacre_du_17_octobre_1961/185837

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/10/17/archives-du-monde-29-septembre-1961-le-terrorisme-algerien-en-metropole_1588159_3224.html

Pour ma part, je ne commenterai pas. Je ne vois pas pourquoi on tiendrait compte des posts d'un tel tonneau.

Anonyme a dit…

Pas de commentaire ? Quel dommage...

Alors citons les grands auteurs :

"Cette guerre était atroce, oui.. mais la métropole ne faisait pas partie (sauf pour les factieux OAS) du "théâtre des opérations". Le FLN ne fit pas de l'hexagone une cible d'attentats, sauf dans sa guerre interne avec un MNA, déjà bien affaibli et manipulé en partie par la police hexagonale."

Cela s'appelle ni plus ni moins une réécriture de l'Histoire.
Le travail de Winston Smith serait-il à prendre ?

Philippe Renève a dit…

Si vous voulez discuter, il vous faudra adopter un autre ton. Je persiste à refuser de commenter vos posts.

emile red a dit…

Que les faits existent est une chose qu'ils soient interprétés en est une autre.
Mais qu'en plus ils servent à excuser une vengeance qui plus est policière, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond au royaume de la folie ordinaire qui exalte le terrorisme pour condamner le terrorisme et encense un tortionnaire qui assassine des innocents.

On peut avancer tous les langages, toutes les raisons, toutes les justifications, mais rien, absolument rien, ne peut excuser la vengeance d'un flic et le répression criminelle.

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord, Emile. Le fait central de ces massacres est l'attitude des policiers – et du pouvoir politique qui a laissé faire voire encouragé – qui ont délibérément massacré des innocents.
Rien ne peut excuser, malgré les efforts de certains, ces crimes de ceux qui représentent la Loi et l'Etat, qu'ils ont ainsi salis.

Philippe Renève a dit…

Ajoutons que ce n'est pas parce que le FLN a commis bien des exactions que les massacres d'octobre 1961 à Paris trouvent l'ombre d'une justification ni ne sont minimisés; des meurtres ne sauraient en justifier d'autres, pas plus que les seconds ne justifient les premières.

Anonyme a dit…

C'est vrai, ça, la guerre c'est pas bô...

Philippe Renève a dit…

Les anonymes ne sont décidément pas doués pour le débat.

emile red a dit…

Il est surtout pathétique de voir un type parler de guerre quand l'engeance dont il semble être membre a nié pendant 40 ans l'existence.

Donc la guerre d'Algérie était bien une guerre... quid de la convention de Genève avec les gégènes de Bigeard, de Massu et d'Aussaresses ?

Si n'est pas belle la guerre, sont encore moins jolis les tortionnaires sans morale ni honneur... et ceux qui osent en faire l'apologie dans l'anonymat de l'anonymat...

Philippe Renève a dit…

Oui, il y a des gens qui soutiennent que la fin justifie les moyens, et que dans une guerre « juste » (concept qu'ils ne définissent pas, bien sûr), à peu près tous les moyens sont permis, y compris la torture et les massacres de civils (Dresde ou Hiroshima notamment).

Ces fanatiques proches de l'extrême-droite, mais qui le nient, tout en clamant que l'indépendance de l'Algérie était « juste », pourfendent les crimes du FLN mais justifient la terreur et la torture pratiquées par l'armée et la police françaises : qui était donc du côté de « la guerre juste » ?

Croire que les crimes contre les hommes sont parfois justifiés est bien le contraire de l'humanisme.

Philippe Renève a dit…

Quelque chose de moins sec.
Inondations à Lourdes : plus de 500 personnes évacuées de leurs hôtels.

Cette eau tombée du ciel était-elle bénite, au moins ?

Philippe Renève a dit…

Relisant un article ancien et ses commentaires, une chose m'a paru évidente ; le recul du temps est toujours salutaire.
C'est ici.

Anonyme a dit…

Quel grand penseur, ce Renève !

Philippe Renève a dit…

Je pense surtout que ce post anonyme est bien peu intéressant. Si vous avez une critique argumentée, elle est la bienvenue ; sinon, gardez donc vos enfantillages pour vous.

Philippe Renève a dit…

Merveilleux Borloo, qui nourrit les plus grandes ambitions pour son mouvement, rassembleur du vide et fédérateur des néants.

Si on se fie à son appellation, faut-il penser que L'Union des démocrates et indépendants (UDI) est formée de démocrates non indépendants et d'indépendants non démocrates ?

Philippe Renève a dit…

Que du beau linge à l'UDI, des personnalités fortes : Borloo, Hervé Morin, Bockel, Jego [1], Maurice Leroy et quelques autres ténors de la politique aux convictions philosophiques bien ancrées à la queue du coq de la girouette.

[1] Yves Jego occupe la noble fonction de Rapporteur général en charge « du gouvernement de l'alternance ». Ça ne s'invente pas.

emile red a dit…

Notre anonyme me fait penser à ces voisins gamins qui s'inscrivent dans le chambranle d'une porte puis s'appuient sur un montant en dandinant d'avant en arrière ne sachant s'il va entrer ou s'enfuir, un doigt timide à la bouche, tête baissée, les yeux relevés vers la table.

Il lorgne vers la friandise que ses pères lui interdisent cherchant l'approbation transgressive du maître des lieux, et clignant d'un sourire qui bredouille le merci salvateur, il rompt enfin l’amarre familiale pour cette liberté sucrée et colorée de l'inconnu tentateur.

Mais souvent les chaînes sont trop fortes ; promettant solitude et malheur les mots tintent comme un glas menaçant et le gosse perd toute hardiesse quand l'image furtive du pensum le ramène à la déraison du foyer oppressant...

Philippe Renève a dit…

C'est bien un comportement enfantin, en effet.

Suite de la grande aventure de l'UDI; on nage dans le vaudeville.

Hervé Morin à Borloo : « Bravo d'avoir remis les petites grenouilles centristes dans la même boite. » Ah çà, pour grenouiller...

Chantal Jouanno, sénatrice et conseillère régionale sous l'étiquette UMP, rejoint l'UDI. Suspense : va-t-elle démissionner de ces mandats ?
Terrible incertitude.

Anonyme a dit…

"Croire que les crimes contre les hommes sont parfois justifiés est bien le contraire de l'humanisme".

Oh, oui, oh oui. Quelle élévation de pensée chez ce Renève. Quel admirable défenseur de l'humanisme !

Mais "que les assassins commencent", comme dirait on se sait plus qui.

Anonyme a dit…

Quel extraordianire sens de la répartie chez ce Red, quelle puissance du verbe et quelle d recherche dans la stylistique. On est confondu devant tant de brio. Tout y passe, métaphores hypallages, synecdoques antonomases, d’étonnantes épanadiploses, parfois même des zeugmes.
Un artiste dont la puissance du verbe n’a d’égale que la profondeur de sa pensée polique. Presque au niveau de Renève… Félicitations !

Philippe Renève a dit…

Mon pauvre Anonyme,

Si vous saviez combien m'indiffère ce genre d'ironie aussi maladroite que navrante, vous vous couvririez la tête de cendres.

Pour qu'elle portât, encore faudrait-il qu'elle eût quelque style, quelque invention, quelque idée sortant un peu du commun où elle gît avec vous. Mais elle n'est que molle redite de diatribes insipides mille fois lues et aussitôt oubliées.

Aucun talent, aucune nouveauté, seulement une aigreur si bien rancie qu'elle n'est même plus amère.
Croyez-vous vraiment nous épater en énumérant des figures de style trouvées sur Wikipedia, mon pauvre ?

emile red a dit…

Ah ! Ah ! Comme le lapsus est une mauvaise graine : "on se sait plus qui"

Nous vous savons gré de nous l'avoir rappelé mais nous le pressentions déjà...

A votre autre propos, plutôt que lister stupidement quelques effets de style dont vous semblez ne maîtriser que les noms, vous en trouverez ici bien d'autres et la façon de les utiliser.

Il n'est pas nécessaire de nous remercier, nous avons grand plaisir à tenter d'élever les esprits valétudinaires.

Philippe Renève a dit…

Encore une chose.

Quand on veut envoyer un texte qui porte un tant soit peu, on le relit ; on n'y laisse pas traîner comme vous par précipitation un monceau de coquilles et de fautes de frappe qui le ridiculisent.
Vous avez beaucoup à apprendre.

emile red a dit…

Philippe, j'ai vainement cherché la signification d'une "pensée polique" dont m'affuble notre généreux contributeur.

Si à tout hasard tu en sais plus et par delà peux éclairer ma lanterne, je ne pratique ni l'ésotérisme ni l'obscurantisme linguistique...

Philippe Renève a dit…

Nous sommes bien d'accord, Emile : cet Anonyme-là doit s'améliorer fortement s'il veut avoir un peu plus de crédibilité.
On ne s'improvise pas troll talentueux.

Philippe Renève a dit…

Enfin une bonne nouvelle :
« L'UDI, c'est ce qui va sauver notre pays. »

Et voilà que l'Ex et Simone Veil apportent leur soutien à Jean-Louis Borloo.
Faudrait pas vieillir.

Anonyme a dit…

"beaucoup à apprendre", c'est incontestable, mais c'est justement pourquoi j'ose des commentaires ici.
Les seules présence de Messieurs Renève et Red sont comme des onctions bienfaisantes. Elles vous rendent cultivé, brillant dans la polémique, pointilleux sur l'orthographe, exigeant sur le style, et ne parlons pas de la profondeur de la pensée ! Un fleuve d'intelligence qui se répand sur vous...

Anonyme a dit…

Aïe, "présence" vite, Maître corrigez-moi !

Philippe Renève a dit…

Voilà qui est mieux. Vous commencez à comprendre un peu la vie.
Continuez, vous êtes dans la bonne voie.

Anonyme a dit…

Peut-être pourriez-vous aussi m'aider à placer les virgules ?
Maîtres, je vous en supplie...

Philippe Renève a dit…

Hé là, patience, mon ami. Chaque chose en son temps. Apprenez déjà à taper correctement et à vous relire, il y a encore du laisser-aller.

emile red a dit…

Corbleu !
Déjà notre ami risque bien des virgules, de celles qui maculent les lieux d'aisance.
On ne peut à la fois maintenir ses mains propres et, de conserve, satisfaire son ego de propos merdeux.

Un détail cependant, il néglige qu'un bon apprentissage se fait en silence, remémorons lui, pour la circonstance, ces mots de La Bruyère : "Lorsqu'on désire, on se rend à discrétion à celui de qui on espère"...

Il reste question du besoin qu'a ce parleur de venir s'exprimer à ne rien dire et pour nous déplaire, si ce n'est qu'une profonde fringale d'onaniste à satisfaire que personne ne lui offre ailleurs.

Philippe Renève a dit…

Emile, j'ai quelques craintes sur tes propos: La Bruyère pour notre ami Anonyme, n'est-ce pas un peu trop haut pour lui qui a du mal à dépasser la végétation rampante ?

Je m'interroge. Par exemple, La Bruyère se serait-il permis d'écrire un texte avec autant d'inattention ? Je ne crois pas.

Philippe Renève a dit…

OGM: Le Haut conseil des biotechnologies réfute les conclusions de l'étude du Pr Séralini sur la toxicité du maïs transgénique.

Résumons-nous. Une étude scientifique – peut-être insuffisante, contestable, seuls des spécialistes peuvent en juger – affirme la nocivité d'un OGM.
Aussitôt les organismes officiels lui tombent dessus à bras raccourcis, tout comme s'ils étaient subventionnés par les producteurs de ces végétaux. Des académies scientifiques, ou plutôt quelques membres de ces académies prétendant parler en leur nom, tonnent du haut de leur élévation, les comités Machin et les agences Bidule (qui n'ont rien vu ou voulu voir dans l'affaire du Mediator, entre autres) tempêtent dans un bel ensemble.

Mais comme c'est étrange : toutes ces excellentes personnes et organismes ne lèvent pas un sourcil quand les producteurs fournissent sur ces mêmes OGM, pour en justifier une prétendue innocuité, des études sur quelques mois seulement et en refusant de dévoiler les données brutes, ce qui devrait les faire sauter à leurs plafonds dorés.
Que cette étude soit significative ou non, ce qui l'est bien est cet empressement soudain de la science « officielle » (la même qui affirmait au XIXe siècle qu'un engin plus lourd que l'air ne peut pas voler) à bondir au secours des grands groupes industriels internationaux dont le seul but est la recherche du profit à court terme quitte à empoisonner le genre humain et la planète.
Nous avons là une magnifique illustration de l'emprise des puissances économiques sur la science dans le système d'économie et de politique ultralibérales qui est de plus en plus clairement la règle dans le monde moderne ; il est patent que de nombreux chercheurs n'exercent qu'avec l'aide financière de groupes intéressés.

Il ne faut jamais oublier que s'il a fallu des décennies pour que le scandale de l'amiante soit seulement reconnu, c'est bien parce que les producteurs ont menti et noyauté ou acheté les organismes publics de santé.

Anonyme a dit…

Bonjour !

Un petit tour sous les (la ?) réactions aux fantômes du "passé qui ne passe pas".

Une nouvelle argumentation apparaît, pas plus recevable que les autres déjà évoquées

Apparaît la justification "a posteriori" par la vengeance..

Humainement, cela s'entend.. mais professionnellement, appliquée par des membres des forces de police, ce n'est pas acceptable..

Un citoyen qui rendrait justice lui-même se verrait appréhendé par la police et conduit aux tribunaux. Un fonctionnaire de police n'a pas vocation, même collectivement, à mettre en pratique sa vision personnelle de la justice.

Cela existe, il est vrai.. et porte un nom : celui d'"escadrons de la mort".

Il apparait, dans nombre de réactions outrées aux déclarations de François Hollande, une vision plutôt inquiétante de la police : un corps que l'on ne devrait pas contrôler ni critiquer en ses actes, sous peine de "saper la confiance du peuple envers une corporation respectable"..

Tels des officiants religieux, les policiers accompliraient des actes qui relèverait du rite sacré..

Cela évoque les "doctrines de la Sécurité Nationale" en vogue dans les juntes sud-américaines des années soixante-dix, et que l'on pourrait résumer ainsi :

"La démocratie est dangereuse. Le peuple peut s'égarer dans ses choix. Les gouvernements ne sont là que de passage mais la police et l'armée constituent les seules institutions véritablement saines au sein d'une nation et de fait, sont les plus aptes à la protéger."

Le fascisme à l'ancienne est mort.

Les organisations de masse ont été suffisamment amalgamées aux repoussoirs que constituent les "totalitarismes" et le néo-libéralisme d'aujourd'hui n'apprécie guère un quelconque contrôle étatique sur l'économie comme il pouvait exister dans les régimes fascistes d'autrefois.

Par contre, un régime à la Pinochet, ne touchant pas à la liberté d'entreprendre et donnant les pleins pouvoirs à la police et l'armée, cela semble être un fantasme répandu..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Oui, la vengeance explique peut-être, mais ne justifie pas et n'excuse pas.
Que la police ne supporte pas, cinquante ans après, la vérité sur ces massacres est du ressort du déni de réalité et lui nuit plus qu'il ne la sert.

Il est navrant qu'après des décennies, certains refusent toujours que l'Etat reconnaisse les torts de ses fonctionnaires et qu'on crie à la "repentance" comme si elle n'était que de la faiblesse. Elle est au contraire réaliste et courageuse ; seuls les imbéciles et les salauds refusent la vérité.

Philippe Renève a dit…

Une chose a priori étrange.
Séisme de L'Aquila : les scientifiques condamnés à six ans de prison.

On voit mal comment des scientifiques peuvent être condamnés pour ne pas avoir prévu un phénomène par nature imprévisible. Attendons des précisions mais quand on sait que l'Etat berlusconien avait très mal géré la situation et ses suites, on se demande si on n'a pas trouvé des boucs émissaires.

emile red a dit…

Autoriser l'ouverture de la boîte de(s) pandore(s) de 61, n'est-ce pas, pour la droite nationaliste, le risque de réveiller ses responsabilités plus anciennes sur Drancy et de mettre à jour la collusion entre les nazis, cette police et ces politiques qui ont échappé aux tribunaux de 45 ?

D'ailleurs n'est-ce pas cette même droite moraliste qui condamne ou juge mais s'est acharné un demi siècle durant à cacher le rôle d'un Papon dans la solution finale et dissimule encore aujourd'hui Sétif ou Madagascar ?


Philippe Renève a dit…

En effet, il y a des fantômes de la complicité que certains ne veulent pas réveiller. C'est là que gît la couardise et l'imposture de la droite dure qui veut tout simplement occulter le rôle important de ses ancêtres dans la montée, le triomphe et les horreurs du nazisme.
Rappelons que dans certains pays d'Europe l'Etat a refusé de collaborer avec les nazis ; la France de Pétain, la "divine surprise" de l'extrême-droite, s'y est jetée avec délices car elle approuvait leurs ignobles idéaux.

Il ne fait jamais bon le rappeler aux héritiers moraux de ces complices.

Anonyme a dit…

Oui, oui, la police doit se contrôler et ne pas se livrer à des exactions. Surtout dans un contexte de guerre , ce n'est pas bien du tout.

Pourquoi l'islamo-gauchiste Gébé n'en dit pas autant des tueurs du FLN qui massacraient des civils, mutilaient ceux qui ne respectaient pas la charia et mettaient les couilles de leurs ennemis tués dans leur bouche ?
Ceux-là ont évidemment droit à toute sa sympathie. Pas les salauds de policiers excédés par les exécutions dont ils étaient victimes.
J'oubliais, c'est vrai que selon Gébé la FLN ne faisait pas la guerre en Métropole.
Décidément ce blog pue ce sera mon dernier commentaire.
Salauds et imbéciles il a dit le Renève ?

Philippe Renève a dit…

Il est normal que ce commentaire soit le dernier puisqu'il montre soit que vous n'avez rien compris, soit que vous êtes de mauvaise foi, ce qui me semble plus probable.

Si vous trouvez que ce blog pue, allez donc renifler ailleurs les remugles qui vous plairont.

Au plaisir de ne jamais vous revoir.

emile red a dit…

Je ne sais s'il faut en rire ou en pleurer, mais lire en si peu de phrases tant de vindicatives stupidités ne pronostique rien de raisonné chez notre turlupin cacochyme.

Décidément, cette haine de l'islam finit par ronger les neurones à rendre aussi vide le cerveau de ce dévot qu'un crane pharaonique.

Mais l'apothéose est atteinte quand notre trépané vient attribuer au FLN le rôle de protecteur de la charia, vraiment l'érudition du pasquin exsude d'une fosse à purin.

A tout le moins, il ne cache pas ses sympathies éludant effrontément les attentats de l'OAS dont sa chère police fut une des premières cibles, oblitérant les origines de cette guerre et l'engagement de cette même police dans les massacres de Sétif et dans tout le Constantinois.

Bref, puisqu'il nous quitte, notre fagotin, son œil borgne et son révisionnisme manqueront à l'enrichissement de notre savoir. Un tel phénomène est si rare qu'il mériterait un hébergement perpétuel au musée d'histoire naturelle...

Philippe Renève a dit…

Ce genre de fanatique ne voit que ce qui l'arrange : seuls les crimes du FLN existent pour lui. Il ne peut même pas concevoir que nous les dénoncions au même titre que ceux de l'OAS ou des policiers français. C'est tellement évident pour nous qu'on n'a pas à le répéter cent fois.

Pour ces gens-là, c'est noir ou blanc, bon ou méchant. Le bon est tout bon et le méchant tout méchant : il y avait des bons policiers et des méchants Algériens, tous criminels et qui ont provoqué les massacres d'octobre 1961 où les bons policiers n'ont fait que se défendre.

C'est le confort intellectuel, qui évite la fatigue de penser avant de juger.

Mais quand il s'apparente à un trucage de l'Histoire, il n'est pas acceptable.

Anonyme a dit…

L'Anonyme persiste..
La question n'est pas ici de mettre des morts dans une balance et de séparer les gentils des méchants...

mais de reconnaître un fait historique longtemps nié.
A aucun moment je n'ai parlé des victimes du FLN... ni même des "corvées de bois" dans les djebels, ni même de la Bataille d'Alger, des "crevettes Bigeard" et de l'usage de la gêgêne"..

Le sujet ici était un massacre, en métropole, loin du n"théâtre des opérations", dans une république démocratique où n'avait pas été institué la loi martiale..

Quand à l'épithète "islamo gauchiste" dont cet imbécile m'affuble, qu'il relise : à aucun moment je n'ai prôné, ni la dictature du prolétariat, ni la charia..

De mon côté, je persiste : la guerre d'Algérie (qui n'était pas reconnue comme telle en 1961) est le lieu de tous les fantasmes..

GéBé

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord, Gazi.

Nous ne parlions que d'octobre 1961 et ce personnage, faute d'argument sur le sujet lui-même, a dévié vers d'autres qui pour être proches n'en sont pas moins séparés. Si des événements peuvent expliquer les comportements des policiers, ils ne les justifient pas.

Anonyme a dit…

Merci Philippe !

La République Fédérale Allemande a su reconnaître les actes commis durant la période du National Socialisme et c'est tout à son honneur..

La République de Turquie a, par contre, du mal à reconnaître le génocide arménien.. arguant des victimes turques du terrorisme arménien, tout comme notre anonyme évoque les victimes françaises du FLN...

Je ne suis pas pour la repentance que je considère comme un exercice théâtral. Par contre, que les gouvernements reconnaissent les erreurs passées, que les archives s'ouvrent, oui !

GéBé

Philippe Renève a dit…

Si on veut comprendre – un peu – les élections présidentielles américaines, il faut absolument lire cet article de Rue89 qui fournit un bon résumé... de l'étendue du problème, et aller voir quelques-uns des liens qu'il donne, celui-ci par exemple, la "page 538" du New York Times.

Afin de ne pas être bêtement pris au dépourvu, prévoir un stock suffisant d'aspirine.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Me voici revenu après quelques jours en montagne; j'en reparlerai avec des images.

Une affaire qui commence à prendre un tour vraiment cocasse: Fille de Rachida Dati: Dominique Desseigne ne se soumettra pas au test de paternité.

On navigue d'alcôve en prétoire, entre Feydeau et Courteline.

Anonyme a dit…

Si R. Dati demande cette reconnaissance c'est qu'elle est sûre d'elle. Lui ne veut pas supporter la responsabilité, pour le restant de ses jours, d'une simple aventure. Oui alcôve, prétoire et fric. Pas folle Mme Dati.

Jeanne

Philippe Renève a dit…

C'est peut-être un peu plus compliqué: il peut savoir qu'elle avait plusieurs euh relations à l'époque de la conception de l'enfant et ne veut pas courir le risque d'être désigné comme le père sachant que d'autres ont eu autant de "chances"...

En tous cas c'est bien joué de la part de Dati qui apparaît ainsi comme une pauvre victime innocente d'un ignoble mâle irresponsable. Oui, je sais, Dati en pauvre victime ça fait bien rire, mais quand même !

emile red a dit…

Il faut bien rentabiliser les frais engagés dans les conseils divers et variés que ne manquent pas de lui facturer quelques charlatans adoubés par ses traitres amis Umpistes...

L'affaire est faite pour enfler et détourner les yeux des obscénités que ne vont pas manquer de s'expédier les tartufes dans cette sinusoïde qui mène à la dernière ligne droite du pouvoir suprême d'un parti beaufisé comme jamais...

Philippe Renève a dit…

Je retrouve par hasard cette petite merveille qui me semble n'avoir pas pris une ride et illustrer à merveille le comportement de maints hautains châtelains de leur éminente cambrousse.

La ballade des gens qui sont nés quelque part.

Anonyme a dit…

Tout est dit.

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Rappelons.

« Mon Dieu qu'il ferait bon sur la terre des hommes
Si l'on n'y rencontrait cette race incongrue
Cette race importune et qui partout foisonne
La race des gens du terroir des gens du cru
Que la vie serait belle en toutes circonstances
Si vous n'aviez tiré du néant tous ces jobards
Preuve peut-être bien de votre inexistence
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. »

Philippe Renève a dit…

Ah, comme il est beau ce système socioéconomique libéral: Le laboratoire Merck punit les hôpitaux grecs en raison d'impayés.

Point d'argent, point de Suisse.
Une logique imparable. Rien à dire: un laboratoire privé n'a pas à entrer dans d'autres considérations que la recherche.

Du profit maximal.

Philippe Renève a dit…

Je m'amuse comme un petit fou sur Marianne.net face à quelques jolis spécimens de lobbyistes et d'ultralibéraux à propos de cette affaire Merck: Le déshonneur du laboratoire Merck.

Philippe Renève a dit…

Arnaud Lagardère et Jade Foret s'affichent à la TV belge.
Mariage homosexuel: Serge Dassault dérape à la radio.

Le hasard fait que ces deux personnages s'illustrent en même temps par un comportement qu'on qualifiera gentiment de peu intelligent. Quand on pense qu'ils dirigent les plus puissantes industries d'armement françaises, on a un peu le vertige.

emile red a dit…

A rajouter à ton post, la maison Lacoste passe sous pavillon suisse parce que la principale actionnaire de la famille Lacoste, a fait un caca nerveux contre les autres membres de la famille.

Et on voit de ci de là des expériences qui fonctionnent où ces vampires sont absents au bénéfice de l'ensemble des travailleurs qui démontrent leur capacité à gérer sans pour cela être sorti de la cuisse de Jupiter ou d'une école élitaire... A réécouter pour ne pas mourir idiot...

Philippe Renève a dit…

Merci pour ce lien passionnant, Emile. L'autogestion n'est pas l'utopie gauchiste que décrivent certains.

Je recopie le texte.

« Un reportage de Sébastien Farcis, à Bombay, en Inde

Gulshan Giri : "Cela fait 22 ans que je roule des galettes. Ce travail m’a permis de marier mes filles et m’a rendu indépendante. J’en suis fière."

Gulshan Giri fait partie d’une entreprise indienne exceptionnelle, montée il y a plus de 50 ans par 7 femmes sans éducation, avec moins de 10 dollars de fonds.
Cette entreprise de fabrication de galettes traditionnelles indiennes fait aujourd’hui travailler 43 000 femmes, toutes actionnaires.
L’année dernière, son chiffre d’affaires a même dépassé les 100 millions d’euros.
Son secret : le partage des responsabilités et des profits, et une production totalement manuelle, réalisée chez les travailleuses.
Plongée dans le modèle économique alternatif de cette coopérative appelée Lijjat.

Une femme : "Nous utilisons cette machine pour mélanger la pâte. Nous mettons 11 kilos de farine, 5 litres d’eau et du poivre noir, le "masala" comme on l’appelle. Et puis, nous mélangeons le tout."

Il est 7 heures du matin et l’activité bat son plein dans le sous-sol de la branche de Bombay. Les 800 femmes qui y sont rattachées viennent chercher la pâte qui leur servira à rouler à la main et au rouleau, les fameuses galettes indiennes appelées Papad. Gulshan Giri a pris 22 kilos de pâte.

Gulshan Giri : "Nous allons rouler toute cette pâte aujourd’hui, dans la maison et sur la terrasse, avec mes 5 enfants. Mon mari n’a pas d’emploi, c’est donc ce travail qui fait vivre toute la famille depuis 20 ans. Grâce à Lijjat, je suis maintenant indépendante"

Les 43 000 femmes de cette coopérative, réparties dans toute l’Inde, doivent rouler un minimum de 5 kilos de galettes par jour, et sont payées 50 centimes d’euro le kilo. En plus de cela, en tant que copropriétaires, elles touchent des dividendes sur les profits. Dans cette branche de Bombay, ils se sont élevés à 300 euros par an par personne en 2011. Swati Paradkar a commencé comme rouleuse à l’âge de 10 ans. Elle est aujourd’hui la présidente nationale de Lijjat.

Swati Paradkar : "Dans notre organisation, vous devez avoir commencé par rouler des galettes si vous voulez prendre des responsabilités. Moi, je suis passée par tous les postes ici, donc je peux comprendre les problèmes des travailleuses mieux que n’importe quelle personne diplômée d’une grande université. Et aujourd’hui, je reçois les mêmes dividendes que les rouleuses de galettes. Notre principe fondateur est d’offrir du travail à un maximum de femmes, pour qu’elles deviennent indépendantes. Ainsi, nous n’utilisons quasiment pas de machines, car cela enlèverait des opportunités d’accueillir de nouvelles sœurs."

Lijjat a ouvert 4 nouvelles branches en Inde l’année dernière, et exporte aujourd’hui ses galettes en Europe et aux Etats Unis. »

Philippe Renève a dit…

Il semble que le dicton Pierre qui roule n'amasse pas mousse soit parfois tout à fait erroné.
Les Rolling Stones se défendent sur le prix prohibitif de leurs places de concerts.

emile red a dit…

Je ne sais que dire, je ne vais pas défendre ces millionnaires, cependant, il faut se souvenir qu'il y a une quinzaine, à Paris, ils ont donner un concert à 15 € la place et entrées gratuites une fois les détenteurs de billet dans la salle...

Maintenant, on peut toujours gloser sur le choix de la salle, sur la quantité d'éclairages, sur ce besoin de dépenser des sommes astronomiques pour un concert impactant d'une façon vertigineuse le prix d'un billet et même sur la richesse de ces gens, mais on ne peut contester qu'un spectacle au millimètre dans une grande salle adaptée, avec un son de haute qualité, un éclairage parfait et une organisation irréprochable, coûte excessivement cher et c'est à l'artiste de choisir ses conditions de représentation, le spectateur adhère ou non...

La seule question en suspend reste de savoir si les RS, à leur age, ont encore la tripe scénique ou si ce spectacle ne sert que la promotion d'un album somme toute moyen.

Philippe Renève a dit…

Et quelle serait ta réponse ? On ne leur dira pas !

emile red a dit…

Ma réponse :

Ils sont moins décatis que le jauni national, alors pourquoi pas, je n'ai pas écouté leur dernier disque...

Rocla a dit…

Oui mais Jauni n' a pas quitté sa Katie , Bobby lui , est parti en tacot crotté tic-tac tic-tac .

Ce soir au bar de la gare
Igor hagard est noir
Il n'arrête guère de boire
Car sa Katia, sa jolie Katia
Vient de le quitter
Sa Katie l'a quitté
Il a fait chou-blanc
Ce grand-duc avec ses trucs
Ses astuces, ses ruses de Russe blanc
Ma tactique était toc
Dit Igor qui s'endort
Ivre mort au comptoir du bar .

Epilogue pilé ,
Igor dort dans le lit plié .

emile red a dit…

L'cador l'a mise en cadeau dans l'caddy.

Il s'appelait Arthur, cadet de la Claudette, ce gars, disait-on, était un cas du cru.
Quand, par les condés, sa Cadillac fut cadenassée, il joignait le cadastre d'un pas cadencé, il y encartait des cartes issues de cartouches en carton.

Elle était infirmière, il était infirme hier, Mounia a trouvé cet impayable trouvère au milieu d'un trou vert, qui aurait pu être rouge au temps de Rimbaud.
Fils de Rocamadour, amateur d'amadou, il l'amadoua d'un grand cri d'amour la Mounia de l'Adour. Il lui offrit un caducée, cadeau pêché en clandé.

Et depuis leur rencontre inopinée mais néanmoins fortuite, ils pêchèrent tant qu'ils durent chercher des vers, et de verre en verre, un jour ils en trouvèrent à l'envers d'un trou.

C'est alors qu'ils se jurèrent énamourés qu'à jamais ils le protègeraient pour que ce trou de vers dure...

Philippe Renève a dit…

Rocla et Emile,

J'adore vos joutes poétiques ; encore, encore !

Rocla a dit…

La célèbre énigme du Caducée . .

Dans les années 33 dites les années 33 la famille Ducée s' installa à Charleville le jour précédant leur arrivée . Depuis cet événement rapport à cette aventure singulière on appelle cette ville ducale Charleville mais hier la veille de la journée suivante . Pour faire plus court sur le pabbeau indicateur à l' entrée de la ville ils inscrivirent Charleville-Mézières en guise de panneau . Leur fille Katie qui avait quitté Igor le russe blanc chauffeur d' axiomes dans le civil se mit en cheville gonflantes avec le pharmacien Ka
rue du troisième Zouave dont l' eau monte régulièrement le jour des grands crus de Bourgogne et encore dont l' eau qui monte jusqu' au niveau du haut des grenouilles donne le signal que c 'est l' heure qu' il devrait arrêter de pleuvoir .

Tacatac-tacatic .


Sur ces entre-fêtes ( ils faisaient la java jusqu'à quatre heures du mat , les parents respectifs des deux tourtereaux leur sommèrent de régulariser leur situation ( à l' époque on songeait pas encore à se marier avec des personnes du même sexe , sinon la fille Ducé qui avait un léger penchant pour la soeur du pharmacien aurait réfléchi à deux fois ) La cérémonie eut lieu la même année car ils s' aperçurent que la puberté des deux futurs époux était terminée .

Elle s' installa chez le potard le vendeur de oudre à erlin in in et dans le rayon cosmétique de la oud de i .

Sur le fronton de la pharmacie Ka on ajouta le patronyme de la jeune épousée . En grand on pouvait lire Pharmacie Kaducée spécialités au pilon et autres .

Plus tard lors de l' évolution de l' aurtaugrafe on changea le K en C .

Tacatic tacatac .

Arsène Lapin , les énigmes durables .

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

J'ai omis de saluer la tagadatactique superbe de Rocla, mais nous l'avons appréciée sans modération !

Mes amis, l'actualité nous gâte. Avec le tweet de Valérie Trierweiler, nous avions eu Feydeau au PS. Mais avec la primaire de l'UMP nous avons du Labiche grandeur nature.

Plus précisément, Le voyage de Monsieur Perrichon.
En effet, le thème principal en est la rivalité entre deux jeunes hommes, charmés par Henriette, la fille de M. Perrichon, qui tentent de conquérir les faveurs du père et de la fille pour mieux séduire celle-ci. On s'y croirait, avec nos deux jouvenceaux, un peu flétris toutefois, et leurs manœuvres amoureuses pour conquérir la demoiselle UMP, plus très fraîche non plus il faut bien le dire.
Mais dans le rôle du père on hésite : Sarkozy, Chirac ? Ou bien, symboliquement de Gaulle ? Le pauvre doit fortement perturber en ce moment le repos éternel de ses voisins de Colombey.

Rocla a dit…

Les dures luttes du pouvoir
rivalisent de pompes au cul...:-))

Philippe Renève a dit…

Que oui !

Et finalement le vaudeville s'achève sur le triomphe boiteux d'un des prétendants prétentieux, si peu clair que le second fait figure de malchanceux sympathique. Une suite semble inévitable, dans le style "En réserve de la république".
D'ailleurs, ces sourcils foisonnants me disent quelque chose...

Philippe Renève a dit…

Décidément, les émules de Labiche sont pleins de talent, voire de génie. Toute la salle croyait la pièce finie, on cherchait son ticket de vestiaire, et puis voilà que le rideau se relève, les acteurs reviennent avec un rebondissement savoureux : le prétendant repoussé affirme qu'il l'a emporté dans le cœur de la demoiselle.

Sincères compliments aux auteurs : c'est de la belle ouvrage, qui fera s'esclaffer des générations de citoyens. L'heure est grave, mes amis ; nous vivons des jours historiques et hystériques.

Vive le ridicule, qui tue surtout l'ambition.

emile red a dit…

Le troisième acte est encore à jouer, celui qu'on repousse et qui revient cartons de bulletins sous le bras fait appel au propitiateur Gascon, au meilleur ami d'entre tous et d'Acadie.

Et en chassé croisé le chaperon général croise sur le quai notre arbitre évoqué, vers le tribunal le premier s'en va peiner quand l'autre en amiral, à la capitale, est convoqué.

La cheville fragile de notre histoire encombrée, d'une moue chevaline se garde bien à propos d’engouffrer la cuisante chocolatine tendue par le prolixe faraud...

Philippe Renève a dit…

Hé ! Que d'ouvertures vers l'hermétisme. Je crois bien que nous avons trouvé le Nostradamus du XXIe siècle : Nostroemilius ? !

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Une nouveauté ce matin: le RUMP, Rassemblement UMP, créé par François Fillon et ses partisans.

Un RUMP qui fait tousser Copé...

Anonyme a dit…

Tellement marrant que j'ai envie de changer de bord. Habiter Lyon avec Guignol, c'est fun.

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Ah, la prospérité de l'Allemagne, surtout apparente quand le gouvernement cache les inégalités...
Le gouvernement allemand édulcore un rapport sur la pauvreté dans le pays.

« En Allemagne en 2010, près de quatre millions de personnes travaillaient pour un salaire horaire brut de moins de sept euros. »

Tall a dit…

Bonjour

Voici une petite anecdote bloguienne qui montre une fois de plus que dès qu'on pense que là, cette fois, on a vraiment tout vu ... et bien non ! Il y en a qui arrivent encore à nous surprendre.
Alors voilà : tandis que je déposais une couronne mortuaire sur un blog mourant, le patron du blog n'appréciant guère l'humour noir, me fit un truc que je n'avais encore jamais vu dans la blogosphère !
Au lieu de répliquer, ignorer, ou censurer, et bien non ... il a carrément modifié mon post en y mettant ce qu'il avait envie d'y mettre, et en laissant croire au lecteur que c'était mon oeuvre !

Dans le genre pervers, c'est pas mal ça, hein ?
Pour descendre plus bas que ça, il faudra s'équiper chez Cousteau.

Je ne vous dirai pas d'où ça vient, mais votre 1ère idée sera sûrement la bonne.

a +

Tall

Philippe Renève a dit…

Çà par exemple. Je ne vois vraiment pas où peut se passer une telle élégance d'esprit. Nécessairement à un endroit du net bien peu recommandable, en tous cas : modifier un post est en effet encore plus pervers que le censurer.

Allons, Tall, soyons sérieux ; c'est mal de tirer sur un corbillard, même lorsque le cocher est parti.

Tall a dit…

Ah mais je n'ai pas tiré !
Enfin ... pas tout le chargeur.
Et puis j'ai donné un lien très classe vers de la grande et belle musique
Ah !

Philippe Renève a dit…

C'est très beau.
Mais il ne faut pas déprimer.

Tall a dit…

Ah oui ! Là, c'est moins triste.
A condition d'être assez nombreux mais il n'y a plus grand monde

Philippe Renève a dit…

Allons, ne soyons pas chameaux.

Tall a dit…

Ah si, un peu quand même ... quand l'arrogance montant l'incompétence se prend les pattes dans la haie du réel, ça mérite tout de même un vent distrait après une soupe aux choux.

D'autant qu'ici, c'était tout-à-fait prévisible. Il ne manquait que la date des obsèques.

C'est fait.

Bonne soirée. ;-)

Philippe Renève a dit…

R.I.P.

Bonne soirée.

Rocla a dit…

Voir un site rendre l' âme
n' a rien de sublime
souvent nous nous bidonnames
nous mourûmes de rire
nous nous esclaffâmes .

Changer de pitres n' a rien de facile .

Se prendre si au sérieux pour en arriver là quel manque d' adresse !

Caramba , donne lui tout de même à boire à ce soiffard .

Victor Rocla .

Wald a dit…

Salut Philippe, salut tout le monde.

Excellente idée pour Brassens, idem pour la photo de Tall. Quoique, Tall, là où tu parles chameau et désert, moi je parle forêt amazonienne luxuriante. Tu te souviens pas de ton compte Aguirre ? Si, le type qui finit tout le seul sur son radeau dans des idées totalement délirantes, toute analogie avec une situation présente étant bien entendue involontaire.

https://www.youtube.com/watch?v=ZDlra8SsuXc

D'ailleurs Tall, tu es vraiment inspiré, hi hi hi, parce que le coup des messages trafiqués, ça m'évoque un auteur AV bien connu, même que son nom commence par M et finit par e. Par contre, ne manie pas certaines comparaisons, c'est la boite de Pandore. Parce que l'archivage des coms, les petites fiches sur untel et untel, y a comme qui dirait un petit air de déjà vu là aussi.

Je me tire, je dis des bêtises

Philippe Renève a dit…

Salut Wald

Tout cela découle d'abord d'une mégalomanie qui aveugle ceux qui croient aveugler les autres de leur lumière rayonnante et de leurs certitudes paralysantes.

On ne peut guère se faire des amis en méprisant les autres.

emile red a dit…

Vous êtes vraiment de vils compères, ne vous a-t-on jamais appris qu'on ne tire pas sur une ambulance, encore moins sur un corbillard ?

Si le devenir de ces tartufes jésuitiques ne me fait ni chaud ni froid, en revanche, je déplorerai la disparition d'une source inépuisable de rigolades que nous procuraient les billevesées, les facéties et les fantasmes de notre odieux voisinage.

Allez, soyons magnanimes, en l'honneur de nos Walkyries de banlieues.

Philippe Renève a dit…

Il est vrai qu'on aura passé de bons moments de franche gaieté.

Le plus amusant aura été que pendant deux ans ils auront fustigé sans cesse, à coups d'indignation vertueuse et de vengeance rageuse, les provocations les plus évidentes d'Aragovox qui avaient justement pour but de faire réagir les andouilles. Tout cela en jurant croix de bois croix de fer qu'ils n'y mettaient jamais les pieds.

Hilarant de naïveté et de mauvaise foi, ce qui montre que les deux peuvent cohabiter chez certains.

Philippe Renève a dit…

Les citoyens américains commencent à refuser l'exploitation des gaz de schistes : à Longmont (Colorado), 80 000 habitants, un référendum vient de rejeter l'exploitation du gaz par fracturation hydraulique.

Une bonne nouvelle, curieusement bien peu médiatisée...

Tall a dit…

Salut les gars ;-)

Renève a tout dit avec la mégalo. C'est bien ça. Le plus illustratif de ça a été pour moi la mise sur site annexe des textes de Sandro, tandis que le "tsar" auto-proclamé plaçait toute sa production en homepage en occupant à lui seul 50% de la surface.
La fin était donc annoncée dès le début.

a +

Anonyme a dit…

Bonjour Tall et les autres,

dac, je n'avais jamais vu pareille dégueulasserie d'un modérateur / taulier. Changer un commentaire pour lui faire dire le contraire de ce qu'il dit, il se vautre dans la fange le vieux !!
je suis persuadé qu'il ne durera plus très lonttemps le blog, car parmi le dernier carré de fidèles, qui peut admettre pareille déchéance sans s'en sentir éclaboussé??
Remarquons le silence absolu chez le gourou, font semblant de regarder ailleurs alors qu'ils passent leur temps les yeux vissés chez vous ou sur l'agoravox et sont au courant de tout au quart de seconde !
se sentent pas farauds :-))

Le spectateur

Philippe Renève a dit…

Bonjour, Le spectateur.

Il est vrai qu'avec l'agonie de ce site et le Grand Guignol de l'UMP, les spectacles ne manquent pas en ce moment, fussent-ils affligeants.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je me joins à vos condoléances, quelques peu prématurées peut-être.. car certaines agonies peuvent se révéler douloureuses et interminables...
Quoi qu'il en soit : RIP, donc et tournons la page de ce qui ne fut finalement qu'une escroquerie intellectuel que nous avons tous finalement fui..
GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonjour Gazi

Bien sûr, les moribonds sont parfois coriaces, car la volonté de nuire peut tenir lieu de raison de vivre.

Mais comme à l'UMP, chacun voit qu'un état de décomposition ne peut guère passer pour un rôle de composition.

Anonyme a dit…

Oublions donc la poignée de tristes sires dans leur sordide bistrot.

Le feuilleton UMP, c'est autrement plus passionnant : que de rebondissements ! Le dernier en date, l'organisation d'un nouveau scrutin acceptée par Coppé.. dans deux ans !

Généreusement, il accepterait de remettre en jeu sa place à mi-mandat.

GéBé

Philippe Renève a dit…

Dans cette épique histoire de l'élection du président de l'UMP, le moins drôle n'est pas que Sarkozy fait savoir (Hortefeux porte sa Parole, il ne sait faire que ça je crois) qu'il est "atterré" par ce qui se passe, et qu'il lance un "ultimatum" aux due(tt)llistes.

Le pyromane qui s'étonne du brasier qu'il a allumé et qui engueule les pompiers !

Anonyme a dit…

Sans doute rêve-t-il en sa retraite d'un prochain 13 mai, qui verrait le peuple en appeler à l'homme providentiel ?
Hélas, les conditions d'un tel appel ne risquent guère de se produire dans un avenir proche ou même lointain : le temps des conflits de décolonisation est passé.. et la perspective d'une invasion du pays par l'armée allemande bien peu probable..
Qu'il nous fasse donc bien sagement sa traversée du désert..

Rocla a dit…

Comme ça il verra Tombouctou par le bon bout .

Philippe Renève a dit…

Il pourra même y rester, qui sait ?

Anonyme a dit…

Question philosophique: vaut-il mieux mourir ou n'avoir jamais existé ?

Philippe Renève a dit…

Il m'est délicat de trancher, n'ayant pas encore pu comparer les deux situations ; toutefois, si on n'existe pas, on ne peut apprécier la mort des imbéciles.

emile red a dit…

Il y a bien des individus qui meurent sans n'avoir jamais vécu, les exemples fourmillent parmi nos élites de l'écran noir et des nuits obscures.

Et il semble que plus ces non-êtres tentent d'exister moins leur passage à la postérité leur est permise, essayez donc de citer plus de quelques ministres des derniers gouvernements pourtant encore tièdes dans nos mémoires, quelques chanteurs ayant noyé les ondes au cours des dernières années, la plupart du temps les doigts des deux mains suffisent à nous engager dans le troc de matières félines...

Philippe Renève a dit…

Attention, métaphore sibylline !
Matières félines, je crains le pire...

Rocla a dit…

Non non , bien-sûr que non .

La fée Line fait ses matières au fond de sa cabane au Canada .

Its a long way ...

emile red a dit…

Bon, ça va bien...

J'aurais dû dire muscle félin, mais mes connaissances en biologie du chat frisant le néant, je n'ai pas osé m'engager sur cette voie lactée.

Vous êtes vraiment très durs...

Philippe Renève a dit…

Mais non, je pataugeais dans l'expectative, c'est tout.
Et encore maintenant, du reste !

Philippe Renève a dit…

Waldganger, si tu nous lis.
J'aimerais t'envoyer un mail mais je n'ai plus d'adresse valable. Merci de m'en envoyer une à phil.reneve(at)sfr.fr

Amitiés

emile red a dit…

Bon, bon, je vois que je suis de plus en plus hermétique, appelez-moi Tupperware.

s'engager dans le troc de matières félines = donner sa langue au chat

Il est vrai que c'est capillotracté et erroné à la relecture...

Philippe Renève a dit…

Houlà ! L'imprécision de la métaphore au carré est grande, car il ne s'agit pas de matière féline mais de ta langue, aussi mauvaise soit-elle !

Finalement, je suis ravi de n'avoir pas compris : il fallait être encore plus tordu que toi.

Rocla a dit…

Erroné Fallet est un haut parleur de mots pas mal .

Je tenais à le dire .

Philippe Renève a dit…

Fallet... le dire.

Je sors.

emile red a dit…

La moqueridure est une molestation de boue...

Si vous vouliez vous en prendre à René, fallait pas y mettre les pieds, croix de bois croix de fer à repasser...

Bon ! L'Alsace, la Bourgogne ? On se les gèle, j'espère... Gnarkkk !!!

Philippe Renève a dit…

Bof, désolé, pas tant que ça : petites gelées, un peu de neige... Il n'y a que des Aquitains pour s'en préoccuper !

Philippe Renève a dit…

Johnny Hallyday à Saint-Etienne: « Bonsoir Clermont-Ferrand ! ».
Se rappelle-t-il qu'il a chanté J'ai oublié de me souvenir ?

Philippe Renève a dit…

Un petit rappel. J'écrivais ci-dessus le 30 novembre
« Le plus amusant aura été que pendant deux ans ils auront fustigé sans cesse, à coups d'indignation vertueuse et de vengeance rageuse, les provocations les plus évidentes d'Aragovox qui avaient justement pour but de faire réagir les andouilles. Tout cela en jurant croix de bois croix de fer qu'ils n'y mettaient jamais les pieds. »

Cette remarque est de plus en plus vraie. J'avais compris il y a trois ans ce qu'était le site en question ; les pauvres gens n'ont toujours pas saisi et servent complaisamment la soupe à Revelli tout en prétendant en faire le procès. Décidément, l'aveuglement leur tient lieu de lumière.

Philippe Renève a dit…

Si ceci s'avère, ce sera encore un engagement non tenu de Hollande.
Projet de loi sur la scission des banques : "Quelque chose de totalement marginal."

La voie est décidément libre pour les profits des banques ; leur risque est nul : si elles font faillite, l'Etat les renfloue.
Les gouvernements occidentaux, y compris les prétendus socialistes, nous préparent des krachs récurrents. La finance a bel et bien pris le pouvoir.

Philippe Renève a dit…

Une analyse intéressante à ce sujet ici : [Séparation des banques] Victoire : le projet de loi du gouvernement s’attaque enfin à la finance !!!. Le titre est bien sûr ironique.

Dune de Fiel a dit…

Qu'espérer d'un gouvernement qui dès le premier jour dansait le quadrille.

Beaucoup ont voté pour ces fantoches pour se débarrasser du nain et de sa bande de voyous xénophobes sans chercher à changer radicalement de modèle.
De fait, l'idéologie suivie est toujours la même, les nantis continuent à se gaver, les pauvres à s'appauvrir et les commissions occultes à arroser les plus velléitaires...

Attendre qu'un ministre des finances dénonce les abus des banques quand elles semblent camoufler ses avoirs et l'emploi de son frère chez HSBC est aussi vain que de souhaiter que le renard répare les trous dans le grillage du poulailler.

On pourrait donner des dizaines d'exemples démontrant la collusion entre ceux d'avant et les présents, les valeurs quasi similaires, il suffit juste de constater que Mittal poursuit son œuvre de destruction sans aucune entrave et que les Depardieu & co s'évadent tels des malandrins entretenant le mythe qu'ils ne devraient rien à la nation.

Au monde des aveugles les borgnes sont rois et se servent de lacrimo si par hasard les yeux s'ouvrent...

Philippe Renève a dit…

Bonjour Dune de Fiel

En effet, Hollande confirme de façon manifeste mes craintes du jour de son élection (La peste ou ... ?) : toute la partie PS de la "gauche" est bel et bien passée avec armes et bagages dans le camp doré du néolibéralisme et de la finance toute-puissante.

Il reste que tromper les électeurs à ce point relève de la pure escroquerie intellectuelle. Une majorité de Français ont dit non à Sarkozy mais pas oui à ce qui ressemble de plus en plus à sa version tranquille.

emile red a dit…

Et bien voilà, nos principicules vont enfin prendre la misère à bras le corps...
Ils vont augmenter le RSA de 10% d'ici 2017, soit 12 € par mois ou 40 centimes par jour.

Le peuple laborieux va être redevable de la grande magnanimité de ce geste révolutionnaire.

Pendant ce temps les dirigeants du CAC continuent d'amasser impunément les richesses produites pas les esclaves de notre monde solair et rieur.

Circulez il n'y a rien à voir...

Philippe Renève a dit…

Le calcul est simple : 2 à 3 milliards d'euros pour la lutte contre la pauvreté et 20 milliards de crédit d'impôt aux entreprises sans aucune obligation.

D'aucuns appellent cela des socialistes réalistes.

Philippe Renève a dit…

Grèce: Le taux de chômage explose à 24,8%.
La situation de la Grèce fait de plus en plus penser à celle de l'Allemagne sous la République de Weimar.
On sait comment cela a fini.

emile red a dit…

Mme cul serré et notre bon François répondront qu'il n'est question que d'économie d'échelle...

Pour l'instant les Grecs et bientôt les Espagnols et les Portugais vont devoir s'accrocher au pinceau... et les partis néo-nazis progressent, une véritable aube dorée leur est offerte...

Ne Disons pas... a dit…

Les Grecs?
N'avaient qu'à travailler, non mais!
Il y a plus important:
http://www.disons.fr/?p=36131

Philippe Renève a dit…

Ne Disons pas

Prière de ne pas remettre de liens vers des sites et des textes provoquant des fous rires potentiellement dangereux pour la santé. Merci.

Philippe Renève a dit…

Un texte à lire absolument et à méditer : Le grand écart.

Extrait.

« Entre 2009 et 2010, toutes les catégories de la population ont vu leur niveau de vie baisser, plus ou moins sensiblement, à l’exception d’une seule : les 5 % les plus riches ont connu une amélioration de 1,3 % (en euros constants)(...). Si l'on compare les chiffres 2010 avec ceux de 2009, on s’aperçoit que le dixième le plus pauvre a vu sa part dans le revenu de l’ensemble des ménages reculer, celle-ci passant de 3,9 % à 3,5 %, tandis que, au contraire, la part du dixième le plus riche a bondi de 23,4 % à 24,9 %. Dans l’un et l’autre cas, les modifications peuvent paraître faibles. Mais, portant sur un revenu total de près de 1400 milliards d’euros, cela représente des sommes considérables. Si l’on fait le calcul, les "riches" ont capté en huit ans 21 milliards de plus grâce à cette déformation de la répartition du revenu. Quant aux pauvres, ils ont perdu 5 milliards. En gros, ils ont remboursé leur RMI/RSA, tandis que les plus riches encaissaient environ 3 fois les dépenses consenties au titre du RSA. Et l’on entend encore, en écho persistant, la voix d’un Laurent Wauquiez dénonçant "l’assistanat" : sans doute estimait-il que l’on est encore trop bon pour les pauvres, et que ces 5 milliards qui leur ont été piqués n’étaient pas encore assez. »

Tall a dit…

bom bom bom bom ...
bom bom bom bom ...

le canard prépare sa valise
je répète :
le canard prépare sa valise

bom bom bom bom ...
bom bom bom bom ...

Disons pas a dit…

Radio Bruxelles(ne) ment (pas)...
Le golfeur a disparu
Je répète: le golfeur a disparu
C'est la fin des haricots

Philippe Renève a dit…

Radio Bruxelles, cessez vos messages : nous n'avons pas le décodeur.

Tall a dit…

tiiiouuuuuwww ..... drrrzzzzz... nouvel-an ....tiooouwww ... tiooouwww ... over ...

Philippe Renève a dit…

Je ne vous le fais pas dire... Over !

Tall a dit…

Désolé. Je vous expliquerai ça plus tard, histoire de ne pas interférer avec un processus en cours. Probablement en janvier.

Bon w-e

Philippe Renève a dit…

Entendu. Bon week-end et à plus.

Philippe Renève a dit…

Dans la lettre qu'il a adressée au Premier ministre, Depardieu l'exilé écrit
« Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait la différence, doivent être sanctionnés »

Il se trouve que jouer les persécutés n'est pas un rôle très crédible pour lui qui met en vente un hôtel particulier estimé à... 50 millions d'euros.

Ne lui est-il donc pas venu à l'esprit que tous les citoyens, au-delà de leurs « différences », doivent contribuer aux équipements collectifs et à la solidarité tout simplement à proportion de leur richesse ?

Minable, minable, cette mentalité qui voudrait que le talent soit exempté des obligations civiques et morales. Elle le réduit à un procédé d'enrichissement.

Philippe Renève a dit…

Voilà autre chose.

« Plutôt que de blâmer tel ou tel, je veux saluer le mérite de ceux qui ont certes beaucoup, mais qui acceptent de payer leurs impôts en France, de produire en France (...) C'est ceux-là à qui il faut s'adresser en leur disant merci pour cette conception patriotique (...) » (F. Hollande).

Depuis quand faut-il remercier ceux qui ne font que leur devoir civique et moral et louer leur « mérite »? C'est bien confirmer implicitement que la fiscalité est excessive pour les très riches en France.

Encore un faux pas. Décidément, ce pouvoir chancelle chaque jour.

Wald a dit…

Bonjour Philippe,

Les sud-coréens viennent d'élire la fille d'un de leurs anciens despotes, dans un pays où 65% des habitants regrettent la période dictatoriale.

Vu que les élections en Egypte et en Tunisie ont déclenché le type de commentaires que tout le monde sait, on attend de ces courageux qu'ils fassent des critiques du même ordre que celles qu'ils faisaient sur l'ensemble de la culture musulmane. J'attends avec impatience leurs développements sur "la mentalité servile des asiatiques", "le despotisme oriental", "le fatalisme oriental", toutes choses que l'on entendait par ailleurs il y a quarante ans, avant que le décollage de l'Asie ferme quelques bouches qui avaient parlé trop vite.

Philippe Renève a dit…

Bonjour Wald

Oui, deux poids, deux mesures. Pour certains, il est établi que l'Asiatique est raisonnablement religieux, rusé mais intelligent, et le Nord-Africain islamiste, fourbe et stupide.
C'est étrange, on ne parle jamais de l'Indonésie, où plus de 80 % des habitants sont musulmans.

Anonyme a dit…

Et pour cause, ce pays est une démocratie depuis des années. Ils ont aussi une curiosité ethnologique, la seule société matrilinéaire du monde, convertie à l'islam depuis le 16ème siècle. Bon je vais arrêter là, juste une précision.

Au passage, un lien intéressant sur les questions de démocratie dans le monde.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie

Philippe Renève a dit…

Tous les médias bruissent de cette loufoque histoire de fin du monde le 21.12.2012 qu'aurait indiqué un calendrier maya.
Les spécialistes ont beau expliquer que rien ne permet cette affirmation, les gens ont beau dire qu'ils s'en moquent comme de l'An Mil, rien n'y fait : il y a bien plus de journalistes à Bugarach que d'illuminés obscurantistes...

Décidément, les échotiers ne manquent aucune occasion de faire couler encre et salive à gros bouillons (d'invendus) pour des balivernes, en montant en épingle des événements qui seraient passés inaperçus sans tout ce battage.

A propos d'échotiers, je trouve cette réflexion de Courteline qui me semble admirablement appropriée.

« Le jour où l’imbécillité sera disparue de la surface du Globe, on la retrouvera dans les indiscrétions du journaliste échotier, le journaliste échotier semblant s’être donné pour tâche de révéler au monde stupéfait à quelles profondeurs d’ineptie peut atteindre un homme dit d’esprit, quand il en est totalement dépourvu. »

Dans cette histoire de fin du monde pour les gogos, on observe en temps réel l'art et la manière de faire comme si une chose était perçue par toute la population comme sérieuse, importante, préoccupante même, ce qui lui donne ipso facto de l'importance aux yeux des naïfs. Ce n'est plus de l'information mais de la formation de buzz : phénomène sociologique et culturel mais surtout socio-cucul.

Rocla a dit…

« Le jour où l’imbécillité sera disparue de la surface du Globe, on la retrouvera dans les indiscrétions du journaliste échotier, le journaliste échotier semblant s’être donné pour tâche de révéler au monde stupéfait à quelles profondeurs d’ineptie peut atteindre un homme dit d’esprit, quand il en est totalement dépourvu. »


Mais comment Courteline a-t-il pu savoir ce qui allait se passer dans les hebdromadaires qui blatèrent à plus d' un siècle d' écart ?

Serait il possible d' anticiper la chute de l' intelligence à travers le temps ?

Philippe Renève a dit…

Bonjour Rocla

Je crois que l'intelligence au sens strict ne décroît pas vraiment : on peut penser que l'éducation, l'accès à l'information, les progrès techniques la développeraient plutôt.

Mais l'efficacité, la ruse, voire la perfidie des producteurs, y compris de nouvelles, ne cessent de progresser alors que celles des consommateurs sont toujours en retard face à elles. S'il y a des écoles de marketing et de journalisme, il n'y a pas d'école de consommation – de biens et services et de nouvelles.
Donc si les techniques des folliculaires du temps de Courteline nous apparaissent comme évidentes, celles des échotiers actuels, sur papier ou écran, trompent encore bien des naïfs. Ils lançaient autrefois des bobards, ils font maintenant le buzz.

Philippe Renève a dit…

D'ailleurs, « Les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde - Jesus Galindo, astrophysicien »

Si c'est Jesus qui le dit...

Philippe Renève a dit…

Il semble depuis quelque temps que les techniques de communication de Sarkozy aient fait école chez le gouvernement socialiste : lundi le mariage "pour tous", mardi le vote des étrangers, mercredi la PMA pour les homos, jeudi Depardieu réfugié en Belgique, vendredi la fin du monde à Bugarach, samedi Tapie à Marseille, dimanche la tolérance zéro pour l'alcool au volant.

La presse comme un seul homme, par naïveté ou par malice, fait mousser ces sujets comme elle déployait des paravents gigognes sous Sarkozy.

Pendant ce temps on parle bien peu de la pauvreté croissante des pauvres, de la richesse croissante des riches, de la capitulation du pouvoir devant tant la finance que les grands groupes mondiaux et français, du chômage et des profits des banques.

Anonyme a dit…

Bonjour ! Tout à fait d'accord !.. mais si les sujets "sociétaux" paravents de l'immobilisme en matière sociale qui occupent les premières pages sous le gouvernement Hollande sont aussi creux que ceux en vogue sous le gouvernements précédent, l'excitation xénophobe permanente de Sarkozy et consorts finissait par être lourde.
Un parallèle qui s'était moins remarqué : dès la prise de pouvoir, Najat Vallaud Belkacem, prenait la parole sur la prostitution, thème imposé, dirait-on, à chaque changement politique..
Sinon, bonnes fêtes à tous !
GéBé

Philippe Renève a dit…

Merci et bonnes fêtes à toi, Gazi.

Philippe Renève a dit…

Enrico Macias (74 ans) parlant de Sarkozy : « Il reviendra et il sauvera la France. »

La vieillesse est un naufrage, disaient Chateaubriand puis de Gaulle.

Philippe Renève a dit…

Joyeux Noël à tous.

Rocla a dit…

Joyeuses Fêtes à tous aussi .

2013 se dresse .



Philippe Renève a dit…

Ah, ces jeunes qui boivent et conduisent, quelle plaie...

Ivre, un octogénaire conduit 50 km à contresens sur l'autoroute et fait cinq blessés.

Wald a dit…

Salut Philippe,

Bonnes fêtes à toi, et aussi à tous ceux qui passent ici.

Bien à toi et à plus tard

Anonyme a dit…

Bonnes fêtes Wald et à bientôt.

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Pour ceux qui apprécient comme moi à la fois la musique, une cantatrice approchant de bien près la perfection et... l'humour, il ne faut pas rater ceci.
Nathalie Dessay dans le Candide de Leonard Bernstein.

Rocla a dit…

Extraordinaire Nathalie terminant cette année 2012 dans l' éclat de rire convenant à l' absurdité de ce monde , malgré tout très rigolo .

Tous mes voeux de bonne santé et moral d' acier à tous ici .

Philippe Renève a dit…

Bonne année à toutes et à tous.

Tous mes vœux de santé et de bonheur.

Philippe Renève a dit…

Bonjour à tous

Voilà une belle leçon de moralité et de civisme du gouvernement Ayrault :
Domiciliés fiscaux en Suisse, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Julien Benneteau, sont nommés à l’Ordre national du mérite pour leurs médailles olympiques.

Quel beau mérite que de fuir à l'étranger pour ne pas contribuer à la construction d'hôpitaux et d'écoles dans son pays : il devait être récompensé. Bravo les tennismen, Depardieu le futur Russe vous applaudit. Vous pourrez ranger vos médailles dans vos coffres en Suisse.

Parallèlement, Renaud Lavillenie, médaillé d'or à la perche et au moins aussi méritant, n'a pas droit à une médaille parce qu'il a fait une faute à moto. Il est vrai qu'il est sans doute beaucoup moins riche, donc personnage moins important que nos évadés décorés.

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

emile red a dit…

Cette discrimination m'a profondément choqué connaissant de loin Renaud Lavillenie, un homme intègre et droit.

Mais au delà des contingences d'argent, de pouvoir ou de toute autre tare sociétale connue, cet acharnement dans la vindicte que permet le casier judiciaire, cette négation du droit à l'oubli, cet honneur marqué au fer rouge, entaché à vie, qu'importe la gravité de la faute, me dérangent particulièrement.

Ce déni de justice permet donc de couronner une obscure racaille parce que la nature l'a dotée d'un talent prodigieux mais rejette le délinquant accidentel, peine accomplie, qui viendrait sauver une ou plusieurs vies au péril de sa propre existence.

Et ce sont toujours les mêmes démagogues qui participent aux grands raouts républicains et insultent l'égalité inscrite sur nos frontons...

Pendant ce temps, les stars se roulent dans la boue moscovite et personne pour réclamer condamnation et restitution des récompenses de la république.

Philippe Renève a dit…

Maintenant c'est Obelix chez le tsar. Histoire minable, minable et même interminable.

Pour Depardieu il va falloir créer l'expression aller se faire voir chez les Russes.

On est saisi de stupeur quand on apprend que Hollande s'est entretenu au téléphone avec lui. Le Président de la République française n'a-t-il rien de mieux à faire ?

Philippe Renève a dit…

Allez, on va le faire et on sera tranquilles.

La star chez le tsar.

Là, voilà, on est débarrassés.

Anonyme a dit…

Je serai d'accord de ne plus en parler, Gégé, BB. Tu t'es vu quand t'as vieillu?

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Vous avez raison, Jeanne. Ces gens-là ne méritent qu'un silence méprisant.

emile red a dit…

Toujours est-il que j'aimerai bien connaître le numéro de téléphone de Hollande, j'ai quelques sujets d'importance à discuter avec lui.

Si d'aventure vous pouviez me le transmettre...

Philippe Renève a dit…

Je l'ai noté quelque part, il faut que je le retrouve.

Anonyme a dit…

Excellente année à tous !
Triste affaire Depardieu, très mal gêrée par le tandem Hollande-Ayrault.
Il aurait fallu négocier, comme au bon vieux temps des échanges d'espions de la guerre froide :
Gérard Depardieu/Brigitte Bardot/Mireille Mathieu contre trois Pussy Riots !
L'UMP aurait perdu deux électeurs, le Front National une électrice.. Encore une occasion manquée !
GéBé

Philippe Renève a dit…

Bonne année Gazi.

Il est bien vrai que troquer du matériel obsolète et amorti contre de la jeunesse et de la nouveauté n'aurait pas été foncièrement loufoque.

Et puis on aurait pu fourguer à la Russie les deux éléphantes de BB, qui mobilisent certains bien plus que les massacres en Syrie ou les famines dans le monde.

emile red a dit…

Mes meilleurs vœux à tous !

Concernant la baderne cinématographique, j'ai bien peur que la concomitance entre l'annonce de la fin du monde et le passage à la nouvelle année lui ait fait fondre un fusible.

Nous verrons aujourd'hui si l'ami des despotes est encore responsable en se présentant au tribunal afin d'assumer ses turpitudes alcooliques.

En attendant, je reste stupéfait sur les qualités de résistance des scooters vendus en France, pensez donc, ne pas s'écrouler sous le poids d'un tel pachyderme qui plus est saturé de liquide éthylique est une performance industrielle à souligner...

Anonyme a dit…

Sans doute une série spéciale en acier de Florange !
GéBé

Wald a dit…

Bonjour et bonne année à tous, que ce soit à Philippe ou aux autres.

A très bientôt

Philippe Renève a dit…

Merci Wald ; mes meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Philippe Renève a dit…

Dipardiou aurait obtenu la nationalité belge (et ainsi un permis de conduire tout neuf avec plein de points).
Il aurait arrosé ça au vin bien français : passeport belge, passeport russe, mais cuite française. On respire.

C'est tout de même assez navrant : voilà un acteur reconnu, assez sympathique somme toute, qui en quelques semaines se construit une image de beauf détestable prêt à bouffer à tous les râteliers (et surtout à boire à toutes les auges) pour ne pas payer d'impôts en France alors qu'il est riche à millions.

Lamentable.

Philippe Renève a dit…

Tiens, B.B. aura quarante jours de plus avant l'euthanasie. Le président Hollande s'en est même mêlé.

Enfin, je résume.

Philippe Renève a dit…

Les évolutions récentes du "marché du carbone", dont on a un résumé sur cette page, montrent bien, si c'était encore nécessaire, que les mécanismes de marché sont incapables de réguler efficacement quoi que ce soit et encore moins de dissuader ou d'encourager à quoi que ce soit.

Les ultralibéraux feignent pourtant de le croire et mettent en place au niveau de l'Europe des mécanismes dont ils savent pertinemment l'inanité mais qui aboutissent toujours à profiter aux seules grandes entreprises : c'est bien le but de la manœuvre.

Philippe Renève a dit…

La finance a décidément bel et bien pris le pouvoir en France : pour le vote de la loi de réforme bancaire de Pierre Moscovici prévoyant la filialisation des activités « à risque », le Parlement n’aura pas le droit de savoir ce qui ira ou pas dans ces fameuses filiales !

Incroyable mais vrai.

Anonyme a dit…

comment on fait pour entrer

il y a Tall , rolcla sisyphe, émile, walgänger, rien que le finne fleur.
Bientôt Calmos et l(Enfoiré. l(inoublialble Monique QU'ëyronde
Revelli devrait vous offrir votre billet de retour
Vous avez le profil

Votre amie Colre

Philippe Renève a dit…

Oh non, ce n'est pas Colre, qui ne s'abaisserait pas à commettre autant de fautes de frappe. Ni un ami, à l'évidence.

Il ne faut pas poster à quatre heures du matin quand on ne tient pas l'alcool, mon pauvre.

Anonyme a dit…

Ben pour rentrer faut montrer patte blanche. Mais pour un chien galeux,c'est pas dans la poche.

Jeanne

Philippe Renève a dit…

Bonjour Jeanne.

Tous les intervenants polis sont bienvenus ici, sans censure sauf obscénités ou trollage. Ce genre de poivrot du petit matin tombe plutôt (car son équilibre est précaire) dans la seconde catégorie ; mais j'aime bien laisser de telles immondices, qui discréditent magnifiquement leurs auteurs.
Grossières fautes de frappe, style d'illettré avachi, provocations pesantes, allusions épaisses et calembours navrants illustrent à merveille le personnage et enlèvent toute portée au fond de ses propos, à supposer qu'il y en ait un autre que la simple volonté de nuire.

Cela étant dit, si ce pauvre être savait combien nous nous frappons l'orbite de cette espèce de déjection, il irait séance tenante soit se cloîtrer dans un monastère trappiste d'une vallée oubliée du Baloutchistan Inférieur, soit se couvrir abondamment la tête de cendres jusqu'à la fin de sa cuvaison, qui n'est pas près d'arriver vu la chronicité manifeste de son imprégnation.

L'un n'excluant pas l'autre.

Rocla a dit…

Tous les intervenants polis sont bienvenus ici, sans censure sauf obscénités ou trollage.

Ce qui fait toute la différence . Dans les pays Coréens Cubains et Cucurbains la liberté d' expression est encore au niveau zéro des escabeaux .

Ils font des économies d' échelle .

Philippe Renève a dit…

Excellent, cap.

Cette théorie a été confirmée par les travaux des regrettés Richter et Beaufort.

Rocla a dit…

Très vrai ça Philippe ,

le meilleur beaufort pousse sur les riches terres .

La vache qui rit .

Philippe Renève a dit…

En effet, mais pas de quoi en faire un fromage de tête.

emile red a dit…

Mais le beaufort ne vaut pas un roquefort, un cap, une péninsule...

Quant à demander à un goret de montrer patte blanche, ça revient à questionner un demeuré sur la logique quantique.

Philippe Renève a dit…

Ah mais tu sais, de nos jours les gorets se piquent d'économie. Si, si.
Même que quand ils découvrent enfin l'eau chaude économique, ils s'écrient « Enfin quoi m... (j'édulcore) c’est gros, c’est énorme. »

Ce n'est pas la grenouille et le bœuf, c'est le goret qui veut se faire aussi gros que l'âne. Il brait à tue-tête, ce qui lui sied à merveille, mais il ne trompe personne.

Philippe Renève a dit…

En Australie, il y en a qui savent se faire mousser...

Philippe Renève a dit…

Un article hallucinant sur le Huffington Post : Ne prenez pas aux riches pour donner aux pauvres!.
Un très bel exemple de la manière d'agir en douceur de certains ultralibéraux : ici, l'auteur conseille aux pauvres de juger les riches sur d'autres critères que la fortune pour mieux supporter les inégalités.

Une seule phrase montre l'ahurissant ton du texte : « Permettons-leur, aux riches, d'avoir une autre dimension et ils nous rendront heureux! »

J'ai posté le commentaire suivant mais j'ignore s'il sera publié ; je le copie donc ici.

Les faux économistes mais vrais ultralibéraux sont décidément d'une imagination sans bornes quand il s'agit de ne pas toucher aux inégalités et de préserver les plus nantis.
Les pauvres trouvent que les riches pourraient l'être un peu moins ? Quelle étrange idée ; il faut que les premiers se comparent aux seconds d'une autre façon que les revenus et la fortune, et ils verront qu'ils ne sont pas si malheureux que ça. Changeons donc la mesure de la pauvreté et de la richesse pour atténuer les sentiments d'injustice, et tout ira bien.
C'est une remarquable escroquerie philosophique et politique que de vouloir supprimer un problème en atténuant la perception que les hommes en ont.

Vous êtes pauvre ? Mais il n'y a pas que l'argent dans la vie, mon bon ami.

Philippe Renève a dit…

Des dizaines d'imams se sont rassemblés ce lundi à Drancy en Seine-Saint-Denis au mémorial de la Shoah.

« Hassen Chalghoumi, l'imam de Drancy à l'origine de l'évènement a expliqué avoir voulu montrer "qu'il y a un islam de France sans influence, sans ingérence et sans fanatisme". Selon lui, par ce geste "on montre l'importance de la vie humaine pour l'islam, qui refuse l'intégrisme, les racismes et la barbarie." »

Les habituels commentateurs sympathisants de l'extrême-droite raciste expliqueront sans doute que ces imams sont de mauvais musulmans, puisque pour eux, qui n'est pas fanatique n'est pas un bon croyant.

Philippe Renève a dit…

Gros titres de la presse ce jour : « Un tiers des Français en accord avec les idées du Front national. »
Les positions de principe sont une chose. Mais si on regarde le détail du sondage (voir p. 16), on constate que seuls 12% des Français interrogés sont d'accord avec la proposition « Vous adhérez aux constats qu'elle exprime et vous adhérez aux solutions qu'elle propose. »
Il y a donc une banalisation du FN, qui n'apparaît plus comme un épouvantail, mais les sympathisants véritables restent heureusement peu nombreux.

emile red a dit…

Je reste toujours dubitatif avec ce genre de sondage hors contexte circonstancié.

Je ne connais pas les conditions dans lesquelles il a été réalisé (indisponible en ligne), mais la présentation qui en est faite est tout sauf honnête, ni point, ni historique de référence.

Il reste au final, une impression de volonté à dédouaner le FN de ses derniers oripeaux insupportables plus qu'une étude sérieuse et objective.

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord, Emile. La présentation est manifestement orientée vers la
version d'une plus grande tolérance des Français envers le FN.
J'ignore si le but est de le banaliser ou de provoquer un réflexe de rejet, mais c'est assez évident.

Le résumé indique (p. 2) que le sondage a été réalisé en "face à face à domicile" : c'est très vague et on n'a aucune information sur la façon dont les questions ont été formulées, pas plus que sur la composition de l'échantillon ni l'intervalle d'incertitude pour chaque résultat.

Il est de plus navrant que les médias, comme un seul homme, répercutent de la même manière (dictée sans doute par un communiqué de la SOFRES) ce genre d'enquête bien peu fiable.

Philippe Renève a dit…

Il sera peut-être bientôt possible de savoir comment les banques françaises localisent (délocalisent...) leurs profits dans les paradis fiscaux : La France instaure le début d’une comptabilité pays par pays pour les banques.

Gageons que nous aurons quelques surprises sur l'ampleur des impôts français ainsi économisés par ces pauvres banques.

Philippe Renève a dit…

Au passage, remarquons qu'un des plus performants des paradis fiscaux, tant sur l'opacité que sur la faiblesse de l'imposition, et le plus employé par les banques françaises, n'est autre que le Luxembourg, pays membre depuis toujours de l'Union Européenne, et que cela n'étonne personne depuis des décennies. L'Irlande est aussi fort accueillante pour nos amis banquiers, à la satisfaction générale semble-t-il.

Cette permanence de loups fiscaux dans la bergerie communautaire est une des preuves que cette Europe, toujours présentée comme la panacée économique et politique, a bien été construite et maintenue plus au profit de la finance que pour l'intérêt des citoyens.

emile red a dit…

Tu oublies les cailloux qu'on appelle îles anglo-normandes.

Raison pour laquelle les Anglais ne veulent aucune régulation bancaire européen.

Juste un petit rappel, la participation au budget de la CE pour les trois pays les plus riches de l'Europe sont de 19% avec une population de 81M d'hab pour l'Allemagne, de 17% avec 65M pour la France et de 12% avec 61M pour le Royaume Uni.

A la vue de ces proportions, inutile de préciser que c'est encore et toujours le citoyen français qui est mis le plus fortement à contribution. En même temps on comprend rapidement que les Grands Bretons sont une sangsue permanente quand elle se montre la plus exigeante pour les retours sur "investissement"...

Philippe Renève a dit…

Les îles anglo-normandes, Andorre, Monaco... Les nids douillets ne manquent pas pour qui veut échapper à la fiscalité de son pays, surtout les banques et grandes entreprises.

Tout cela est bien connu mais c'est un sujet très peu abordé par les médias ; comme c'est bizarre...

«Les plus anciens ‹Précédent   801 – 1000 sur 3973   Suivant› Les plus récents»