samedi 1 janvier 2011

Le salon est ici




Bonjour et bienvenue, amis lecteurs.

Voici un  salon ouvert ouvert à tous pour bavarder cordialement. Entrez et prenez vos aises : nous sommes entre amis.


Pour passer d'une page à l'autre du salon, utiliser les liens «Les plus anciens   ‹Précédent  ...   Suivant›  Les plus récents» au début et en fin de page ou les liens suivants.
24.7 au 8.8.2011  |   8.8 au 29.8   |  29.8 au 3.10   |   3.10 au 10.10   |   10.10 au 6.11   |   6.11 au 26.11   |   26.11.2011 au 2.1.2012  |  2.1 au 11.1.2012   |  12.1 au 30.1  |  du 30.1 au 1.4   |  du 1.4 au 30.6  |  du 30.6 au 19.10  |  du 19.10.2012 au 11.2.2013   |   du 11.2 au 16.4   |   du 16.4 au 25.6    |   du 25.6 au 13.8   |   du 13.8 au 16.11   |   du 16.11.2013 au 15.4.2014   |   du 15.4.2014 au 11.2.2015   |   du 11.2 au 2.4.2015   |   du 2.4 au 25.6.2015   |   du  25.6 au 12.10.2015    |   du  12.10.2015 au 10.2.20106    |  du  10.2 au 7.6.2016  |   du 7.6 au 25.10.2016  |   du 25.10.2016 au 29.1. 2017   |  du 29.1.2017 au 12.6.2017  |   depuis le 12.6.2017 

3 925 commentaires:

«Les plus anciens   ‹Précédent   3801 – 3925 sur 3925
Philippe Renève a dit…

Voici une nouvelle page ; pour revenir aux derniers commentaires, cliquer ci-dessus sur " Précédent ".

Philippe Renève a dit…

Gérard Filoche a parfaitement raison : quand la gauche fait une politique de droite, elle perd. CQFD.

Philippe Renève a dit…

Ségolène Royal annonce avoir voté pour une candidate d'En marche ! au premier tour des législatives.

Ce sont les piliers du PS eux-mêmes qui procèdent à son enterrement. Que de convictions profondes.

Anonyme a dit…

Marlène Schiappa est une catastrophe pour la comm' d'En Marche !

Promue à l'égalité des Droits, elle se coltinetous les "débats sociétaux" piégés qu'elle règle par des initiatives personnelles plutôt ratées.

Intervenue dans la polémique sur l'animateur Cyril Hanouna, poursuivi en justice pour son canular homophobe.. La voici qui s'y substitue en rencontrant pour un sermon le chouchou du PAF version Bolloré..en lui proposant d'avertir par un buzzer "blague homophobe" ses vannes les plus douteuses.

Et voici que maintenant elle s'introduit dans une polémique lancée par des "bobos de droite" en croisade de blanchissement des arrondissements du nord-est parisien, et transformant le carrefour "Chappelle-Fayol" en un mix du café de Sevran et de la St Sylvestre à Francfort.

Elle s'est ainsi photographiée e train de traverser indemne la zone de tous les dangers..

Quelque peu ridicule car cela n'informe pas plus sur le "problème" que les témoignages personnels relayés par la fachosphère.

Bref.. Au delà de l'instrumentalisation du fait-divers, on peut trouver un niveau encore inférieur, les "expériences vécues" racontées anonymement et étayées uniquement par la bonne foi supposée du narrateur..

Ecore une qu'on ne reverra pas au prochain remaniement..

😐

Philippe Renève a dit…

C'est beau la nouveauté ! La « société civile » (terme à la mode pour non-politicards) ne recèle pas que des pépites scintillantes.

Philippe Renève a dit…

Etonnant ! Une génération spontanée de parti politique.

Une trentaine de parlementaires s'apprêtent à constituer un groupe En marche ! au Sénat.

Parfois, on dit « aller à la soupe ».

Philippe Renève a dit…

Calais: Le Défenseur des droits indigné du traitement réservé aux exilés.

C'est beau, l'Etat Macron.

Anonyme a dit…

"La police qui protège".. comme on dit dans certains milieux..

Et qui se prépare, sans états d'âmes, à protéger la nouvelle "Loi Travail" que va nous imposer Emmanuel Macron.

Mais bon..Pour faire passer tout ça, voici qu'est relancé le grand Twin Peaks hexagonal et sa lancinante question :

"Qui a tué le Petit Grégory?"

😐

Philippe Renève a dit…

Le petit Gregory, le climat, les accidents de la route, le bac, tout est bon pour occuper les journalistes et l'esprit des citoyens. Inégalités, chômage, précarité sont des sujets très secondaires.

Anonyme a dit…

Si Emmanuel Macron semble bien parti pour alourdir sa réforme du Code du Travail, il a allégé sa loi de moralisation de la vie publique.

Terminé, l'alignement du régime spécial des retraites des parlementaires sur le régime général.

Terminée aussi, l'obligation de présentation d'un casier "B2" vierge

En marche ? A reculons, sur certains points...

😐

Philippe Renève a dit…

En fait ce « En marche » aboutit dans plusieurs domaines à un « En arrière toute ».

Philippe Renève a dit…

Les grandes qualités de Macron commencent à se manifester.

«Make our planet great again» fait grincer des dents la recherche française.

C'est en effet fort judicieux de mettre 60 millions d'euros sur la table pour attirer des chercheurs américains alors que les chercheurs français manquent cruellement de moyens.

Mais que ne ferait-il pas (avec l'argent du contribuable) pour faire joli à son profit ?

Anonyme a dit…

Voici venir l'été et ses graves polémiques..

Malgré la chaleur, pas de burkini à stipendier, malgré le Ramadan, rien de pari ulier à signaler.. Mais qui nous déterrera le feuilleton de l'été ?

RMC !

Questionnant une députée mélanchoniste, Danièle Obono, il lui rappelèrent sa signature, il y a cinq ans, d'une pétition de soutien à un groupe de musique attaqué en justice par l'AGRIF ( la très procédurière association liée au courant catholique intégriste du Front National) pour une phrase revenant en boucle dans un morceau "Nique la France".

Sainte horreur ! Blasphème! Anti-France !

Dans la foulée, le journaliste inspiré, tel un inquisiteur réclamant un crédo (ou un mufti une shahada), la somme de prononcer la formule sacrée :

"Vive la France !"

Ce a quoi, refusant de s'incliner, la française insoumise répond que, spontanément, la formule ne lui vient pas spontanément le matin.. la voici se désignant comme mouton noir de la sphère, patriote d'apparence, nationaliste et réactionnaire de fait..

Faut-il chercher du racisme dans ce qui motive pareille mise au pilori ?

Quelque peu, si on considère le nombre de "people" politiques de gauche ayant signé la pétition honnie ( Clémentine Autain, Besancenot, et j'en passe) dt le fait qu'à aucun de ceux-ci ne fut jamais demander de preuve de patriotisme..

Cela rappelle un souvenir, celui de Christiane Taubira s'abstenant de couvrir de sa voix une chorale entonnant la Marseillaise, arguant de son peu de goût pour les "karaokés d'estrade".

A-t-on un jour demandé un jour à Gérard Depardieu, citoyen d'une colonie pénitentiaire russe, de prouver d'un tonitruant "Vive La France!" son attachement à la nation d'Astérix ? Pas qu'il m'en souvienne.

M'enfin.. Que de regrets de n'être célèbre et médiatisé, pour lancer, moi aussi, à la face du monde un (double) blasphème bien plagié qui me ferait largement détester :

"Je conchie l'équipe de France de football en sa totalité !"

😐

Anonyme a dit…

"Je suis Charlie !"

.. Et comme beaucoup, parfois plus que d'autres. L'un apprécia telle caricature de prophète de feu Cabu en détestant son Adjudant Kronenbourg.

Pour ma part, la beaufferie sexiste marque de fabrique historique du journal, toujours m'hérissa le poil, tout comme sa campagne pour l'Europe en 2005 et les compromissions de quelques-uns de ses contributeurs avec le pouvoir sarkozyste.

Mais, parfois, une fugace étincelle d'enchantement en jaillit, telle cette couverture, dernière en date..

"163 femmes En Marche à l'assemblée... Pour détruire le Code du Travail créé par les hommes !"

😐

Philippe Renève a dit…

Conchier l'équipe de France, symbole de notre grand pays autant que Jeanne d'Arc ? Mauvais Français, suppôt de l'Etranger, vendu à la Prusse et aux nazis ! Quelle honte.

Mais je te suis avec plaisir et soulagement dans cette entreprise défécatoire et salutaire !

Quant à Charlie, cette couv' est aussi pertinente qu'impertinente...

Philippe Renève a dit…

Après Martine à la plage, voici Roselyne à la soupe.

Mercato TV : Roselyne Bachelot va rejoindre LCI à la rentrée.

Le niveau culturel du groupe TF1 devait être bien trop élevé pour les annonceurs ; voilà qui va remettre les choses en place.

Philippe Renève a dit…

Retour discret des bonnes vieilles pratiques staliniennes.

Vives tensions entre les photographes et le service com' de l'Elysée pour la photo officielle.

Que de nouveauté, que de liberté.

Philippe Renève a dit…

Défauts d'étiquetage, compositions non conformes... Beaucoup d'anomalies détectées dans des cosmétiques vendus en France.

Et alors ? On ne va pas embêter pour si peu d'honnêtes entreprises comme l'Oréal, voyons.

Anonyme a dit…

Macron a bien réussi son coup.. Toute une campagne à aligner des phrases creuses, ponctuées de volontarisme béat, de "Je vous aime !" hurlés tel un télévangéliste mais surtout, sans jamais évoquer le concret, ni même, sauf dans la dernière longueur, présenter un quelconque programme.

La réalité est là maintenant. Celui qui semblait apprécier le contact quasi physique avec "le public", se retranche maintenant derrière ses chargés de communication, qui veillent à ce qu'aucune image ne soit prise autres que celles correspondant à la ligne officielle. Les journalistes sont triés en fonction de leur bienveillance..

Bref, fini la proximité et la transparence que certains (naïfs) attendaient d'un candidat "jeune" et "anti-système".

La politique "à la française" entre dans une nouvelle ère. S'installent maintenant aux commandes, non plus des parcours mentionnant "ENA" ou "Sciences Po" mais des Écoles de Commerce..

Le phénomène n'est pas nouveau : le précédent président était passé par là, nombre de ses collaborateurs, dont une ministre de la Culture qui fera date par son inculture..

Cela me fait penser à ces bistrots et restaurant dans lesquels on peine à trouver des repères et dont on apprend qu'ils viennent de tomber dans le giron, non pas d'une personne du métier mais dans celui d'un "investisseur".

Au résultat, la cuisine est souvent indigeste et l'ambiance artificielle..

😐

Philippe Renève a dit…

Oui, des Français bien naïfs ont gobé son discours séducteur, sans voir ses vraies intentions que son parcours révélait clairement : servir la finance et les grandes puissances économiques. Bien endormis, leur réveil sera désagréable. Mais il sera trop tard : le mal sera fait pour cinq ans au moins.

Anonyme a dit…

"Pour en finir avec..."

Je l'avoue, j'ai toujours trouvé lourdes les répliques de Michel Audiard, celles qui, selon le Figaro "n'ont pas pris une ride".

Tout d'abord, la facilité du procédé: un mélange d'argot déjà daté (de l'avant-guerre), mêlé à des préciosités de "personnel de grande maison" et à un bon sens de pilier de comptoir..

"Le bon sens populaire", prisé des "anarchistes de droite" (sa participation aux dialogue d'un "Singe en hiver", prend figure de symbole.. d'un état d'esprit déjà rance au moment historique où il apparut (ls derniers sursauts de la "qualité française" et l'émergence de la "Nouvelle vague".

Bref, rien d'étonnant à ce qu'on le retrouve encensé, des néo-nazis de la revue "Eléments" au Figaro cité plus haut en passant par tout ce qui grouille sur le net dans ce que l'on nomme communément "la fachosphère".

Nostalgie dans la France gaulliste, d'une France encore marquée par cette terre "qui ne ment pas", par une petite bourgeoisie toujours méfiantes face à ces "salauds de pauvres" comme les méprisait Céline en son temps, Michel Audiard a les admirateurs qu'il mérite et dont, à sa place, je ne serais guère fier..

😐

Philippe Renève a dit…

J'aime bien les meilleurs mots d'Audiard mais c'est vrai que le personnage n'est guère plaisant. Je te trouve quand même un peu dur : il y a quelques trouvailles mémorables.

Philippe Renève a dit…

Le portrait officiel de Macron est parlant : « je suis bien assis et je me cramponne ».

Philippe Renève a dit…

La disparition de Simone Veil nous prive d'une grande figure de la liberté. Hommage à cette grande dame.

Anonyme a dit…

Simone Veil aura incarné la légalisation dd l'IVG et supporté en son temps la haine des réactionnaires d'alors, des "Laissez-les-vivre !" à Claude Autant-Lara, dlyen du Front National, qui regrettait que les Nazis l'aient laissé en vie...

Anonyme a dit…

Emmanuel Macron ouvrira-t-il à Simone Weil les portes du Panthéon?

Il sanctifierait ainsi, non pas le droit à disposer de son corps... mais l'idée d'une Europe libérale.. car Simone Weil porta les deux.

Sinon, terriblement déçu du portrait officiel d'Emmanuel Macron.
De la part d'un homme clamant son penchant pour l'air du temps, j'attendais un selfie et non.pas cette image mal composée.

Depuis l'abandon de la pose "peinture à l'huile" à la mort de Georges Pompidou, à part la sobriété graphique de VGE, les portraits de nos présidents sont d'une affligeante banalité..

😐

Anonyme a dit…

"Une gare... C'est un lieu où se croisent des gens qui ont réussi.. et de gens qui ne sont rien"

La pensée complexe dans toute sa splendeur..

Entre "jeunes qui ont le choix entre Uber et dealer", les "costumes qui se méritent".. Le quinquennat Macron promet d'être aussi riche que celui de Nicolas Sarkozy en réflexions de choix..

😐

Philippe Renève a dit…

Mais voyons, seuls sont admirables ceux qui ont réussi. Et la réussite ne peut se mesurer qu'à la richesse ; c'est l'esprit moderne, up-to-date, américain, quoi. Quand le président français tient des discours en anglais sur un ton US, on sait à quoi s'attendre.

En marche vers le succès, en marche vers plus d'inégalités.

Philippe Renève a dit…

En d'autres termes, ceux qui n'ont pas réussi ne sont rien. C'est ce système de pensée qui justifie d'une part la réussite, quelles que soient les méthodes employées, et d'autre part la pauvreté et l'exclusion qui ne sont que le fruit de la paresse et de la médiocrité, défauts de l'individu, seul responsable de son triste sort.

En conséquence, ceux qui ont réussi sont des êtres bien supérieurs aux autres, méritants et valeureux, qui peuvent profiter de leur richesse comme bon leur semble. Les autres ont le droit de se taire et de trimer pour les premiers.

Tout cela découle en droite ligne de cette théorie du rêve américain, où chacun peut, s'il le veut et en est digne, devenir riche à millions (de dollars). Le riche triomphe et le pauvre n'a que ce qu'il mérite. Paix sociale assurée.

Il est normal que Macron, bras (lourdement) armé des grands pouvoirs économiques, reprenne ces billevesées : son but est bien la promotion de la réussite et de la honte de l'échec, qui justifient les pires inégalités.

Anonyme a dit…

Son système de pensée serait moralement acceptable.. si tous les individus partaient d'un même point de départ.. Ce qui n'est pas le cas..

Quel est le pourcentage, à la tête du CAC40, d'individus que l'on peut considérer comme ayant franchi des obstacles, accompli un parcours semé d'embûches et non pas fait fructifié un héritage ?

Finalement, le macronisme, c'est du sarkozisme moins les délires maurrassiens que lui soufflait Buisson..

😐

Philippe Renève a dit…

C'est à peu près ça, mais en plus adroit et plus retors.

Il a, lui, une mission à accomplir : s'il a été ainsi porté par les grands patrons, c'est pour atomiser le code du Travail et multiplier les cadeaux, financiers et législatifs, aux grands groupes. Sarkozy avait surtout sa gloire et sa cassette comme objectifs.

Anonyme a dit…

C'est tout à fait vrai ! Malgré son pouvoir de façade, il ne reste qu'un "cadre sup" du monde de la finance..
Ici, il réussit à tout de même à fédérer... contre lui ! L'expression de sa pensée complexe à fait se lever des boucliers du côté de la France Insoumise, des Ecologistes, des Républicains et du Front National.
Le Parti Socialiste, encore hagard, à quelques retards dans sa réaction..
On peut s'attendre à quelques ordonnances glissées durant l'été et à une bonne rentrée sociale.
Nulle doute alors que la pensée complexe prendra un tour plus traditionnel et s'abritera derrière quelque burkini polémique, terrorisme opportun, projection militaire exotique ou autre attrape-nigaud pour tenter de faire passer la pilule.
Les vieilles recettes ont fait leurs preuves par le passé et "l'homme du futur" saura faire preuve, si besoin, de pragmatisme..

Philippe Renève a dit…

Une assez jolie formule : la République en marche (ou crève).

Anonyme a dit…

Alléluia!

Nicolas Hulot vient de m'annoncer : plus de véhicules à essence en 2040 !!
Equilibre carbone dix ans plus tard !
Pour ce qui est du nucléaire, le prophète hélicologiste n'a, pour l'instant, rien annoncé.

On attend.maintenant qu'Emmanuel Macron décrète la disparition du chômage en 2050 et la paix dans le monde en 2070..

Le moment des comptes venu, tel Jacques Chirac, ils invoqueront alors l'amnésie..

��

Philippe Renève a dit…

Un joli coup de com' : ça ne coûte rien, ça n'engage à rien dans les prochaines années et en 2040 tous ces braves gens ne seront plus au pouvoir.

Voilà qui ravit journalistes et naïfs.

Philippe Renève a dit…

Avec Macron, les godillots sont En marche !

« Je n'ai encore rien dit », un député En marche ! s'étonne de se faire applaudir avant même le début de son intervention.

C'est beau la démocratie avec Macron : tout le monde est enthousiaste. Ainsi en marche (la longue ?), on rejoint au pas cadencé la Chine de Mao et la Corée du Nord de Kim Jong-un.

Philippe Renève a dit…

Brigitte Macron: « En France, la femme du président doit tenir un rôle de super-assistante sociale ».

Selon l'article, elle dispose de « deux collaborateurs et de deux secrétaires à plein-temps ». Il serait hautement préférable d'embaucher cinq assistantes sociales, ce serait moins cher et sûrement plus efficace.

Anonyme a dit…

Monsieur, très occupé, met en place l'injustice sociale... tandis que Madame lutte contre l'ennui et se consacre à ses oeuvres..

En Marche.. vers le XIXème siècle ?

😐

Philippe Renève a dit…

Corse: Les villas d'un proche d'Emmanuel Macron échappent à la démolition.

Les amis du Président ont toujours raison.

Philippe Renève a dit…

Rien n'est trop beau pour les financiers étrangers.

Brexit : la France déroule son tapis "bleu blanc rouge" à la City.

« Plusieurs mesures touchent au cadre fiscal : une extension prévue en 2018 de la taxe sur les transactions financières (TFF) va être abrogée ; la tranche supérieure, à 20%, de la "taxe sur les salaires", pesant notamment sur les gros revenus du secteur financier, va être supprimée ; enfin, les bonus parfois considérables du secteur financier seront exclus du calcul des indemnités de licenciement des employés "preneurs de risques" (traders, etc.), ce qui devrait profiter à leurs employeurs. »

Autant d'impôts en plus pour les Français.

Anonyme a dit…

1942-2017..

La grande opération policière dite "rafle du Vel d'Hiv" compte aujourd'hui ses 75 étés.. Si l'hommage aux victimes est aujourd'hui consensuel, n'oublions pas que l'événement fut long à sortir de l'oubli..

Oubli d'une participation, sans guère d'états d'âmes, de fonctionnaires (policiers et administratifs), d'employés (des transports publics parisiens).
Oubli de l'indifférence d'une population préparée par un antisémitisme diffusé par une bonne partie de la classe politique, du clergé traditionnaliste..
Oubli aussi du peu d'ardeur des mouvements de résistance à s'opposer directement à la politique raciale du gouvernement de Vichy.
Oubli aussi de longue période de quasi déni d'une participation française au génocide des Juifs d'Europe perpétré par le national-socialisme allemand avant qu'au milieu des années 70, des oeuvres de fiction subtiles (Je pense au "Mr Klein" de Losey et au Lacombe Lucien de Louis Malle, ainsi qu'aux premières oeuvres de Modiano), ne commencent à faire connaitre au grand public cette immonde tache sur l'histoire nationale.

L'antisémitisme aujourd'hui est puni par la loi, même si, régulièrement, les assauts d'une droite extrême structurées par cette haine, ne visent, par les attaques contre la loi Gayssot et la promotion du négationnisme ne visent à sa résurgence.
Si d'autres formes de haine sont apparues, même si celle-ci, malheureusement (comme celle touchant les Tziganes) fait en quelque sorte partie de notre patrimoine depuis le Moyen-Age, des digues ont été heureusement érigées.

Contre tous ces oublis, restons vigilants !
😐

Anonyme a dit…

"Notre patrimoine".

L'antisémitisme, hélas !fait, depuis le Moyen Âge, ses ghettos, ses bûchers, fait partie de notre culture. Celui-ci fut d'abord religieux, et on doit à Philippe Le Bel l'essaimage de la culture ashkenaze, répandant sur l'Europe centrale et orientale un yiddish qui, à l'origine, était un judéo-alsacien..

Il fut ensuite purement raciste à la fin du XIXème siècle et économique, tel une sorte de socialisme dévoyé qui survit encore chez nos courants "solidaristes".

En sommeil après la deuxième guerre mondiale, il se réveilla, pour le bonheur paradoxal de beaucoup, à l'occasion des troubles qui suivirent la décolonisation du Proche-Orient et les conflits auquel se heurta la naissance et la survie d'un "foyer national" juif sur les ruines de la Palestine du mandat britannique.

Cet antisémitisme d'importation sert de nombreux intérêts. Il est fédérateur car plus viscéral et simpliste que l'antisionisme pur et permet de rssembler des soutiens à la cause palestinienne tout en canalisant les blessures narcissiques des ex-sujets coloniaux issus dj monde arabe vers un commode bouc émissaire, pour lequel on pourra mobiliser des textes religieux fondateurs.

Il sert aussi la cause israélienne en attisant l'insécurité des Juifs d'Europe en les incitant à une alya présentée comme l'ultime recours et en permettant d'alimenter la colonisation des territoires conquis en 1967.

Si un grand nombre d'intellectuels d'ici, soutiens du nationalisme israélien le plus agressif, se font fort d'exploiter régulièrement cette veine, si les antisémites de ce type ont parfois la nationalité française, cette haine n'est pas la nôtre et relève des dommages collatéraux d'un conflit exotique.

Ce triste système prend en otage deux population, une relevant de la communauté dite juive en l'obligeant à se positionner pour la défense de intérêts d'un état étranger, l'autre relevant de la communauté dite musulmane, l'obligeant à soutenir, ou les intérêts d'une entité étrangère, ou un fondamentalisme religieux lui aussi importé.

Bref, ces deux parties ont tout à perdre et les franges les pluscréactionnaires de notre échiquier politique tout à y gagner..

Philippe Renève a dit…

Bien d'accord avec vos commentaires. Il y a un enchevêtrement de passions, de racismes et de phobies qui se mêlent au douloureux problème israélo-palestinien et ce sont les extrémistes qui tirent parti de cette situation.

Anonyme a dit…

Le général Le Jolis de Villiers de Saintignon démissionne : Emmanuel Macron l'a privé d'argent de poche pour les joujoux dont il rêvait..

La ministre en charge de l'égalité hommes-femmes, elle, n'a pas bronché, malgré une amputation de 35% de sa dotation..

Ouf ! Si toutes les victimes de coupes budgétaires se mettaient à démissionner, il n'y aurait plus grand monde pour faire tourner la boutique !

Sinon, le repas offert aux Trump en a masqué un autre, un émouvant tête-à-tête des couples Macron-Sarkozy..

C'était quoi, déjà, la formule ?

"Ni de gauche, ni de gauche" ?

😐

Philippe Renève a dit…

J'avais entendu autre chose, mais j'ai compris que c'était ça. ☺

Anonyme a dit…

Un spectre hante l'hexagone, le spectre de Boulanger..

J'exagère? Pas tant que ça !

Le général De Villiers vient de prendre, dans la fachosphère, la place du géral Piquemal. Curieux, cette appétence bien française pour les vieilles badernes salvatrices.. Boulanger, Pétain, De Gaulle-bis, le quarteron d'Alger, Piquemal, De Villiers.

Mais, qu'a fait d'héroïque De Villiers ? Il a démissionné en protestation d'une baisse de budget. Et la foule d'applaudir "On ne touche pas au budget de l'Armée !", "C'est Camerone, c'est Verdun qu'on insulte" "Il n'y avait qu'à femer quelques hôpitaux..", "Qui touche à l'Armée, touche au Sacré !".

Un peu paradoxal, tout cela.
Le général n'a pas eu le budget qu'il demandait, il démissionne ! Scrongneugneu ! Sur le champs de bataille, si on lui refusait des renforts.. Il ferait la même chose ?

Décidément, Verdun, c'est loin. Bientôt, ce ne sera plus qu'un terrain de chasse aux Pokemons.

Fermez le ban. Repos. Pouvez fumer !

��

Philippe Renève a dit…

Finalement, Villiers a atteint son but : les Français se remettent à aimer leur armée et à la plaindre d'être ainsi appauvrie !

Philippe Renève a dit…

Même devant son propre garage, stationner sur un bateau est interdit., dixit la Cour de Cass'.

Kafkaïen ; et on voudrait que les citoyens respectent des législations aussi stupides ?

Philippe Renève a dit…

... afin de faciliter une rencontre entre « la demande de professionnels qualifiés pour les crèches » et l’« offre de compétences »

Il s'agit bien de replacer tout cela dans une économie de marché. Tout est marché : la santé, l'éducation, la solidarité. Le marché c'est Macron. Et inversement.

Philippe Renève a dit…

Ça commence : on baisse les aides aux plus pauvres (les APL baisseront de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre 2017) et on va supprimer l'ISF pour les biens mobiliers. Difficile de faire plus à droite ; même Chirac et Sarko n'avaient pas osé.

Philippe Renève a dit…

Ces deux mesures aboutissent tout simplement à une redistribution à l'envers : les pauvres vont donner aux riches.

Ni de droite ni de gauche, qu'il disait.

Philippe Renève a dit…

Réjouissons-nous du grand humanisme du gouvernement Philippe.

"C'est de l'abus de pouvoir" : à Calais, les bénévoles en colère face aux pressions policières.

Dans un pays en état d'urgence, la police pourrait être utilisée à autre chose qu'à ce genre de basse besogne.

Philippe Renève a dit…

Un magnifique exemple de macronisme décomplexé.

Baisse des APL: "Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros...", tempère Claire O'Petit, députée En Marche.

Sous le règne de Macron, les riches n'ont même pas la peine d'être arrogants : les politiques s'en chargent. Avec de tels parlementaires, leurs intérêts sont bien protégés.

On s'abstiendra de dire ce qu'on pense de cette personne : nos propos tomberaient sous le coup de la loi.

Philippe Renève a dit…

Le football américain entraîne bien une dégénérescence cérébrale.

Trump n'aurait-il pas joué au football américain dans sa jeunesse ?

Anonyme a dit…

La vision macronienne du monde se précise peu à peu :
D'un côté des gens qui ont réussi, de l'autre des gens qui ne sont rien et qui pleurent pour cinq euros..
😐

Philippe Renève a dit…

Le véritable confort intellectuel. Les humains sont soit riches, donc méritants et utiles, soit pauvres, donc geignards et coûteux.

Philippe Renève a dit…

APL : « Pourquoi ne pas prendre 5 euros aux ménages les plus aisés ? ».

Pi quoi encore ?

Anonyme a dit…

"Les heures les plus sombres de notre histoire.."

... semblent bien derrière nous, si on compare la bêtise et l'inefficacité de nos fascistes contemporains avec ceux des années 30.

Qu'on lise donc, pour s'en persuader, les dernières aventures du "C Star", le bateau affrété par les Identitaires européens pour empêcher le sauvetage des réfugiés naufragés en Méditerranée. On rira, entre autres, de la désertion de l'équipage srilankais et de son dépôt de demandes du statut de réfugié politique..

Plus proche de nous : Je suis tombé incidemment chez un bouquiniste sur le premier ouvrage de Renaud Camus, "Tricks", qui raconte ses expériences dans le milieu gay et "cuir" américain. Sa page Wikipédia reste silencieuse sur l'ouvrage et sa place dans le cheminement qui devait mener l'auteur à sa cocasse théorie du "Grand remplacement et à ses délires antisémites récurrents..

😐

Philippe Renève a dit…

Ce qui montre qu'on peut s'appeler Camus et être bien peu de chose !

Philippe Renève a dit…

Emmanuel Macron veut répondre aux demandeurs d'asile avant qu'ils n'arrivent en France. « La France va créer dès cet été en Libye des hotspots ».

Voilà qu'il se croit président d'un pays anglophone.

Philippe Renève a dit…

La plus-value de 1,13 million d'euros de la ministre Muriel Pénicaud après un plan social chez Danone.

Il était bien évident que tous ces ministres n'étaient pas dans le besoin.

Philippe Renève a dit…

La mise en place de Hotspots en Libye n'est finalement "pas possible" cet été comme l'avait annoncé Emmanuel Macron.

Donc il annonce des mesures qui sont démenties quelques heures plus tard par son cabinet. Ah bon.

Philippe Renève a dit…

Après la charmante baisse de l'APL et l'annonce de l'exemption de l'ISF pour les biens mobiliers, on peut surnommer Macron Nibor sed Siob – Robin des Bois à l'envers –, puisqu'il prend aux pauvres pour donner aux riches.

Anonyme a dit…

Emmanuel Macron n'aurait-il que des défauts ?

A réfléchir.. Du temps de François Hollande, chaque fois qu'un attentat lié à un conflit proche-oriental, le président de la République était montré du doigt pour avoir, par son laxisme sur les questions de sécurité, sa complaisance envers les islamistes, favorisé ce type d'événements.

Les plus demeurés parmi ces détracteurs allant même jusqu'à invoquer l'exemple de Wladimir Poutine, cet homme intransigeant qui, lui, sait protéger son peuple.

On attend maintenant des mêmes louanges et acclamations à Emmanuel Macron,à qui nous devons de dormir rassurés depuis quelques mois..

Quand ceux qui diraient qu'il peut marcher sur l'eau, je répondrais que c'est un peu exagéré car sion, il l'aurait déjà annoncé sur son compte Twitter..

😐

Philippe Renève a dit…

Mais comment ? Tu ne savais pas ? Il marche bel et bien sur l'eau. S'il ne l'annonce pas, c'est par une admirable modestie qui est une de ses immenses qualités, c'est tout.

Cela dit, si sa popularité continue de plonger au même rythme dans les sondages, il va bientôt marcher au fond.

Anonyme a dit…

Les territoires où Daesh exerce encore son autorité réduisent comme peau de chagrin. Tant mieux !

Une question commence à se poser maintenant : quel avenir pour Bachar El Assad ? D'autant que des procédures internationales, lancées contre lui, si elles patinent encore aujourd'hui, finiront par aboutir demain, comme cela a été le cas pour l'ex-Yougoslavie.

Le rôle nuisible de Wladimir Poutine qui, soutenant logistiquement le dictateur contre son peuple, empêchant un "printemps arabe" et permettant l'apparition de Daesh et la guerre civile qui suivit, sera implacablement mis en lumière.

Ces deux autocrates, le Staline au petit pied et le "dictateur-fils-de" ne pourront que difficilement, maintenir une image internationale de médiateur désintéressé pour le premier et sa place au pouvoir pour le second bien longtemps, et c'est tant mieux !

😐

Philippe Renève a dit…

Je crois que dans quelques années tout cela apparaîtra comme une évidence historique : Poutine et Assad seront remisés dans les enfers de l'Histoire, qui devraient être leur place actuelle.

Philippe Renève a dit…

On me dit que certaines de mes photos sont reprises sur des blogs pas forcément sympathiques. Mais les voleurs ne m'intéressent pas.

Anonyme a dit…

"dans le milieu gay et "cuir" américain"

Qu'est ce qu'il faut pas lire.

On vient d'attraper le tueur d'extrême droite de Charlottesville. Sa photo est partout sur le web, c'est une vraie tête de vainqueur, on a à faire à une pointure. Remarquez, il s'appelle Fields, comme la médaille du même nom pour les mathématiciens.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/les-sympathies-tres-droitieres-de-james-fields-tueur-presume-de-charlottesville_1935009.html

Charles

Philippe Renève a dit…

"Dans le milieu gay et "cuir" américain" ?

Anonyme a dit…

C'était une référence à un commentaire un peu plus haut sur Renaud Camus.

Il faudrait penser à envoyer Menard aux USA. Il s'épanouirait là bas.

Charles

Philippe Renève a dit…

Il doit en effet apprécier grandement Trump, tout en le trouvant un peu trop à gauche.

Philippe Renève a dit…

Emmanuel Macron porte plainte pour "harcèlement" contre un photographe qui le suivait sur son lieu de vacances.

Il se ridiculise : après s'être exhibé complaisamment avec Madame sur les couvertures de magazines, c'est bien le comble de pleurer sur les atteintes à sa vie privée.
Décidément, la tête lui a enflé au point qu'il a perdu toute capacité d'autocritique.

Philippe Renève a dit…

Un rap pour Macron imaginé par Christophe Barbier provoque le malaise sur Twitter.

Ah les bobos qui veulent faire pipole... Top cata !

Anonyme a dit…

Ne blâmons pas trop Emmanuel Macron, c'est notre Wladimir Poutine !
Depuis qu'il est arrivé, ni attentats ni burkini, nous sommes protégés par sa clairvoyance et sa douce fermeté !
Rien à voir avec le laxisme dont ont fait preuve ses prédécesseurs.
Même Marine Le Pen en est devenue muette, elle qu'on a tant entendue les mois précédant la nouvelle ère.
La sécurité étant assurée, la prospérité ne saurait tarder !
Je vais commencer à réfléchir à comment dépenser tout cet argent qui, bientôt, va ruisseler sur nous !
😐

Philippe Renève a dit…

Surtout si on en a déjà beaucoup ! ☺

Anonyme a dit…

Pauvre Donald Trump !

Non seulement il n'arrive plus à gérer la part la plus réactionnaire de son électorat, non seulement il n'arrive plus à se sortir des incidents de Charlottesville, se faisant au passage féliciter par le Daily Stormer (il y a mieux, au niveau de l'image).. mais, en plus de tout cela, il est lâchement abandonné par ses soutiens français.

Silence total dans la partie "respectable et modérée" de la fachosphère : Fdesouche, Riposte Laïque et les bloguscules pro FN ne pipent mots sur Donald Trump, sacré autrefois champion du "pays réel" et du révei du "vrai pekple américain".

Tiendra-t-il jusqu'à l'hiver, malgré l'enquête sur la collusion de son équipe avec les équipes du Kremlin qui avance lentement mais sûrement et une image de plus en plus dégradée ?

Certains, aux États-Unis, ont déjà lancé des paris..

Philippe Renève a dit…

A dire tout et son contraire, il mécontente tout le monde. Manifestement, seul l'appât du gain lui sert d'intelligence.

Philippe Renève a dit…

Encore des attentats terroristes meurtriers, la barbarie du XXIe siècle.

Le but de ces carnages aveugles est clair : terrifier et exaspérer les citoyens chrétiens, juifs ou athées et les amener à rejeter violemment tous les musulmans afin que ceux-ci se sentent persécutés et rejoignent les rangs du terrorisme.

Une immense majorité d'Européens gardent lucidité et raison. Seuls quelques marginaux, confondant religion et fanatisme, tombent dans ce piège et accusent l'ensemble des musulmans. C'est ce qu'on nomme des idiots utiles : croyant s'opposer, ils font le jeu de ceux qu'ils prétendent combattre. Il est permis de se demander si une telle complicité objective est le seul fait de la stupidité, puisque leur comportement est précisément celui que les terroristes recherchent. Les coïncidences exactes ne peuvent provenir que d'une grande bêtise ou d'une volonté dissimulée.

Anonyme a dit…

Dans ce jeu, les extrêmes, qu'il s'agisse de Daesh et de de nos bas-du-front, ont la même vision des Musulmans dans leur ensemble, celle d'islamistes qui n'ont pas encore rejoint leur rang.

Que le monde de l'Islam soit aussi divers que celui de la chrétienté ne semble pas effleurer leur esprit une seconde, tous ne peuvent être que des Wahabites partisans du salafisme.

Début juin, j'avais surpris, dans le tramway, un morceau de conversation entre deux mères de familles qui parlaient d'une fête du club (de gym ou de danse, je n'avais pas bien entendu) de leurs filles.

- " Moi, je vais préparer de la salade de thon. Je crois qu'il h a des enfants qui sont islamistes".

Là, on était plus dans le domaine de la bêtise que du militantisme identitaire.

Sion, le terrain choisi m'interpelle. Pourquoi donc l'Espagne ? Mais je me dis que Daesh se retrouve dans la situation de ces gens dépendants des réseaux sociaux : il leur faut sans cesse trouver matière à publication. Donc, la cible n'a pas vraiment d'importance. En l'absence de victoire militaire à annoncer, un attentat, évidemment là où il est le plus facile logistiquement à perpétrer, est le seul moyen de faire parler d'eux.

😐

Anonyme a dit…

Lu sur Amazigh24, une analyse intéressante de Kamel Daoud, bien plus fine que les réductions auquels sont soumis ses propos dans nos media.

Il incrimine le laxisme des Européens, non dans leurs "politiques migratoires" mais plutôt vis-à-vis de l'Arabie Saoudite, de sa féodalité wahabite totalement dépendante pour sa légitimité d'un clergé local acquis au salafisme et qui au travers de ses canaux de télévision, répond dans le monde musulman l'uniformisation des coutmes et costumes en s'attaquant aux maillons faibles : les masses rurales et les femmes.

Daesh ne serait que l'effet et non la cause du phénomène.

Pour des raisons techniques, je ne mets pas le lien, mais l'article est facile à trouver.

��

Philippe Renève a dit…

Il est manifeste que, pour des raisons strictement économiques pour ne pas dire mercantiles, tous les pays occidentaux feignent de ne voir en l'Arabie Saoudite, le Qatar et quelques autres pays du golfe que de gentils Etats un peu restrictifs des droits de l'homme (et surtout de la femme) alors que depuis des décennies il est bien connu qu'ils ont financé et encouragé (parlons au passé, mais au présent ?) les pires mouvements islamistes, y compris terroristes.

Pour résumer, nous préférons leur vendre avions et armes et compter nos morts.

Philippe Renève a dit…

Bruno Le Maire assure que le sort des "plus fragiles" est la "priorité absolue" du gouvernement.

Exemple d'action : augmenter l'Aide Personnalisée au Logement de 5 euros par mois.

Euh non, baisser.

Anonyme a dit…

Quand l'Algérie était française #01

Dans des circonstances professionnelles, j'ai eu l'occasion, ce week-end, d'effectuer un étrange voyage dans le temps et dans l'Histoire. Je me suis retrouvé une journée dans le monde pour moi exotique : un rassemblement amical de ceux que l'on nomma autrefois administrativement "rapatriés d'Algérie" ou, plus familièrement "Pieds noirs", tous originaires de la même bourgade de l'Oranais.

La surprise fut d'abord sonore car j'entendis un accent que j'avais cru disparu dans les années 80 et découvris, outre des expressions délicieuses en français, un genre de sabir franco-espagnol (le "pourachao") que l'on me présenta avec beaucoup de bonhomie, des préparations culinaires délicieuses (Hmm.. Les "cocas", chaussons aux poivrons-tomates-piments, hmm le méchoui).

Cet "entre-soi était l'occasion d'exprimer la nostalgie d'un "pays qui n'existait plus", de rendre hommage aux derniers disparus et au détour d'un souvenir, de s'interroger sur la tragédie commune vécue.
Par des fragments de conversation se dessinait un monde populaire (des descendants de fermiers installés là par l'administration aux premiers temps de la colonisation, des moments difficiles vécus lors de la mise en valeur d'un terroir difficile puis une vie qui me sembla très communautaire, car tout ce qui était évoqué (les fêtes, la plage, etc..) était présenté comme très collectif.
Un monde soudé, homogène socialement.. même si, apparaissaient ça et là de subtiles clivage et l'amorce d'une hiérarchie entre "Français", "Alsaciens", "Espagnols", "Italiens".. Je compris que l'épicier (Très âgé, présent avec sa femme et son fils, était le seul représentant des Juifs de la bourgade.

Les "Arabes", étaient présents dans les souvenirs, certains étaient nommés et avaient été retrouvé lors d'un voyage sur place de membres du groupe. Ils en louaient l'accueil et assuraient être "regrettés".

Je fus surpris par le peu d'émergence de racisme dans les échanges, même si se dessinait le monde clivé d'une "ville européenne" et d'un "quartier maure" à sa périphérie et qui avait bénéficié d'un programme de constructions dans les années 50.
J'écoutais, sans intervenir, tout à mon "travail", des choses véritablement passionnantes..

De temps en temps, des éléments de la tragédie ressortaient, sous forme d'anecdotes sur le départ, les difficultés de l'adaptation à la métropole., etc..

Anonyme a dit…

De temps en temps, les discussion dérivaient sur les raisons et responsabilités de la catastrophe : étaient pointés du doigt les "politiques", l'assimilation qui arriva trop tard, les militaires, l'indifférence des métropolitains, les "extrémistes des deux bords", etc..

J'entendis des clichés qui m'étaient familiers "Une main devant, une main derrière", "la valise ou le cercueil" et des choses plus surprenantes, comme l'absence de haine exprimée envers les "Algériens".

J'appris à cette occasion les massacres commis les derniers jours et l'impuissance de l'armée à protéger les derniers présents sur le territoire..

J'avoue être sous le choc de ce flot d'informations et les "évènements" d'Algérie m'apparaissent sous un éclairage différents et notammentle rôle de l'OAS, qui me semble avoir plus lutté pour la remise en selle d'une extrême-droite en quête d'un engagement"respectable" après le discrédit dans lequel elle se trainait depuis la chute du régime de Vichy que pour la protection d'un "petit peuple" dont elle exploita la détresse.

Dans cette optique, les attentats de la fin de la guerre, les assassinats individuels des commandos delta, les destructions dans la logique de la "terre brûlée" me semblent avoir eu pour but de créer un fossé irrémédiables entre les "prolétariats" français et algériens.

Si les témoins que j'ai pu entendre (sans avoir pu les interroger) ne représentent pad la majorité de la communauté"pied noire", j'aurai plus de méfiance quand j'entendrai exprimer une compassion suspecte pour des gens qui furent et continuent d'être, instrumentalisés par ceux qui prospèrent sur la haine..

😐

Anonyme a dit…

Oooh !

Une très subtile couverture de Charlie Hebdo, courageux crachat à la face immonde de la bien-pensance-bobo-islamo-gauchiste-droitesdelhommiste va remonter les entre de l'hebdo !

Une pensée e vient soudain pour celui qui, il y a quelques années, aurait pu nous éclairer sur les intericonicités et message cachés dans ce dessin.

😐

Philippe Renève a dit…

Gageons que certains spécimens de penseurs profonds vont trouver à nouveau Charlie Hebdo à leur goût.

Anonyme a dit…

"Kremlinologie"

Au vu de la discrète campagne menée par les organes de communication officiels du Kremlin (Sputnik et Russia Today), les relations seraient quelque peu tendues entre MM Poutine et Macron.

Quelques "peaux de banane" pour l'instant (frais de make-up présidentiels, etc..). Si un Tchétchène commet un attentat et si de jeunes voyoux syriens laissent la roue libre à leur libido en plein Paris.. On saura qu'une étape a été franchie et que rien ne va plus entre les deux "grands".

A suivre..

😐

Philippe Renève a dit…

Deux grands ?

Philippe Renève a dit…

Chalon-sur-Saône : La justice rétablit les menus de substitution sans porc dans les cantines scolaires.

Voilà qui va passionner les ultralaïcs de service. C'est pourtant bien l'intérêt des enfants que de ne pas les priver de l'alimentation à laquelle ils sont habitués. L'école n'a pas à aller contre l'éducation des parents si celle-ci n'a rien de dommageable pour les enfants.

Anonyme a dit…

Dans ce débats sur les repas scolaires, j'étais partisan d'un repas de substitution sans viande, qui offrait l'avantage de convenir au plus grand nombre.
Notre alimentation étant en général surcarnée, la santé publique y gagnait aussi.

Sinon, j'avoue avoir ri des réactions des Texans offusqués par a dernière couverture de Charlie Hebdo, aussi fine que la précédente (on ne se refait pas) et réunis sous la bannière #fuckcharliehebdo.

Philippe Renève a dit…

Les Texans, du moins certains d'entre eux, s'offusquent plus d'un dessin que du racisme, semble-t-il.

Autre chose. Une très bonne analyse de la politique « sociale » de Macron : Loi travail : la société de défiance.

Philippe Renève a dit…

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb veut externaliser les contrôles de vitesse.

En d'autres termes, on préfère payer (cher) des entreprises privées qu'embaucher des policiers (mal payés).
Vont être contents, les policiers.

Le fameux « projet » de Macron commence à se préciser, au cas où les Français n'auraient pas encore compris.

Anonyme a dit…

La logique est simple : transvaser de l'argent public au secteur privé.
L'externalisation des services publics en est une facette. Rien de nouveau dans tout celà. Que l'on se appelle l'avant-guerre et la multiplicité des concessions dans l'énergie et les transports.
Tout s'arrêta, non par la pression d'une idéologie collectiviste mais par un souci de rationalisation et d'arrêt de l'anarchie dispendieuse qui avait résulté de cette "concurrence non faussée". Quiconque a vécu un problème technique avec ne de ces nouvelle structure privée (Veolia,Erdf, Orange) et a été renvoyé durant des semaines de sous-traitants en sous-traitants avant l'intervention salvatrice comprendra.
La notion de "service public" ayant disparu, la maximalisation des profits a remplacé la conscience professionnelle.
Se rappeler que Gérard Collomb est, en sa ville, fervents animateur de "cercles St Simon" et que le Second Empire et son affairisme effréné représente pour lui l'Age d'Or..

Philippe Renève a dit…

Baisse des APL : Emmanuel Macron appelle "tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros".

Admirable. Si on poursuit le raisonnement, il suffirait de ne plus donner un sou aux plus démunis et prier gentiment les commerçants de leur faire des prix.

Cela dit, Macron réussit ainsi à mécontenter à la fois les locataires et les propriétaires.

Anonyme a dit…

Quel charlatan, ce Dom Emmanuel !
Une déclaration qui ne coûte rien, n'a aucune chance d'être suivie d'effets mais qui suscite les commentaires..
On retrouve la méthode de Sarkozy au long de son quinquennat, quand il annonçait tous les jours quelque chose de suffisamment vague pour ne pas devoir être mis en application et d'assez agressif et clivant pour engluer ses adversaires dans des débats stériles.
Rappelons-nous : pas un jour sans sa surprise : "Tu l'aimes ou tu..", "discrimination positive", "Guy Moquet", "génétiquement hétérosexuel", "curé contre instit', "racines chrétiennes", "Princesse de Cl.."
On fait aboyer les chien mais la caravane passe..
😐

Philippe Renève a dit…

C'est un savant « effet paravent » : on amuse la galerie pour cacher et faire oublier les vrais problèmes. Pendant qu'on parle de l'ex-future première dame (sans majuscules), du clébard élyséen ou autre faribole, on ne parle pas du chômage, de la précarité et des inégalités croissantes.

Anonyme a dit…

Un député LREM mis en examen pour "violence avec arme" sur un député PS, quitte le parti.. mais garde son siège !
Ce qui prouve :
- que LREM, au départ coquille vide, s'est remplie avec tous les bras cassés qu'elle a trouvé dansl'urgence..
- Que celui-ci a bien intégré les valeurs du "mouvement" : le profit avant tout.
La carte LREM n'ouvrant pas droit à un salaire, le recentrage sur le mandat s'avérant l'option la plus rentable..
😐

Philippe Renève a dit…

Le Canard Enchaîné d'hier remarque que curieusement, il n'a pas été jugé en comparution immédiate, comme la plupart des cas de ce type : deux poids, deux mesures ?

Philippe Renève a dit…

Une pomme et des biscuits : le maigre repas des policiers qui protègent Macron.

Il faut bien faire des économies pour pouvoir supprimer l'ISF, quand même.

Philippe Renève a dit…

Une pomme et des biscuits: Le maigre repas des policiers protégeant Macron fait scandale.

Des précisions sur ce grand moment d'économies macroniennes : les policiers ont eu ce goûter pour tout potage en étant en service de... 3h30 du matin à 17h. Ni Macron ni Philippe ni Collomb n'en ont dit un mot – mieux vaut ne pas ébruiter la chose.

Il faut moins dépenser pour réduire les déficits, vous dis-je. Mais pas pour tout le monde : il n'est pas question de réduire d'un centime les 50 milliards d'euros annuels de subventions sans conditions aux entreprises.

Anonyme a dit…

Aujourd'hui, journée test pour la cote d'amour de notre président.
Ce soir, il se couchera heureux du nombre infinitésimal d fainéants, de chniques et d'extrémistes et convaincu que, finalement, le peuple aime les réformes quand elles sont bien présentée.
Puis, il se tournera vers sa compagne en se demandant si l'adoption d'un orphelin victime d'un cyclone ne serait pas une onne chose pour son image.
Le labrador avait rapporté des points, l'orphelin devrait doubler la mise..

Philippe Renève a dit…

Il est certain que ceux qui désapprouvent l'admirable politique de notre parfait président sont soit des crétins accomplis qui n'ont pas compris qu'il est infaillible, soit d'ignobles opposants par principe qui veulent le malheur de la France et des Français.es.

Adopter un orphelin ? Brigitte a déjà tant de travail...

Anonyme a dit…

L'esquive est un art.. Emmanuel Macron nous en donne une belle leçon !

Tandis que la rue tente de dicter sa loi, Emmanuel Macron prend de la hauteur et s'envoe, non pour Baden-Baden en hélicoptère mais pour Saint Martin en jet d'où il nous prodiguera des images de sa légendaire compassion à l'égard des malheureux..

Un petit passage plus discret vers St Barth' est prévu, pour rassurer les pauvres menacés d'ISF.

😐

Philippe Renève a dit…

On remarquera aussi que c'est aujourd'hui, jour de protestation contre les lois cassant le Code du travail, que sont annoncées la PMA pour toutes les femmes et d'importantes mesures fiscales comme la complaisante (pour les riches) flat tax à 30 % sur les revenus du capital. Encore des jolies diversions.

Philippe Renève a dit…

Lyon : La manifestation contre la loi travail bloquée dès le début par les CRS.

Où l'on voit que sous Macron, les manifestations sont immédiatement bloquées, les manifestants fouillés, gazés, matraqués ou arrêtés.

Je savais que Macron allait nous faire regretter Sarko.

Anonyme a dit…

Effectivement. J'y étais (mais pas dans la nasse)
Le cortège bloqué dès le départ, mise en place d'une nasse, après 300 mètres de déplacements. La CGT a tout arrêté sur l'air de :
"On a tout notre temps, on est des feignants" jusqu'au retour des interpellés.
La provocation policière était manifeste car l'ambiance sur place était bon enfant, du niveau d'un défilé-promenade un premier mai.
J'ai fait un bout de chemin avant de vaquer à d'autres occupations.
Le reste de la journée, sirènes dans toute la ville et survol d'hélicoptère...

Quelque peu disproportionné ce déballage de moyens.. qui a bien fait défaut aux Antilles sinistrées.

Le Figaro met l'accent sur l'absence de déferlante mais, devant le nombre de personnes tout de même mobilisé, appelle le gouvernement à faire passer "un message de fermeté". Et voilà! Le Figaro a pris finalement acte de la déconfiture de Fillon et soutient le nouveau champion.

😐

Philippe Renève a dit…

Le Figaro n'a pas l'habitude de pisser contre le vent.

Anonyme a dit…

Entendu hier :

" Le discours d'Emmanuel Macron ressemble de plus en plus à celui de Jean-Claude Van Damme"

😐

Philippe Renève a dit…

Excellent, et tellement vrai.

Philippe Renève a dit…

François Ruffin tance le numéro un de la viande : "On est dans 'Le Parrain' ou dans une commission de l'Assemblée ?"
Maxence Bigard, fils du PDG du numéro un français de la viande Jean-Paul Bigard, a provoqué un tollé jeudi lors d'une audition à l'Assemblée nationale en refusant de répondre aux questions des députés, notamment sur la non-publication des comptes de son entreprise.


Et voilà. Nous y sommes : les patrons font la loi et refusent de répondre aux représentants de la Nation.

Anonyme a dit…

Christine Boutin : la relève !

Celle-ci semble bien assurée par la députée LR, Valérie Boyer, qui vient de lancer sa croisade contre le "christianomépris" du groupe Carrefour, accusé d'avoir fait disparaitre les "croix chrétiennes" des emballages de "yaourts à la grecque".

Si on ajoute à celà l'appel d'offres lancé au JO du 04 août pour l'achat de 1,2 millions de grenades à destination des forces de l'ordre, on peut se demander si les prochains mois ne vont pas être quelque peu mouvementés.
😐

Philippe Renève a dit…

Les policiers sont mal lotis, mal nourris mais au moins ils sont bien armés !

Philippe Renève a dit…

L’animateur Stéphane Bern, futur « Monsieur Patrimoine » de l’Elysée.

Après Irma, Stéphane Bern en Monsieur Patrimoine... Mais qu'est-ce qu'on a donc fait pour mériter ça ?

Philippe Renève a dit…

Intronisation de Stéphane Bern (lou ravi de la télé) comme Prosper Mérimée, dit Macron : Mérimée était historien et archéologue et non pas bateleur de foire. Les historiens et les archéologues français, dont les écoles sont reconnues dans le monde entier, comprendront bien qu'il ne s'agit pas de compétences mais de communication.

A propos d'Histoire et de compétence, Macron, devant la ministre de la Culture qui n'a pas bronché – la Cour, à supposer qu'elle sache, ne contrarie pas le monarque –, a affirmé tranquillement à propos de l'ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539 « Le roi a décidé que tous ceux qui vivaient dans son royaume devaient parler français »., alors qu'elle imposait le français dans la rédaction des actes officiels. Décidément, Macron marche avec entrain sur les traces de Trump dans l'absence de culture, le mensonge érigé en règle de gouvernement et la communication en doctrine.

Philippe Renève a dit…

Encore un milliard d'euros en moins pour les plus défavorisés : « Les aides personnelles au logement (APL) seront calculées sur la base du revenu en cours des bénéficiaires. (...) (La mesure) permettra d'économiser plus d'un milliard d'euros. »

A mettre en regard de la suppression de l'ISF. Finalement, la ligne de conduite de Macron est claire : on baisse tout. Les allocations logement pour les plus pauvres et les impôts pour les plus riches.

Philippe Renève a dit…

Ce Monsieur Darmanin, ministre de l'Action (sic) et des Comptes publics, se moque des Français.

Darmanin: "Nous allons donner un 13ème mois aux Français".

Le mensonge érigé en principe de gouvernement, vous dis-je.

Quoique. C'est à calculer, mais ce sera peut-être vrai pour certains des plus riches. Entre la suppression de l'ISF, la taxation des revenus du capital limitée à 30 %, les subventions aux entreprises, il y aura peut-être bien un treizième mois pour certains fortunés – dans les deux sens du terme.

Philippe Renève a dit…

Une bonne nouvelle : Wauquiez ne sera plus un assisté, lui qui déteste tant cette situation (pour les autres).

Laurent Wauquiez annonce qu'il met fin à son détachement du Conseil d'Etat face à la polémique sur ses droits à la retraite.
Laurent Wauquiez bénéficie des droits à la retraite depuis treize ans pour un travail de deux mois seulement au Conseil d'Etat.

Anonyme a dit…

Stéphane Bern au Patrimoine ?

Jamais la pensée complexe de Jupiter-Président n'a autant prouvé sa cohérence.

D'abord la compétence. Il est tout autant expert en son domaine que peut l'être Nicolas Hulot dans le sien. On peut s'attendre maintenant à la nomination de Gérard Klein ( "L'Instit") à l'Education Nationale.

Etpuis.. qu'est-ce que l'Histoire pour Stéphane Bern ? Une succession de "beautiful people" dont l vie na été que réussite et dont il faut préserver les lieux de résidence. Et d'autres, qui ne sont rien et qui n'ont pas vocation à laisser des traces..

😐

Anonyme a dit…

Le Front National est en plein débat..

Pensez donc ! Floriant Philippot s'étant affiché le 12 septembre à Strasbourg avec, devant lui -horreur ! - une assiette de (excusez-moi) COUSCOUS !!!

A peu près l'équivalent - pour la France rance - d'un choucroute pour un cadre d'Al Qaïda.

Las.. Philippot, après avoir copieusement injurier les critiques diététiques, à fait appel aux théologiens de sa confession et oeuvre de pédagogie pour nous expliquer que :

- Le couscous est un plat français, plus français que la pissaladière (avec un "D" comme Donnerweiter ! Strasbourg n'est pas Munich).
- L'Algérie (d'où vient le couscous) était française trente ans avant Nice..
- Le plat a été amené en métropole par les pieds-noirs.

Il aurait bien ajouté que Saint Louis en consommait au petit-déjeuner.. mais ses spin Doktors l'ont arrêté là.

Le pou-putch a échoué. Force est restée à la gastronomie.

😐

Philippe Renève a dit…

Bern : l'Histoire heureuse. L'Histoire sans histoires – les guerres, les famines, les jacqueries, tout ça c'est pas vendeur coco. Il ne fera sûrement pas classer d'humbles chaumières ou des maladreries pouilleuses ; plutôt les petites folies XVIIIe (et autres).

Le couscous de Philippot ? Il pédale dans la semoule le malheureux. Chiche (pois) que la prochaine fois il mettra la djellaba en soutenant que c'est un froc de moine ?

Philippe Renève a dit…

"Si l'école faisait son travail, j'aurais un travail" : le slogan provocateur du Medef déclenche la colère des enseignants.

Le patronat ne sait plus quoi inventer pour se dérober à sa responsabilité dans le chômage, allant jusqu'à ces propos honteux. Si les patrons n'investissent pas et n'embauchent pas, c'était naguère que le licenciement était trop compliqué et trop coûteux. Grâce à Macron leur bras armé, tout cela va bientôt être du passé ; il faut bien que les entreprises, qui n'embaucheront pas plus, trouvent maintenant d'autres prétextes.

Il faut s'attendre à ce que le Medef accuse prochainement, après l'Education nationale, la concurrence étrangère, les charges accablant (encore et toujours, malgré 30 ou 40 milliards annuels de cadeaux de l'Etat) les pauvres (grandes) entreprises, les normes environnementales (d'hygiène, etc.) tatillonnes, le harcèlement des inspecteurs du fisc, la législation paralysante, la fiscalité confiscatoire pour les actionnaires et obligataires (bien qu'abaissée maintenant à 30% grâce à Macron), les déficits publics (terreur de la finance macronienne), les syndicats politisés et irresponsables, et quelques ratons laveurs passant par là.

A part ça, les profits des grands entreprises françaises n'ont jamais été aussi florissants, ce qui ne les empêchera ni de licencier (bien plus facilement) ni d'épargner plutôt que d'investir. Sauf reprise vigoureuse qui n'est pas en vue, il est à prévoir que le chômage va augmenter notablement dans les prochaines années.

Anonyme a dit…

Et, pendant ce temps, on révolutionne de palais chez les frontistes. L'amateur de couscous n'ayant pas réussi à convaincre (v. plus haut), il s'en va sous les cris de joie, de Mr Ménard notamment, la ligne raciste - pardon, identitaire - estimant avoir triomphé.
Rien de nouveau sous le soleil, le fascisme français n'ayant jamais vraiment - tant mieux pour nou - fait dans l'Histoire preuve de discipline.
Revoilà donc la fifille seule maintenant face à sa nièce aux dents longues..
😐

Philippe Renève a dit…

L'UIMM jubile discrètement...

ORDONNANCES Le patronat de la métallurgie sabre le champagne.

Philippe Renève a dit…

A propos de Philippot, il faut que les frontistes ambitieux se mettent bien dans la tête que le FN est une affaire de famille et que les jeunes loups ne doivent pas mordre les chefs de la meute familiale !

«Les plus anciens ‹Précédent   3801 – 3925 sur 3925   Suivant› Les plus récents»